Header
Header
EN BREF:
Tropical Rush par Big Mouth
Tropical Rush par Big Mouth

Tropical Rush par Big Mouth

Caractéristiques du jus testé

  • Sponsor ayant prêté le matériel pour la revue: Big Mouth
  • Prix du conditionnement testé: 13.90 Euros
  • Quantité: 20 Ml
  • Prix au ml: 0.7 Euros
  • Prix au litre: 700 Euros
  • Catégorie de jus en fonction du prix au ml précédemment calculé: Milieu de gamme, de 0.61 à 0.75 euro le ml
  • Dosage en Nicotine: 6 Mg/Ml
  • Proportion de Glycérine Végétale: 50%

Conditionnement

  • Présence d’une boîte:Non
  • Les matériaux constituant la boite sont-ils recyclables?:
  • Présence d’un sceau d’inviolabilité: Oui
  • Matière du flacon: Verre, le conditionnement ne sera utilisable pour le remplissage, que si le bouchon est équipé d’une pipette
  • Equipement du bouchon: Pipette en verre
  • Caractéristique de l’embout: Pas d’embout, nécessitera l’usage d’une seringue de remplissage si le bouchon n’est pas équipé
  • Nom du jus présent en gros sur l’étiquette: Oui
  • Affichage des proportions PG-VG en gros sur l’étiquette: Oui
  • Affichage du dosage de nicotine en gros sur l’étiquette: Oui

Note du vapelier pour le conditionnement: 3.73 / 5 3.7 out of 5 stars

Commentaires quant au conditionnement

Nous continuons notre exploration de la marque Big Mouth en passant par le Tropical Rush, un e-liquide d’un vert “pluidien”, teinté, si j’ose dire, dans la masse. 

Comme à son habitude, le fabricant nous propose un conditionnement classique pour la gamme de prix mais néanmoins efficace. J’ai toujours préféré le verre au plastique même si j’avoue que la pipette n’est pas l’arme ultime pour le remplissage. 

Au niveau informatif, le Tropical Rush sort le grand jeu et nous détaille sa composition comme je ne l’avais jamais vu auparavant. On apprend donc que la nicotine est de la L-Nicotine, à savoir d’origine naturelle. Que le propylène glycol est d’origine végétale. Que les arômes sont naturels eux aussi. 

On note aussi la présence de E102 et de E133 pour colorer le jus, de E955 pour l’édulcorer et de WS23 pour le rafraîchir. Sans vouloir préjuger du goût, je trouve un peu dommage, dans un contexte si “naturel” d’avoir intégré des éléments très chimiques, eux, juste afin de donner une couleur aguicheuse au liquide, un liquide qu’on aurait pu préférer aussi transparent que le détail de la composition. 

Conformités légales, sécuritaires, sanitaires, et religieuses

  • Présence d’une sécurité enfant sur le bouchon: Oui
  • Présence de pictogrammes clairs sur l’étiquette: Oui
  • Présence de marquage en relief pour mal voyant sur l’étiquette: Oui
  • 100% des composés du jus sont indiqués sur l’étiquette: Oui
  • Présence d’alcool: Non
  • Présence d’eau distillée: Non
  • Présence d’huiles essentielles: Non
  • Conformité CACHER: Ne sait pas
  • Conformité HALAL: Ne sait pas
  • Indication du nom du laboratoire produisant le jus: Non. Aucune garantie quant à son mode de fabrication !
  • Présence des contacts nécessaires pour joindre un service consommateur sur l’étiquette: Oui
  • Présence sur l’étiquette d’un numéro de lot: Oui

Note du Vapelier quant au respect des diverses conformités (hors religieuses): 4.5 / 5 4.5 out of 5 stars

Commentaires sur les aspects sécuritaires, légaux, sanitaires et religieux

La marque se tient très au fait de la législation en usage en Europe et nous le démontre encore une fois de belle façon. Tout y est conforme, un numéro de lot et une DLUO permettent une traçabilité et une indication précise pour la dégustation. Dommage que le nom du laboratoire ne soit pas présent mais c’est un moindre mal car il y a bien la mention d’un SAV en cas de problème. 

