Header
Header
Header
EN BREF:
Thunder – RDTA par Ehpro
Thunder – RDTA par Ehpro

Thunder – RDTA par Ehpro

Caractéristiques commerciales

  • Sponsor ayant prêté le produit pour la revue: LCA Distribution
  • Prix du produit testé: 25€
  • Catégorie du produit en fonction de son prix de vente: Entrée de gamme (de 1 à 35€)
  • Type d’atomiseur: Dripper multi-cuves, RDTA
  • Nombre de résistances autorisées: 1
  • Type de résistances: Reconstructibles classiques à contrôle de température
  • Type de mèches supportées: Coton
  • Contenance en millilitres annoncée par le fabricant: 2.5

Commentaires du reviewer quant aux caractéristiques commerciales

À la suite du Big Bear, un RDTA reconstructible d’Ehpro, l’enseigne chinoise nous gratifie cette fois d’un atomiseur 2 en un assez original puisqu’il permet de vaper en RDTA et en dripper, sur un même montage. Le Thunder : tonnerre en langue d’eng ou dingue c’est selon (l’english), devrait nous amener sinon un vacarme orageux assourdissant, au moins les nuages qui vont avec.

Je n’ai pas trouvé, à l’heure où j’écris cette revue (26/02/2019), de prix en ligne, ni même chez Ehpro qui, à en croire son absence de la page dédiée aux RDTA et autres reconstructibles, ne doivent pas être au courant qu’ils l’ont fabriqué et mis en vente, du moins chez les importateurs en gros.

Toutefois, un shop malaisien le propose en ligne à 85 RM (Ringgit malaisien) ce qui nous fait une belle jambe et à peu près 17,85€. Vous devriez donc vous procurer cet atomiseur en ligne, autour de 20/25€ en tenant compte des coûts liés aux divers intermédiaires (import, taxes, marges, etc…). C’est parti pour une revue en détail et en couleur (oui, je l’ai déjà faite celle-là).

Caractéristiques physiques et ressentis qualité

  • Largeur ou Diamètre du produit en mm: 22
  • Longueur ou Hauteur du produit en mm tel qu’il est vendu, mais sans son drip-tip si ce dernier est présent et sans tenir compte de la longueur de la connexion: 36
  • Poids en grammes du produit tel qu’il est vendu, avec son drip-tip si ce dernier est présent: 28
  • Matériels composant le produit: Acier Inox, Cuivre, Pyrex
  • Type de Form Factor: Diver
  • Nombre de pièces composant le produit, sans les vis et les rondelles: 8
  • Nombre de filetages: 4
  • Qualité des pas de vis: Très bonne
  • Nombre de joints toriques, Drip-Tip exclu: 4
  • Qualité des joints toriques présents: Bonne
  • Positions des joints toriques: Top – Cap-Tank, Bottom-Cap – Tank, Autre
  • Contenance en millilitres réellement utilisable: 2.5
  • Est-ce que globalement vous appréciez la qualité de fabrication de ce produit au regard de son prix ? Oui

Note du vapelier quant aux ressentis qualité: 4.9 / 5 4.9 out of 5 stars

Commentaires du reviewer quant aux caractéristiques physiques et ressentis qualité

L’atomiseur se compose de 8 pièces principales, sans compter les flexibles (isolant de pin positif et joints toriques) et les vis de serrage du résistif.

La base présente 2 options comme montré sur la photo, fermé (dripper), ouvert RDTA.

Deux configurations de drip-top sont possibles mais ça ne change pas sa longueur (hors connexion 510) de 36mm. Le diamètre avec le drip-top translucide est de 22mm, légèrement plus avec le drip-top coloré qui chapeaute entièrement l’ato (23mm). Le réservoir en verre contient 2,5ml, les deux réserves latérales (non communicantes) de 6mm de profondeur permettent un bon ml et demi.


