Header
Header
EN BREF:
Yu n°2 par Vapeflam
Yu n°2 par Vapeflam

Yu n°2 par Vapeflam

Caractéristiques du jus testé

  • Sponsor ayant prêté le matériel pour la revue: Vapeflam
  • Prix du conditionnement testé: 21€
  • Quantité: 50 ml
  • Prix au ml: 0.42€
  • Prix au litre: 420€
  • Catégorie de jus en fonction du prix au ml précédemment calculé: Entrée de gamme, jusqu’à 0.60€ le ml
  • Dosage en Nicotine: 0 mg/ml
  • Proportion de Glycérine Végétale: 50%

Conditionnement

  • Présence d’une boîte:Non
  • Les matériaux constituant la boîte sont-ils recyclables?:
  • Présence d’un sceau d’inviolabilité: Oui
  • Matière du flacon: Plastique souple, utilisable pour le remplissage, si le flacon est équipé d’un embout
  • Équipement du bouchon: Rien
  • Caractéristique de l’embout: Fin
  • Nom du jus présent en gros sur l’étiquette: Oui
  • Affichage des proportions PG-VG en gros sur l’étiquette: Oui
  • Affichage du dosage de nicotine en gros sur l’étiquette: Oui

Note du vapelier pour le conditionnement: 3.77 / 5 3.8 out of 5 stars

Commentaires quant au conditionnement

Vapeflam, une enseigne française située à Aytré, à proximité de La Rochelle, est à l’origine de deux nouvelles gammes de liquides premium : Hi dont nous avons déjà parlé et Yu dont nous allons faire la connaissance à travers la revue du n° 2, un fruité fleuri, parmi les trois références disponibles.

Il existe deux conditionnements de cette gamme, les fioles de 50ml à 0mg de nicotine et les 10ml aux sels de nicotine à 0,36%.
Les trois liquides de la gamme sont des gourmands, traités diversement par les trois fondatrices de la marque, y voir une relation préférentielle de circonstance, bien que certainement qualifiable de sexiste, n’en est pas moins totalement assumée par votre serviteur.
Le tarif des 50ml qui nous intéresse ici, est relativement élevé pour un jus sans nicotine mais cela peut se justifier par l’élaboration complexe dont il fait l’objet. 21€, c’est le prix conseillé en shop, auxquels vous devrez ajouter les frais de port (2€) si vous le commandez en ligne, sur le site du fabricant.  

Yu 2 est un « bonbon fruité » décrit sur la page dédiée comme suit, après correction orthographique :
« SHANA et son YU 2 vous feront déguster un e-liquide harmonieux et aphrodisiaque !!!!
Une framboise bleue et une myrtille glacée, nappées d’une confiture de mûre le tout subtilement relevé d’une succulente violette ».

Je pense qu’il y a matière à revenir ultérieurement sur au moins une de ces affirmations, auparavant concentrons-nous sur un aspect moins glamour mais très important de cette production : son packaging.

Conformités légales, sécuritaires, sanitaires, et religieuses

  • Présence d’une sécurité enfant sur le bouchon: Oui
  • Présence de pictogrammes clairs sur l’étiquette: Oui
  • Présence de marquage en relief pour malvoyant sur l’étiquette: Oui
  • 100% des composés du jus sont indiqués sur l’étiquette: Oui
  • Présence d’alcool: Non
  • Présence d’eau distillée: Non
  • Présence d’huiles essentielles: Non
  • Conformité CACHER: Ne sais pas
  • Conformité HALAL: Ne sais pas
  • Indication du nom du laboratoire produisant le jus: Oui
  • Présence des contacts nécessaires pour joindre un service consommateur sur l’étiquette: Oui
  • Présence sur l’étiquette d’un numéro de lot: Oui

Note du Vapelier quant au respect des diverses conformités (hors religieuses): 5 / 5 5 out of 5 stars

Commentaires sur les aspects sécuritaires, légaux, sanitaires et religieux

La fiole en PET transparent peut contenir l’ajout de 10ml à 20ml de booster éventuel. Le dropper fait 2mm à la pointe, il se retire pour vous permettre de remplir votre jus de booster. À vous de protéger votre flacon des rayons du soleil, l’étiquette est compacte mais ne couvre pas la totalité de la surface potentiellement exposée. Le bouchon est pourvu d’une bague de protection de première ouverture et d’une sécurité enfant.

Les mentions obligatoires et facultatives sont présentes (pictogrammes) ainsi qu’une date de fabrication du lot, d’un n° de référence, d’une DLUO et les coordonnées complètes du fabricant distributeur. Notons l’usage de plusieurs langues (j’en ai compté 6) décrivant la liste des ingrédients, les précautions d’emploi et la mention « fabriqué et distribué par ». Il vous faudra probablement vous munir d’un instrument optique adéquat pour déchiffrer les passages écrits en très petit. Le lettrage du volume utile, des proportions de PG/VG et de l’absence de nicotine sont eux clairement lisibles.

