Header
EN BREF:
Silverway : le Végétol, une molécule révolutionnaire pour la vape ?
Silverway : le Végétol, une molécule révolutionnaire pour la vape ?

Silverway : le Végétol, une molécule révolutionnaire pour la vape ?

 ≈ Une vape en bon état de marche, à quelques détails près ≈ 

Nous aurons beau prendre le problème dans tous les sens, nous avons déjà des pistes très claires et étayées scientifiquement sur la salubrité de la vape. Il n’est pas question ici de prétendre que l’acte de vaper soit anodin et ne présente aucun danger car hélas, nous n’avons pas encore le recul nécessaire pour le certifier. Mais, loin du sacro-saint principe de précaution visant à interdire d’abord et réfléchir plus tard, nous pouvons affirmer haut et fort que la vapeur que nous inhalons est infiniment moins nocive, que ce soit pour nous ou pour notre entourage, que la fumée traditionnelle de la cigarette analogique. Sur ce point, toutes les études scientifiques, et je parle des vraies études et non des expériences amusantes que des officines douteuses réalisent dans leur garage pour le plus grand bénéfice des états ou des cigarettiers, convergent largement.

Image1

TPD APPROVED !

Le couple Propylène Glycol et Glycérine Végétale semble bien fonctionner et s’est largement répandu dans l’industrie de la vape comme étant la base inévitable sur laquelle s’élabore un e-liquide. Les proportions peuvent changer, suivant les fabricants, les gammes ou même à l’intérieur d’une même gamme, mais le fait semble acquis, cette association fonctionne. Le PG assurant généralement la précision et le développement des arômes, la VG prenant le relais dans la production de vapeur. Ensuite, chacun voit midi à sa porte. Ainsi, nous pouvons avoir du Propylène-Glycol d’origine pétrolière ou bien issu du monde végétal. Nous pouvons avoir une Glycérine Végétale d’origine bio ou pas. Si cela influence le tarif et parfois même le goût, le principe d’association reste le même.

Glycerol-3D-balls
PropyleneGlycol-stickAndBall

On ne peut cependant pas nier trois fait avérés :

  • 1 > Certaines personnes sont intolérantes au Propylène-Glycol. Rougeurs cutanées, signe évident de réaction allergique, dessèchement ponctuel ou permanent de la bouche, périodes plus ou moins longues d’agueusie et même irritation chronique de la gorge, nous ne sommes pas tous égaux devant cette molécule qui peut, suivant les personnes, avoir un effet irritant sur la longueur dans notre pratique. Le propane-1,2-diol, ou propylène glycol est utilisé comme émulsifiant par l’industrie alimentaire, comme solvant pour les arômes liquides, comme antigel dans l’aviation, comme humectant dans l’industrie cosmétique et ainsi de suite. C’est une molécule connue, dont la toxicité a été testée à maintes reprises et apparaît comme extrêmement faible mais, comme je le disais au départ, il n’en demeure pas moins que certaines personnes y sont sensibles, intolérantes voire carrément allergiques.

10091-2

  • 2 > La Glycérine Végétale, ou Glycérol, porte un nom bien rassurant. Pourtant, le docteur Farsalinos ainsi que de nombreux chercheurs qui se sont penchés sur la question ont défini que le taux maximal, parfaitement sain, de VG dans une base d’e-liquide devrait se situer autour de 40%. En effet, la VG possède une caractéristique gênante. A une température de 290°C, elle se décompose et produit de l’acroléine, molécule très suspecte que connaissent bien les amateurs de barbecues puisque cette substance prend naissance entre autres dans la décomposition des graisses sous l’effet de la chaleur. Réputée très toxique par inhalation ou par ingestion, ses propriétés cancérogènes ne peuvent être remises en question. De plus, la glycérine végétale (il existe aussi de la glycérine d’origine animale) possède la faculté de “capter” l’humidité ambiante, ce qui n’est pas un gros problème puisque tout l’appareil respiratoire est un milieu aqueux. Cependant, certains scientifiques prétendent qu’une trop forte dose de VG dans les poumons pourrait créer des œdèmes. Rien de démontré pour l’instant … surtout pas par les faits dans la réalité d’un vapoteur, heureusement. Mais on ne peut ignorer une assertion scientifique sous prétexte qu’elle ne nous convient pas.

610314334

  • 3> Le Propylène Glycol est piquant ! Oui, cela ne semble pas très doctoral pour le coup mais la preuve réside dans le simple fait que tout vapoteur recherche, au fur et à mesure de son avancée personnelle dans la vape, des e-liquides contenant plus de VG et donc … moins de PG. Prenez un amateur lambda de liquide en 100% VG, faites-lui tester un bon liquide de débutant avec un ratio en PG/VG de 80/20, au même taux de nicotine et observez la réaction. Le liquide lui semble agressif, piquant et certains “cobayes” ne peuvent carrément pas le vaper. 