Je reviens donc sur les colorants. La tartrazine (E102) est un colorant jaune et le Bleu brillant FCF (E133) un colorant bleu, donc. Il n’est à priori pas étonnant d’obtenir ce vert “radioactif” à la limite du fluo. Par contre, si les deux colorants sont tout à fait légaux, je signale tout de même que l’un et l’autre peuvent avoir des propriétés allergènes, qu’ils ne sont pas considérés comme totalement inoffensifs, déjà par ingestion. Donc, quand on connait la faiblesse des défenses des voies respiratoires en comparaison avec celles du système digestif, on ne peut que montrer une inquiétude légitime.

Ceci m’amène à mon petit coup de gueule.

Les fabricants de sirop, qui nous font bouffer du colorant depuis des décennies, font machine arrière depuis quelques années. Partout, dans le domaine alimentaire, on assiste, si ce n’est à l’abandon, au moins à la baisse de la quantité de colorants intégrés à notre nourriture. Des associations de consommateurs se sont montées pour peser sur les industriels afin qu’ils réduisent au plus vite cet apport inutile à leur production. Compte-tenu de tout cela, comme peut-on expliquer qu’un fabricant d’e-liquides, et pas un mauvais, peut-il tolérer de rajouter des colorants suspects à ses préparations ?

Cela me semble être un calcul uniquement commercial et qui, de plus, n’est pas basé sur une réalité de terrain. En effet, la communauté des vapoteurs sait très bien que l’avenir de la vape se jouera sur la salubrité des liquides et chaque vapoteur porte une grande attention à ce qu’il vape. On ne peut donc comparer ce “marché” au marché grand-public de l’alimentaire qui ne s’est jamais posé la question de savoir s’il y avait des colorants dans les merguez ou les crevettes (il y en a dans les deux cas, je vous rassure) !

Quand au E955, il s’agit de sucralose, un édulcorant connu dans la vape sous le nom de sweetener qui n’est pas non plus exempt de défauts mais qui semble difficile à remplacer pour un résultat sucré. Les molécules réputées plus “safe” comme le sorbitol ou le xylitol ne présentant pas que des avantages de par leur pouvoir sucrant moindre et la fraîcheur qui les accompagne.

Le WS23, lui, est l’agent refroidissant choisi par Big Mouth pour ses liquides fruités.

En bref, Big Mouth propose des bons produits, goûteux et sexy. Pourquoi se tirer une balle dans le pied pour une couleur ? Si la couleur vous démange, optez-donc pour un flacon de verre rouge ou vert !

Appréciation du packaging

  • La conception graphique de l’étiquette et le nom du produit sont-ils en accord?: Oui
  • Correspondance globale du packaging avec le nom du produit: Oui
  • L’effort de packaging consenti est en accord avec la catégorie de prix: Oui

Note du Vapelier quant au packaging au regard de la catégorie de jus: 5 / 5 5 out of 5 stars

Commentaires sur le packaging

Le packaging, quant à lui, est toujours aussi sympa. Ne se prenant pas au sérieux tout en étant exhaustif dans les informations, je le trouve plaisant et bien réalisé. J’aime la langue “stonienne”, mascotte de la marque et le fait que les couleurs de l’étiquette changent en fonction des références pour les illustrer au mieux et surtout les différencier. Classique mais bien fait. Ici, nous avons droit à du jaune, du vert et du bleu. 

Appréciations sensorielles

  • La couleur et le nom du produit sont-ils en accord ?: Oui
  • L’odeur et le nom du produit sont-ils en accord ?: Oui
  • Définition de l’odeur: Fruité,Sucré
  • Définition du goût: Sucré,Fruit,Léger
  • Le goût et le nom du produit, sont-ils en accord ?: Oui
  • Ai-je aimé ce jus?: Oui
  • Ce liquide me rappelle: Un cocktail de fruits malin.