Il est construit en inox SS et ses drip-tops sont en plastique polymère ou polyétherimide (polyimide thermoplastique) PEI, ils offrent une ouverture utile de 8,5mm de diamètre. Le pin positif semble plaqué (or ?) et son matériau de construction est le cuivre. Les joints toriques rouges sont en silicone. Les deux airholes de 5,25 x 1,75mm se règlent en tournant simplement le drip-top, ils sont situés latéralement et profitent à la résistance par-dessous. Le grand drip-top coloré a une fenêtre de contrôle de jus restant.

Il pèse 28g ou 25g selon le drip-top avec son coil et sans le jus.

Un objet bien étudié, bien réalisé, mono coil dont les encoches de serrage permettent d’insérer des multi-brins jusqu’à 20/10e d’épaisseur (2mm), les vis sans tête de serrage du coil sont plates pour éviter de couper le fil.

On a la place de travailler mais nous y reviendrons. Le Thunder s’adapte sur toutes les « anciennes » boxs et mods en 22mm de top-cap, pour un encombrement minimal. La réserve de jus est sous le deck donc sous la résistance, ça rappelle un peu les genesis du début du siècle.


« Ferme-la papy tu nous saoules avec tes flash-back de Cro-Magnon »
-« Ok, on continue »

Caractéristiques fonctionnelles

  • Type de connexion: 510
  • Plot positif réglable ? Non, un montage flush ne peut être garanti qu’au travers d’un réglage du plot positif de la batterie ou du mod sur lequel il sera installé
  • Présence d’une régulation du flux d’air ? Oui, et variable
  • Diamètre en mm maximum de la régulation d’air possible: 10
  • Diamètre minimum en mm de la régulation d’air possible: 1
  • Positionnement de la régulation d’air: Positionnement latéral et profitant aux résistances par-dessous
  • Type de chambre d’atomisation: De type cloche
  • Dissipation calorifique du produit: Normale

Commentaires du reviewer quant aux caractéristiques fonctionnelles

Une contenance de 2,5ml ou un dripper avec une bonne réserve de jus, en une seule configuration, voilà pour l’originalité de cet ato.
La base contient deux alvéoles qui permettent de passer le coton dans le réservoir, vous l’ouvrez ou la fermez au moyen d’une “poignée” cylindrique fine que vous actionnerez pour cet effet. Une fois fermées, en configuration dripper, aucune fuite dans le réservoir.
Le deck présente des logements de pattes du coil ouvert, pour une insertion rapide, sans risque d’effilocher les extrémités (pour les coils tressés). Les joints assurent un bon maintient des drip-tops, ainsi que l’étanchéité. Le pin positif sert à fixer le pylône + sur son isolant, il n’est pas réglable. C’est à peu près tout ce qu’il y a de notable à préciser. 

Caractéristiques Drip-Tip

  • Type de fixation du drip-tip: Propriétaire mais passage au 510 au travers d’un adaptateur fourni
  • Présence d’un Drip-Tip ? Oui, le vapoteur peut immédiatement utiliser le produit
  • Longueur et type du drip-tip présent: Court
  • Qualité du drip-tip présent: Bonne

Commentaires du reviewer quant au Drip-Tip

Pas de drip-tip mais vous pourrez toujours en rajouter un 510 de votre choix, les drip-tops présents le permettent.

Appréciations du conditionnement

  • Présence d’une boîte accompagnant le produit: Oui
  • Diriez-vous que le packaging est à la hauteur du prix du produit ? Oui
  • Présence d’un manuel utilisateur ? Oui
  • Le manuel est-il compréhensible pour un non anglophone ? Oui
  • Le manuel explique-t-il TOUTES les fonctionnalités ? Oui

Note du Vapelier quant au conditionnement: 5 / 5 5 out of 5 stars

Commentaires du reviewer quant au conditionnement

Une boîte « classique » de chez Ehpro, en carton rigide, avec un couvercle pourvu d’une fenêtre plastifiée transparente… Vous pouvez vérifier l’authenticité de votre acquisition en ligne (avec le QR code) en tapant sur le site le code indiqué. L’ato et son deuxième drip-top sont parfaitement protégés dans un compartiment en mousse semi-rigide moulé à leur forme.