Vous m’accorderez que ces faits ne sont pas discutables. 

 

≈ Le Végétol®, une piste à suivre ? ≈

En réaction à cela et afin d’éviter des effets secondaires, le laboratoire Xeres, par l’intermédiaire de la production des e-liquides Ilixir, avait tenté, sans grand succès il faut bien l’avouer, de proposer une nouvelle formulation en se basant sur le Végétol®. Le Végétol® fait partie de la famille des diols, tout comme le propylène glycol. D’ailleurs, son petit nom est propane-1,3-diol, il est donc chimiquement assez proche du PG  mais s’en éloigne par bien des aspects intéressants pour pallier aux effets secondaires du PG. En effet, son goût est plutôt doux, légèrement sucré et possède même un arrière-goût qui rappelle celui du tabac. Mais l’intérêt est ailleurs: il ne provoque pas certaines réactions allergiques ou inflammatoires typiques de l’inhalation du propylène glycol. Le triméthylène glycol (un autre de ses nombreux patronymes) est produit généralement à partir de sirop de maïs ou de … glycérol ! Le tout suivant des procédés chimiques que je serais bien en peine de vous expliquer. Il est donc d’origine végétale, du moins c’est le meilleur moyen d’en obtenir de façon massive. Il possède un hit naturel même s’il  est dépourvu de l’agressivité du PG et pourrait donc être considéré comme un concurrent potentiel.

Cependant, la tentative d’Ilixir s’est soldée par un échec car, soucieux de proposer un e-liquide le plus sain possible, le laboratoire Xeres avait fait le choix de ne pas aromatiser ses productions. Or, comme nous le savons tous, l’un des intérêts majeurs de la vape, c’est de pouvoir proposer des goûts, des saveurs, si possibles différents, simples ou complexes, fruités ou gourmands, afin de satisfaire tous les styles de vape et les profils différents de vapoteurs. Si je vous donne un morceau de sucre, vous allez me regarder d’un air bizarre. Mais si je vous donne un bonbon parfumé, je serai votre nouveau meilleur ami ! 

Ce n’est pas parce qu’une réalisation s’est heurtée à un échec que le potentiel cesse d’exister. Même si Ilixir n’a pas convaincu, le Végétol® reste tout de même une molécule parfaitement utilisable. Mais pour cela, il fallait envisager son utilisation de façon différente. 

C’est ici qu’intervient Alfaliquid. Le fabricant français le plus ancien connait son travail et sait bien que certains primo-vapoteurs cessent d’envisager la vape comme un moyen de s’éloigner de la cigarette parce que le propylène glycol reste un élément agressif dans les jus. Il sait aussi, qu’en l’absence d’imitation parfaite du goût d’une cigarette analogique puisque celui-ci est issu de la combustion du tabac, il faut être en mesure de proposer une alternative saine mais goûteuse, en proposant des recettes simples mais bonnes. Donc le fabricant a décidé d’investir dans le Végétol®  pour une nouvelle gamme nommée Silverway, dévolue totalement aux débutants ou aux personnes intolérantes au PG.

Pour ce faire, dans la quiétude et sans traumatiser les futurs et anciens vapoteurs, Alfaliquid a repris 12 des arômes standards déjà éprouvés en matière d’assemblages et les a intégrés/adaptés dans une base originale proportionnée à 75% de Végétol® et 25% de Glycérine végétale, les noms des jus changent, la base change, mais les saveurs sont disponibles depuis un moment parmi les nombreuses créations proposées par les pionniers de la vape en France.

 

≈ La gamme Silverway ≈

Silverway

“La toute nouvelle gamme d’Alfaliquid SILVERWAY à base de Végétol®, est une innovation majeure dans le domaine de la cigarette électronique, qui ouvre la voie à une nouvelle génération de e-liquides :
– des arômes puissamment révélés pour un nouvel univers aromatique, subtil et raffiné ;
– une association de Végétol® et de glycérine offrant une délivrance rapide et efficace de la nicotine, permettant de réduire son dosage pour un même niveau de performance ;
– SILVERWAY est aussi la solution adaptée pour les consommateurs présentant une intolérance au propylène glycol ou ceux qui ne souhaitent pas consommer d’alcool.

Le Végétol® stabilise la nicotine sous sa forme la plus bio-assimilable
Les recherches menées par le Laboratoires des Substances Naturelles de l’Université de Poitiers, ont mis en évidence que “la nicotine est présente dans le Végétol® sous sa forme naturelle la plus assimilable.  Flacons de 10ml , au tarif de 6,90€ l’unité à 0mg/ml ; 3 mg/ml ; 6 mg/ml ; 9 mg/ml et 12 mg/ml de nicotine. Ces E-liquides atteignent leur maturation complète environ 2 semaines après assemblage. Pour vous permettre de mieux apprécier toutes leurs saveurs, nous vous conseillons d’attendre la maturation complète.”