Note du Vapelier quant à l’expérience sensorielle: 4.38 / 5 4.4 out of 5 stars

Commentaires quant à l’appréciation gustative du jus

Redoutable ! Le cocktail fruité prend bien la bouche, de façon sensuelle et pleine. On ressent bien un fruit d’eau, présenté comme un melon vert, mais que je traduis personnellement comme de la pastèque, accommodé de fruits rouges, discrets mais présents ou le cassis semble prédominer ainsi qu’une pèche juteuse à l’arrière-plan.

Toute la finesse de la recette tient dans le fait qu’il n’y a aucune aspérité acide dans le Tropical Rush, les fruits s’entremêlent avec bonheur et offre une saveur compacte et bien définie. Doux et sucré, le mélange fait mouche, malgré le nuage de fraîcheur, qui arrive à posteriori mais qui est ici, à contrario du Pacific Breeze, bien dosé et qui finit par se faire oublier au fil des taffs.

C’est réussi, crémeux et gourmand et ça fait mouche. Le résultat est plutôt sucré, je le dis pour ceux que ça pourrait gêner mais, à titre personnel, je n’ai pas ressenti ça comme un handicap. On est plus sur une salade de fruits bien édulcorée que sur un panier fruité réaliste et brut.

Recommandations de dégustation

  • Puissance recommandée pour un goût optimal: 25 W
  • Type de vapeur obtenue à cette puissance: Dense
  • Type de hit obtenue à cette puissance: Fort
  • Atomiseur ayant servi pour la revue: Igo-L, Cyclone AFC
  • Valeur de la résistance de l’atomiseur en question: 0.9
  • Matériels utilisés avec l’atomiseur: Inox, Coton

Commentaires et recommandations pour une dégustation optimale

S’accommode très bien d’une température médiane tirant sur le frais. A déguster de préférence dans ce que vous voulez, la puissance aromatique étant suffisamment prononcée pour être aussi satisfaisante dans un reconstructible précis que dans un clearomiseur aérien. Pas besoin de grimper jusqu’au rupteur de votre mod, nous sommes quand même sur un fruité, restons délicats.

Moments recommandés

  • Moments de la journée recommandés: Matiné,Tout l’après midi durant les activités de tout un chacun
  • Ce jus peut-il être recommandé comme un All Day Vape: Non

Moyenne globale (hors packaging) du Vapelier pour ce jus: 4.2 / 5 4.2 out of 5 stars

Lien vers une revue vidéo ou un blog maintenue par le reviewer auteur de la revue

 

Mon billet d’humeur sur ce jus

Un vrai bon jus fruité, plutôt en salade sucrée, qui se pare d’une nuage de fraîcheur. C’est le secret du Tropical Rush, qui mélange fruit d’eau, fruits rouges et fruit blanc pour un résultat gustatif intéressant, propre à satisfaire les amateurs de ce type de jus. Les arômes sont précis et naturels mais la combinaison serrée de la recette révèle un goût nouveau et gourmand, très addictif.

Je n’ai qu’un seul bémol à relever concernant la présence de colorants qui sont à mon avis inutiles et sources, sinon de problèmes de santé, au moins de polémiques dont la communauté pourrait aujourd’hui faire l’économie. Mais que cela ne vous empèche pas de vous initier à ce jus, bien plus malin qu’il n’en a l’air et diablement savoureux !

 

(c) Copyright Le Vapelier S.A.S 2014 – Seule la reproduction intégrale de cet article est autorisée – Toute modification de quelque nature que ce soit est totalement prohibée et transgresse les droits du présent copyright.

Print Friendly, PDF & Email
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom

A propos de l'auteur

54 ans, 32 ans de clopes, 8 ans de vape et plus heureux que jamais! J'habite en Gironde, j'ai trois enfants dont je suis gaga et j'aime le poulet rôti, le Pessac-Léognan, les bons e-liquides et je suis un geek de la vape qui s'assume!