Le package comprend :

Le Thunder RDTA

1 drip-top (Petit Modèle)

Une boîte contenant : 1sachet de coton, 4 joints toriques, 2 coils Clapton pré-enroulés, 2 vis de serrage de remplacement, 1 tournevis (empreinte plate).

2 cartes de qualité et garantie (SAV), un manuel* d’utilisation.

On peut regretter l’absence d’un réservoir de rechange car quelle que soit l’option de vape choisie, ce dernier est présent pour l’assemblage des parties de l’ato.

*Ehpro nous a habitué à intégrer à ses équipements un manuel traduit en français, (c’est d’ailleurs obligatoire pour l’export vers l’Europe pour des appareils en contact avec une source électrique).
Cet exemplaire de matériel (sample), reçu probablement en avant-première, ne contient pas de manuel mais je ne doute pas qu’il y sera pour sa mise en vente en France. J’ai donc pris la liberté de le noter présent et en français sur le protocole de cette revue.

Appréciations en utilisation

  • Facilités de transport avec le mod de la configuration de test: Ok pour une poche intérieure de veste (pas de déformations)
  • Facilités de démontage et de nettoyage: Facile mais nécessite un espace de travail
  • Facilités de remplissage: Facile, même debout dans la rue
  • Facilités de changement des résistances: Facile mais nécessite un espace de travail pour ne rien perdre
  • Est-il possible d’utiliser ce produit tout au long de la journée en l’accompagnant de plusieurs fioles de E-Juice ? Il faudra jongler un peu mais c’est faisable
  • Y a-t-il eu des fuites au bout d’une journée d’utilisation ? Non

Note du Vapelier quant aux facilités d’usage: 3.5 / 5 3.5 out of 5 stars

Commentaires du reviewer quant à l’utilisation du produit

Le montage présenté ici est préparé avec un des 2 coils fournis, c’est un enroulement multi-brins appelé Clapton coil, si vous suivez les différentes rubriques et revues du Vapelier, vous êtes en terrain connu, sinon la fonction « rechercher » du site devrait vous aider à y voir plus clair. Ils font 5mm de diamètre extérieur pour 3mm intérieur, parfaits pour le volume entre les pylônes.

La partie basse du coil se trouve à 2mm de l’ouverture de l’airflow intérieur, gardez cette distance, cette position laisse un volume dégagé suffisant pour permettre l’expansion de la vapeur autour de la résistance, ainsi qu’une arrivée d’air plus aérienne, dans le sens de moins comprimée, en dessous.

Centrez votre coil à l’aide d’un guide (une pointe de 3mm de diamètre fera l’affaire) et maintenez la position le temps d’un serrage. Coupez les parties du coil qui dépassent, (avec un vieux coupe-ongles si vous ne voulez pas abîmer vos ciseaux). Vous pouvez maintenant mesurer la valeur de la résistance (et chacun sait que la résistance est valeureuse, ok j’arrête).

Sur l’illustration qui suit, le coton installé servira à dripper sans l’usage du réservoir, les « moustaches » seront donc plus courtes que pour l’autre option.

Pour l’utilisation du réservoir, il vous suffit de rallonger de 5mm les « moustaches » et de les plonger au travers des trous libérés, nul besoin de plonger jusqu’au fond mais assurez-vous qu’une bonne dose de coton occupe la place des lumières, ça évitera les fuites. Inclinez votre ato de temps en temps pour permettre une bonne alimentation en jus. J’ai d’abord rempli le réservoir avant de placer le coton, mon dropper est assez gros, c’est plus pratique qu’après (mais ça n’est faisable qu’une fois, on est d’accord).

C’est prêt, à table !
0,35Ω, 3,64V pour 40W et un preheat d’1/2 seconde à 55W pour compenser le lag dû au Clapton qui, comme la plupart des multi-brins, est un peu poussif à l’allumage. L’airflow ouvert à fond et roulez jeunesse !