Source : Communication d’Alfaliquid sur la gamme.

 

La gamme Silverway présente bien entendu les mêmes caractéristiques pour chaque référence. Ainsi, le conditionnement se présente sous la forme d’un flacon en plastique de 10ml, possédant un sceau d’inviolabilité et une sécurité enfant.

L’embout du flacon, servant de compte-gouttes, est fin et permet un remplissage aisé de tout dispositif d’évaporation. 

Les mentions de sécurité et de consommation sont bien complètes. On retrouve des pictogrammes clairs, au nombre de quatre, dont celui indiquant que le flacon est recyclable. Un bon point donc. La mention du taux de nicotine est présente, ainsi que la contenance. Le triangle en relief pour les malvoyants vient compléter ce tableau idyllique. 

Le ratio V/VG est présent lui aussi et nous confirme en effet que l’e-liquide est composé de 25% de glycérine végétale et de 75% de Végétol. 

Un contact SAV ainsi que le nom du laboratoire complètent quant à eux le code-barre qui permettra de retrouver le batch en cas de problème.

Un sans-faute, digne de la “vieille maison”, qui nous montre encore une fois qu’elle ne plaisante pas avec la sécurité ou la transparence. 

Le prix public conseillé est fixé à 5.90€, correspondant donc à un tarif d’entrée de gamme, illustrant à merveille le cœur de cible de la gamme : les débutants et les personnes intolérantes au propylène-glycol.

Silverway Gamme

 

≈ Revue de détails ≈

# ONE 1

On peut trouver l’équivalent 76% PG/24% VG sous la dénomination FR-One, c’est un tabac. Son caractère gourmand est très en retrait du goût prononcé du tabac blond et de fruit à coque dominants. Tabac blond, caramel, vanille, fruits à coque, nous dit le site à la page dédiée. Le caramel et la vanille seront donc présents pour arrondir et sucrer modérément cet assemblage franc pas trop corsé rappelant les blends américains de tabac blonds d’il y a quelques décennies avant qu’ils ne deviennent tous semblables et quasi insipides comme ils le sont de nos jours. Un jus très fluide qui manque à mon goût de texture, de matière dirai-je, alors même que sa saveur est généreuse et réaliste.

Note Gustative :4/5 4 out of 5 stars

one1#ONE 1

 

# NINETY 90

Encore une reprise d’un grand classique d’Alfaliquid, le Tabac California. Un tabac blond, doux et très légèrement fleuri que porte une note lointaine de fruit à coque et un soupçon de caramel. Mais attention, ce n’est pas un tabac gourmand pour autant. Plutôt un jus tabac pour débutants, qui rappelle un peu la cigarette analogique mais qui révèle de façon sporadique des volutes diaphanes des deux éléments précités. Doté d’une puissance aromatique assez faible, il est l’archétype du jus traditionnel d’entrée de gamme. Bien que faiblement dosé en glycérol (25%), la vapeur n’est pas anodine et le jus accepte sans regimber de monter en puissance sans se défaire mais sans non plus accentuer sa précision. Le hit est correct.

Note Gustative : 3.4/5 3.4 out of 5 stars

Ninety90#NINETY 90

 

# SIXTYSIX 66

Pour le coup, nous voici avec la version “végétolisée” du Malawia. Un tabac brun, assez doux lui aussi, relativement réaliste et contenant quelques traits épicés comme du clou de girofle. Rien d’abrasif cependant, un clope-like comme on en faisait il y a cinq ans et qui pourra aider à la conversion d’un fumeur au noble art de la vape. D’une tonalité profonde due au tabac brun, le 66 possède une bonne puissance aromatique qu’il délivre dans une vapeur étonnamment dense pour du 75/25.  Le hit, lui aussi, est plutôt prononcé mais sans agressivité notable. Un bon liquide pour débuter, d’ailleurs beaucoup de vapoteurs ont déjà croisé sur leur route la version au PG de ce jus.

Note Gustative :3.6/5 3.6 out of 5 stars

sixtysix66 (1)#SIXTYSIX 66

                                                             

# MURE

La #mûre est l’équivalent du e-liquide du même nom dans la gamme classique. Mono-arôme typique, le jus est assez savoureux, un peu piquant comme une mure rouge, plutôt bon mais conserve malgré tout un léger aspect chimique qui le situe entre la mure-fruit et la mure-bonbon. Parfait pour un débutant amateur de fruit rouge, il a, comme le reste de la gamme, l’avantage de proposer un goût simple à décrypter qui permettra au novice de ne pas “douter” de ce qu’il vape. On sous-estime souvent le problème gustatif que peut représenter cette forme nouvelle d’absorption de saveur qu’est la vape pour un palais non-initié et saturé de goudrons. Ce type de liquide est franc du collier, simple et je pense qu’il ne faut pas hésiter à le conseiller à un débutant pour son initiation. Le hit est bien présent et la vapeur correcte, sans excès.