Appréciation du packaging

  • La conception graphique de l’étiquette et le nom du produit sont-ils en accord?: Oui
  • Correspondance globale du packaging avec le nom du produit: Oui
  • L’effort de packaging consenti est en accord avec la catégorie de prix: Oui

Note du Vapelier quant au packaging au regard de la catégorie de jus: 5 / 5 5 out of 5 stars

Commentaires sur le packaging

La gamme Yu, proposée en 50 ou 10ml arbore un graphisme similaire en deux parties pour chacune des saveurs, seuls leurs numéros et la description aromatique changent.

 En façade, le fond est de couleur noire, sur lequel on devine une forme de ruban oblong blanc, bariolé d’effets d’ombrages aux nuances métallisées grises. À l’intérieur de la boucle, une forme rappelant une goutte contient le nom de la gamme : Yu. Sous cet ensemble se tient le numéro du jus entre les lettres V et F et au-dessus du nom de l’enseigne.
Une bande verticale de 6mm n’est pas recouverte par l’étiquette, ce qui laisse voir le niveau de jus restant.

Au verso, c’est la partie informative et technique dont nous avons parlé plus haut qui couvre la moitié de la surface.
Une esthétique sobre, deux couleurs dominantes (noir et blanc) avec des nuances de gris, c’est en conformité avec les règles marketing de la TPD, un étiquetage convenable, malgré un choix de format de caractères parfois difficilement déchiffrables.

Appréciations sensorielles

  • La couleur et le nom du produit sont-ils en accord ?: Oui
  • L’odeur et le nom du produit sont-ils en accord ?: Oui
  • Définition de l’odeur: Fruitée, Sucrée
  • Définition du goût: Sucré, Épicé (oriental), Fruit, Mentholé
  • Le goût et le nom du produit, sont-ils en accord ?: Oui
  • Ai-je aimé ce jus?: Je n’en ferais pas des folies
  • Ce liquide me rappelle: Rien que j’ai déjà vapé, malgré des fruits assez courants

Note du Vapelier quant à l’expérience sensorielle: 4.38 / 5 4.4 out of 5 stars

Commentaires quant à l’appréciation gustative du jus

La préparation a reçu l’accord des autorités administratives pour sa mise sur le marché. La base 50/50 (PG/VG) est d’origine végétale et de grade pharmacologique (USP/EP), les arômes utilisés sont de qualité alimentaire et ne contiennent pas de substances néfastes comme le diacétyl. Pas d’eau purifiée ajoutée, pas d’alcool, pas de colorant. C’est un 0% donc nous ne parlons pas de nicotine, ce qui évite un double étiquetage sur la fiole ou via une éventuelle boîte. Toutefois la préparation aromatique assemblée de ce liquide, présente une substance obtenue après synthèse, entrant dans la composition d’arômes de type musc, comme fixateur, en remplacement du très onéreux musc animal naturel.
Conformément à la réglementation européenne CLP : Classification, Labelling, Packaging (n°1272/2008) entrée en vigueur le 1er juin 2015, Le n°2 de Yu contient la mention “EUH 208 cyclopentadécanolide – peut produire une réaction allergique”.
Il semble qu’aux concentrations minimes où elle est employée, cette substance ne présente pas de risque notable pour la santé.

Le musc lui-même, d’origine naturelle ou non, n’a jamais été un déclencheur du comportement sexuel humain, que dans la tête de crédules et riches vieillards devenus impuissants, conditionnés par de convaincants bonimenteurs opportunistes, détenteurs du remède « miracle » hors de prix, et ce, depuis fort longtemps. Vous pouvez lire un article intéressant sur le sujet ici : https://www.aromastyle.fr/2017/08/07/musk-naturel-synthetique/  

Recommandations de dégustation

  • Puissance recommandée pour un goût optimal: 18 W
  • Type de vapeur obtenue à cette puissance: Normale (type T2)
  • Type de hit obtenu à cette puissance: Aucun
  • Atomiseur ayant servi pour la revue: True (MTL)
  • Valeur de la résistance de l’atomiseur en question: 0.8Ω
  • Matériels utilisés avec l’atomiseur: Inox, Coton

Commentaires et recommandations pour une dégustation optimale

Nous voici donc parvenus au sujet principal de cette revue : qu’en est-il du goût et des saveurs du Yu 2 (prononcez youtou), à la vape ?

