Header
Header
Header
EN BREF:
So Swag par Vapoter Oz
So Swag par Vapoter Oz

So Swag par Vapoter Oz

Caractéristiques du jus testé

  • Sponsor ayant prêté le matériel pour la revue: Vapoter Oz
  • Prix du conditionnement testé: 11.90 Euros
  • Quantité: 20 Ml
  • Prix au ml: 0.6 Euros
  • Prix au litre: 600 Euros
  • Catégorie de jus en fonction du prix au ml précédemment calculé: Entrée de gamme, jusqu’à 0.60 euro le ml
  • Dosage en Nicotine: 6 Mg/Ml
  • Proportion de Glycérine Végétale: 50%

Conditionnement

  • Présence d’une boîte:Non
  • Les matériaux constituant la boite sont-ils recyclables?:
  • Présence d’un sceau d’inviolabilité: Oui
  • Matière du flacon: Verre, le conditionnement ne sera utilisable pour le remplissage, que si le bouchon est équipé d’une pipette
  • Equipement du bouchon: Pipette en verre
  • Caractéristique de l’embout: Pas d’embout, nécessitera l’usage d’une seringue de remplissage si le bouchon n’est pas équipé
  • Nom du jus présent en gros sur l’étiquette: Oui
  • Affichage des proportions PG-VG en gros sur l’étiquette: Non
  • Affichage du dosage de nicotine en gros sur l’étiquette: Oui

Note du vapelier pour le conditionnement: 3.18 / 5 3.2 out of 5 stars

Commentaires quant au conditionnement

Fin 2014, Le Vapelier eut la chance de déguster le 1er liquide de Vapoter Oz : le “So French”. De l’avis des testeurs, ce fut une claque ! Une nouvelle vision dans le monde des jus Français !

Vapoter Oz remet le couvert avec, cette fois-ci, 2 nouvelles créations. Alors poussons les portes de ce liquide “Haute Couture” et entrons dans un domaine qui est très “Underground” dans ce genre de recettes.
Les portes battantes s’entrouvrent sur le “So Swag”. Liquide exclusivement fait pour être vapé avec parcimonie, car loin du Allday ou de l’effet ” liquide de soirée “.

Une bouteille de 20 ml, recouverte d’un blanc nacré qui ne laisse, visuellement, absolument rien passer. Le mystère est total.
Le bouchon pipette en verre est dans le même habillage que le produit. Au lieu du sempiternel “noir”, l’embout caoutchouc est lui aussi d’un visuel nacré. C’est très en phase avec l’esthétisme global de cette fiole.
Bien sûr, bague de scellage et sécurité enfant présentes !

Léger souci 1 : je trouve cette bouteille “odorante” !!!! Le parfum parvient, je ne sais comment, à transpirer. Certainement par le joint qui scelle la pipette au bouchon. C’est légèrement dommageable car même fermé, il embaumera son entourage.
A voir si la composition ne va pas tourner à force de laisser se faire cet échange ?

Léger souci 2 : l’embout de la pipette en verre. Pas du tout pratique pour le remplissage de certains atomiseurs.

DSC_0581DSC_0580

 

Conformités légales, sécuritaires, sanitaires, et religieuses

  • Présence d’une sécurité enfant sur le bouchon: Oui
  • Présence de pictogrammes clairs sur l’étiquette: Oui
  • Présence de marquage en relief pour mal voyant sur l’étiquette: Oui
  • 100% des composés du jus sont indiqués sur l’étiquette: Non. Tous les composés indiqués ne constituent pas 100% du contenu de la fiole.
  • Présence d’alcool: Non
  • Présence d’eau distillée: Non
  • Présence d’huiles essentielles: Non
  • Conformité CACHER: Ne sait pas
  • Conformité HALAL: Ne sait pas
  • Indication du nom du laboratoire produisant le jus: Oui
  • Présence des contacts nécessaires pour joindre un service consommateur sur l’étiquette: Oui
  • Présence sur l’étiquette d’un numéro de lot: Oui

Note du Vapelier quant au respect des diverses conformités (hors religieuses): 4.5 / 5 4.5 out of 5 stars

Commentaires sur les aspects sécuritaires, légaux, sanitaires et religieux

C’est parfait en tout point. Des sigles en veux-tu en voilà, de partout.
Toutes les indications de protection en cas de mauvais usage. L’information qu’il n’y a ni eau, ni alcool dans ce jus. Le site web de la marque avec les coordonnées téléphoniques, la DLUO, le N° de lot. Il y a aussi l’interdiction pour les femmes enfantant, que les – de 18 n’y ont pas droit et la fameuse “tête de mort”.
Enfin, le partenariat avec l’LFI (laboratoire français industriel) pour la fabrication et l’embouteillage … Et bien sûr, tout ceci est recyclable !