Ça vape bien, un peu bruyamment mais bien, ce Thunder mérite son nom. Ce n’est pas non plus le bruit d’un moteur de Harley, plutôt un sifflement de vent dans les haubans si vous voyez ce que je veux dire. Le son mis à part, ce petit ato est fort sympathique, une bonne restitution des saveurs et une production de vapeur très correcte. La consommation de jus à ces valeurs est acceptable, les 2,5ml sont partis en 2 heures sans chain vaper mais sans trêve non plus (évaluation oblige). Attention toutefois aux montages très bas et aux fortes puissances, l’embout buccal n’est pas équipé d’une surface percée de protection des éventuelles projections de jus brûlant, on est juste au-dessus de la résistance à 10mm à peine.

Avec un méca, c’est tout aussi bon mais il faut s’habituer au lag qui n’est pas non plus très long ou très gênant.
Autre trait de caractère de ce RDTA, ses airflows sont suffisants pour une inhalation directe mais, si l’ato ne chauffe pas, le jus lui est tiède voire chaud si vous aspirez doucement. Moins aérien signifie aussi plus présent en saveur, elles sont bien concentrées, comme ce à quoi on peut s’attendre avec un dripper.

Pour le nettoyage, tout se démonte, les flexibles et l’isolant rigide du pylône + devront toutefois se rincer à froid. Pour le reste, un bain à 40°C avec du bicarbonate de sodium pendant une nuit conviendra parfaitement.

Un dernier point au sujet du drip-top long, il présente l’avantage de protéger le réservoir des chocs directs et offre pour certains, un réel plus esthétique, il faut de bons yeux ou un éclairage adéquat pour surveiller le niveau de jus restant par la lumière en forme d’éclair prévue à cet effet.

Recommandations d’utilisation

  • Avec quel type de mod est-il conseillé d’utiliser ce produit ? Électronique ET Mécanique
  • Avec quel modèle de mod est-il conseillé d’utiliser ce produit ? mod ou box régulée, méca simple accu
  • Avec quel type de EJuice est-il conseillé d’utiliser ce produit ? Tous les liquides, sans problème
  • Description de la configuration de test utilisée: 0,35Ω, 3,64V pour 40W sur box régulée et méca tube simple accu
  • Description de la configuration idéale avec ce produit: tube ou box en 22 de préférence

le produit a-il été aimé par le reviewer: Oui

Moyenne globale du Vapelier pour ce produit: 4.5 / 5 4.5 out of 5 stars

Le billet d’humeur du reviewer

En Conclusion, si le prix de cet ato ne dépasse pas 30€, vous pouvez foncer. Que ce soit pour l’ajouter à votre collection ou pour en profiter pleinement, il vaut son prix. Avec une qualité gustative digne des drippers, il se transforme en RDTA avec les mêmes caractéristiques qualitatives et vous n’aurez pas à recharger en jus tous les 10 puffs. Comme fabrique à nuages, ce n’est pas une bête de concours mais avec un bon full VG, la production est honorable. Pour les primo vapoteurs qui veulent s’essayer au reconstructible, c’est un ato simple à monter, discret en taille pour ces dames et si la déco d’ensemble vous plaît, n’hésitez plus.
Je ne prends pas de risque en vous affirmant que dès sa mise à disposition en France (avec une notice en français), Ehpro proposera aussi un réservoir de rechange, comme ils le font déjà pour les résistances pré-enroulées.

Il n’est pas mignon sur le Shiza ?


  

(c) Copyright Le Vapelier S.A.S 2014 – Seule la reproduction intégrale de cet article est autorisée – Toute modification de quelque nature que ce soit est totalement prohibée et transgresse les droits du présent copyright.

Print Friendly, PDF & Email
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom

A propos de l'auteur

58 ans, menuisier, 35 ans de tabac stoppés net dès mon premier jour de vape, le 26 décembre 2013, sur une e-Vod. Je vape la plupart du temps en méca/dripper et fais mes jus... grâce aux prépas des pros.