Au débouchage, on distingue une légère odeur de framboise et de mûre, peu puissante mais réaliste.
Au goût c’est différent, sucré sans excès, l’assemblage dévoile une proportion mesurée de menthol, les fruits annoncés dominent, sans qu’aucun d’eux ne se détache réellement.
La touche épicée va venir de la violette qui doit, à mon sens, contenir le fameux Musk Flavouring Agent cité précédemment.
À ce stade et n’ayant ingéré que quelques gouttes, une petite quinte de toux ainsi que quelques éternuements ont ponctué ce premier test, je ne m’en suis pas inquiété, cela arrive parfois…

Un premier pulse en direct sur le Wasp Nano (0,30Ω pour 35W) engendre une vapeur à l’odeur plutôt originale, fruitée et épicée, je referme et tire une première bouffée… Pour être original, ce jus l’est sans aucun doute.
Est-ce le montage, est-ce la puissance ? Pourquoi donc me mets-je à tousser ainsi ?

Autre ato (le Metis mix tank) avec une résistance neuve à 0,25Ω, 30W pour commencer, rebelote quinte de toux, j’augmente la puissance à 40W, même chose. Non pas que le goût soit désagréable, en fait ce serait même l’inverse mais la punition semble systématique, même avec des bouffées courtes, ça ne passe pas (les tests sont effectués sans nicotine dans un premier temps).
J’essaie sur un ato serré à 0,8Ω (le True) à 18W ça va mieux, j’ai été prudent en tirant 3 secondes sans forcer, mais je sens la gêne arriver et la toux démarre, moins longue et violente toutefois.

Café, pauses, et finalement je décide de tester l’affaire sur d’autres cobayes (quand on peut partager…), mon voisin ne tiendra pas deux bouffées avant de partir en un concerto jurons/toux en créole, en un sens ça me rassure mais si je pouvais éviter de me faire un ennemi… Je lui propose une bière.
Deux autres de mes connaissances subiront l’épreuve et ses conséquences expectorantes, tout comme ma compagne qui n’envisage pas de me quitter, je vous rassure.

Chez aucun de mes confrères masculins, le volet aphrodisiaque a fait l’objet d’un commentaire, je n’ai d’ailleurs pas eu l’occasion d’en évoquer la moindre allusion, le sujet n’ayant donc pas été abordé, je vais considérer qu’il est une pure affabulation publicitaire, comme c’est souvent le cas dans ce domaine de la communication.
Cinq jours après mon premier essai de ce jus, je peux seulement vous affirmer qu’il ne m’est possible de le vaper que sur un ato MTL, de façon épisodique et certainement pas toute la journée (au rythme où je vape habituellement = 10ml/jour).
J’en suis désolé, car c’est la première fois que cela m’arrive, d’autant que les saveurs sont bien retranscrites, conformes à la description, légèrement rafraîchies par une discrète touche mentholée.

Que vous dire de plus ? Je n’ai pas envisagé de le mélanger au booster fourni par Vapeflam, je ne pense pas que cela aurait changé quoi que ce soit.

Moments recommandés

  • Moments de la journée recommandés: Matinée, Fin de soirée avec ou sans tisane
  • Ce jus peut-il être recommandé comme un All Day Vape: Non

Moyenne globale (hors packaging) du Vapelier pour ce jus: 4.38 / 5 4.4 out of 5 stars

Mon billet d’humeur sur ce jus

Comment conclure de manière positive cette revue ? Il faut considérer que chacun est différent et que peut-être pour vous ce jus n’induira pas les effets désagréables qui ont émaillé mon expérience.

J’avais un temps pensé taire ces déconvenues que j’estimais n’être que des réactions personnelles mais la multiplication des personnes affectées par ces réactions similaires aux miennes, m’a obligé à vous en faire part ici.

Je ne prétends pas qu’elles seront systématiques, quelle que soit la personne qui vapera ce liquide, aussi et malgré la note obtenue, je ne doute pas que l’un d’entre vous l’apprécie à sa juste valeur. N’hésitez pas à nous faire part de votre expérience, surtout si vous avez trouvé ce jus bon et n’avez pas observé de désagrément.

Les vapoteurs comptent aussi sur vous pour s’informer.

Bonne vape à tous et toutes.

(c) Copyright Le Vapelier S.A.S 2014 – Seule la reproduction intégrale de cet article est autorisée – Toute modification de quelque nature que ce soit est totalement prohibée et transgresse les droits du présent copyright.

Print Friendly, PDF & Email
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom

A propos de l'auteur

58 ans, menuisier, 35 ans de tabac stoppés net dès mon premier jour de vape, le 26 décembre 2013, sur une e-Vod. Je vape la plupart du temps en méca/dripper et fais mes jus... grâce aux prépas des pros.