b_28

Appréciation du packaging

  • La conception graphique de l’étiquette et le nom du produit sont-ils en accord?: Oui
  • Correspondance globale du packaging avec le nom du produit: Oui
  • L’effort de packaging consenti est en accord avec la catégorie de prix: Oui

Note du Vapelier quant au packaging au regard de la catégorie de jus: 5 / 5 5 out of 5 stars

Commentaires sur le packaging

La 1ère chose qui attire l’attention sont les petits présents accrochés à la bouteille : Une Tour Eiffel et un médaillon. Les 2 sont en métal, avec la gravure du site de la marque pour la médaille. Avec ces manifestes, on est dans l’esprit parisien, type “parfumerie” qui offre ce genre de présents sur certaines fioles de fragrances. Les créateurs de Vapoter Oz nous font entrer dans une vision de liquides précieux, tout comme peut l’être un parfum de grand créateur.
L’étiquette est dans un esprit “Street Art” avec 2 protagonistes de jeune âge (trop jeunes pour vaper !!!). Une fille très ‘’girly’’, jouant avec sa box, et un garçon style ‘’bad boy’’, une rose tatouée sur le bras, qui nous prépare une bulle de gomme !!!! Les 2 se tenant devant un mur de briques, comme en attente de création.
On prend des genres codifiés et on les inverse, on les mélanges, on les brasse. Tout est représenté pour porter l’interrogation à un point qui rejoint la conception de ce liquide.
En plein milieu d’étiquette, se trouve un “Bleam Code” . On le flashe avec son Smartphone et il nous renvoie sur un programme propre à ce e-liquide, avec les infos importantes qu’il faut savoir. Et restez connecté, car des jeux ou concours seront proposés dans le futur.
Le dessous de la bouteille est entouré de picots (effet stylistique) avec comme mention la contenance en ml, etc……….

Screenshot_2015-10-07-19-55-49(1)

Appréciations sensorielles

  • La couleur et le nom du produit sont-ils en accord ?: Oui
  • L’odeur et le nom du produit sont-ils en accord ?: Oui
  • Définition de l’odeur: Fruité,Citronné,Sucré
  • Définition du goût: Sucré,Fruit,Citron,Pâtissier
  • Le goût et le nom du produit, sont-ils en accord ?: Oui
  • Ai-je aimé ce jus?: Oui
  • Ce liquide me rappelle: Rien! Hormis la façonnage spécifique de Vapoter Oz

Note du Vapelier quant à l’expérience sensorielle: 5 / 5 5 out of 5 stars

Commentaires quant à l’appréciation gustative du jus

Entouré par le glamour et le chic du support, le goût est au diapason : car malgré des arômes connus, ils sont travaillés de façon à reproduire des sensations que l’on a assimilées, tout en étant décontenancé.
A l’odeur, une framboise couplée à du melon vient en premier lieu, et une acidité citronnée termine le phrasé. Il y a aussi une sorte d’épaisseur, liée probablement à ce côté crémeux qui est présent dans toutes les phases de la dégustation.
Le dépôt de goutte, puis l’absorption n’est pas des plus plaisants. Les liquides ne sont pas faits pour cela certes, mais régulièrement, on découvre des notes particulières qui permettent de progresser dans la suite du décryptage du produit. Mais là, je le déconseille vivement et je vous en dirai plus dans le “billet d’humeur”.
En premier lieu, c’est une note secondaire que je ressens : La crème, ou du moins, ce côté crémeux. Il est comme une coque où l’on dépose les différentes senteurs. Il ne participe pas au rayonnement de ces arômes mais il les enveloppe à chaque fois pour les accompagner dans leur explosion.
Les différents fruits seront mâtinés d’un effet de « baume ». Les notes principales de framboise, mûre ou melon, seront enrobés d’une protection et ne pourront muer dans leur saveur primale. Dans l’aspect secondaire, le citron est très léger et ne permet pas de dire qu’il fait partie du casting des seconds rôles. Tout au plus, il est relayé à un statut de « souffleur » de scène. Le caramel, de son côté, est assimilé comme un ricochet par rapport à la sensation crémeuse.

10-ml-arome-framboise-fa-berryl-raspberry-flavor

Recommandations de dégustation

  • Puissance recommandée pour un goût optimal: 25 W
  • Type de vapeur obtenue à cette puissance: Dense
  • Type de hit obtenue à cette puissance: Léger
  • Atomiseur ayant servi pour la revue: Subtank Nano
  • Valeur de la résistance de l’atomiseur en question: 1.2
  • Matériels utilisés avec l’atomiseur: Kanthal,Coton

Commentaires et recommandations pour une dégustation optimale

Pas trop de chahut pour ce liquide. On peut y prendre du plaisir dans la légèreté des watts. Entre 20 et 25 watts pour moi, car il se dévoile plutôt dans la douceur. Après, le patchwork monte en température, et a pour conséquence de rendre le côté crémeux un peu trop âcre et piquant, voire écœurant.
On est en 50/50 pour le PG/VG, donc il est préférable de le servir dans un Atomiseur. Soit en mode résistance propriétaire (1.2 par exemple) ou reconstructible dans la même lignée.

Moments recommandés

  • Moments de la journée recommandés: Fin de déjeuner / dîner avec un café,Fin de déjeuner / dîner avec un digestif,Tout l’après midi durant les activités de tout un chacun,Début de soirée pour se détendre avec un verre,Fin de soirée avec ou sans tisane,La nuit pour les insomniaques
  • Ce jus peut-il être recommandé comme un All Day Vape: Non

Moyenne globale (hors packaging) du Vapelier pour ce jus: 4.23 / 5 4.2 out of 5 stars

Lien vers une revue vidéo ou un blog maintenue par le reviewer auteur de la revue

Mon billet d’humeur sur ce jus

Vraiment très particulier ce “So Swag” ! Comme toute la gamme d’ailleurs ! Il y a des liquides que l’on peut vénérer ou, à contrario, détester.
C’est un liquide “d’expérience”. C’est pour cela que je ne peux le considérer comme un Allday, ni un jus à vider par automatisme dans un ato pour la consommation journalière. Il est fait pour expérimenter “le champ des possibles” comme l’on dit ! Une tentative ultime.
Chez Vapoter Oz, la recette, et j’ai envie de dire : les recettes, sont façonnées avec une prestance toute personnelle.
Ce qui me fait dire qu’il y a dans la désignation “Vapoter Oz”, une sorte d’AOC.

Le liquide précédent (le So French) était classieux comme un défilé de haute couture ou une présentation de parfum. Pour celui-ci, je pourrais l’identifier à une sorte de Fashion Victime.
Un artiste de Street Art pour vapoteur exigeant.
Habillé en Prada, dans les boutiques Ralph Lauren, et le visuel Art Design en façade, le monde pour lequel ce liquide s’exalte est fait de couleurs, de composants acryliques ou synthétiques, de doigts tachés de peinture “Flame”, tout en restant dans le monde classieux de la “Bohemian Life” de la rive soit droite ou gauche car, à force, tout ce mélange et on ne sait plus !

Avec ce liquide, je peux aussi faire la liaison entre : Liquide = Parfum.
Donc, sur cette base, il n’est pas approprié de lécher du parfum, et c’est pour cela que le test par “absorption” n’est absolument pas passé !!!!
Bien que le “So Swag” ne soit pas du parfum (évidemment), il est conçu comme tel dans sa vision intrinsèque, donc un parfum est fait pour être vaporisé (vapoté).

Il y a certains e-liquides qui peuvent déclencher soit des images ou des sensations, voire des recherches métaphysiques (en galvaudant le terme bien sûr) chez certains utilisateurs.
Pour ma part, le côté “Street Art” m’est plutôt passé au-dessus du “Brain”. J’ai plus identifié ce jus à un côté abstrait à la Jason Pollock.
De Paris, je transfère l’œuvre qui se trouve à l’intérieur de cette bouteille nacrée dans le New-York, après la chute de la mouvance “figurative”.

cool-design-wallpaper-

(c) Copyright Le Vapelier S.A.S 2014 – Seule la reproduction intégrale de cet article est autorisée – Toute modification de quelque nature que ce soit est totalement prohibée et transgresse les droits du présent copyright.

Print Friendly, PDF & Email
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom

A propos de l'auteur

Vapoteur depuis 4 ans. Mes Hobbies : Le Vapelier. Mes Passions : Le Vapelier. Et quand il me reste un peu de temps à distribuer, j'écris des revues pour le Vapelier. PS - J'aime les Ary-Korouges