Note Gustative :3.5/5 3.5 out of 5 stars

mure (1)#MURE

 

# THE VERT

Même topo que pour le liquide #Mure, on récupère les mêmes appellation et recette que le thé vert de la gamme classique. A savoir un e-liquide qui présente l’amertume typique du thé, un peu herbal, mêlé à une petite proportion de menthe verte, assez pour typer et rafraîchir subtilement le liquide sans le dénaturer. Par contre, pour un thé vert, il s’éloigne assez conséquemment de la manière orientale de le préparer puisqu’il manque de sucre. L’âpreté est donc assez marquée et la recette le tire donc plus vers un e-liquide subtil mais rafraîchissant plutôt que vers la boisson du même nom, sucrée et gourmande. Le hit est confortable, plutôt doux et l’arrière-bouche reste plus sur l’amertume. Léger et sympa pour l’été.

Note Gustative :3.2/5 3.2 out of 5 stars

the-vert#THE VERT

 

# NOISETTE

Belle puissance aromatique pour ce rejeton de la gamme. Mono-arôme traditionnel, le gout de la noisette est bien présent et englobe toute la bouche. Une noisette plutôt sèche que verte mais très savoureuse et qui rappelle vraiment une noisette dont la coque a été broyée et que l’on croque dans une hâte gourmande. Peu ou pas sucré, le liquide joue la carte du réalisme et réussit bien son coup en étant séduisant tout en restant simple. Le débutant amateur des fruits secs devrait trouver son bonheur avec ce numéro. Acceptant de monter raisonnablement en puissance, le liquide développe alors les aspects boisés du fruit mais en perd un peu de “chair”. Plutôt délicat, son hit est honnête et la vapeur reste correcte pour le ratio. Noisette sur le gâteau, cette référence accepte avec bonheur d’être mélangé à d’autres (tabac sec et neutre, caramel, vanille …) pour une petite préparation personnelle sympa.

Note Gustative :4/5 4 out of 5 stars

noisette (1)#NOISETTE

 

# SEVEN 7

Rejeton descendant du FR-M dans la gamme PG/VG du fabricant, le 7 est donc un tabac. Très particulier, il développe un arôme de tabac blond dépourvu d’aspérités, très légèrement fleuri et arrive accompagné d’un cortège d’effluves acidulés de cassis ou de framboise, ou des deux. Le résultat est intéressant à défaut d’être bon, même s’il n’évite pas l’écueil chimique, et reste plutôt âpre et astringent. Plutôt qu’un tabac fruité et sans doute à cause de l’absence quasi-totale d’aspect sucré, le 7 utilise plutôt les fruits rouges comme “épices” pour rehausser la relative fadeur du tabac utilisé. Pas le meilleur de la gamme pour moi, il reste vapable et se situe dans la moyenne des jus d’entrée de gamme. Le pousser en puissance ne le sert pas car si on regagne du terrain sur le tabac, on en perd sur le fruité.

Note Gustative :2.8/5 2.8 out of 5 stars

seven7 (1)#SEVEN 7

 

# FIFTYFIVE 55

Un tabac pour ainsi dire light ! et gourmand de part ses notes discrètes de vanille, chocolat et fruits à coque, c’est l’expression revisitée du Latakia. L’ensemble s’avère beaucoup moins intense que le One pour un tabac, parfait pour les habitué(e)s de saveurs blondes légères. presque pas sucré et peu persistant en bouche il peut néanmoins se vaper en allday sans attirer l’attention des collègues au bureau. Il supporte une chauffe plus haute que celle que la puissance “normale” lui confère, c’est d’ailleurs conseillé si vous voulez augmenter la quantité de vapeur obtenue tout en révélant un peu plus le goût (1 ohm à 18/20 W ). Pour un e-liquide passe partout et des saveurs confidentielles c’est le bon choix. Pour les amateurs de tabacs francs ,secs et réalistes, il leur paraîtra fade.

Note Gustative :3/5 3 out of 5 stars

fiftyfive55 (1)#FIFTYFIVE 55

 

# REGLISSE

Le duo qui fait mouche: réglisse anis, dosé pour ressentir la réglisse en note de tête, et pour que l’anis accorde une longévité en bouche. Les amateurs apprécieront, l’équilibre est agréable, il n’est ni trop puissant ni trop léger. Vous aurez tour à tour la dominante et en retrait l’anis qui perdure, c’est un assemblage classique très réussi. Ces arômes à la forte personnalité font oublier la base et ce manque de texture, de “palpable”, qui la rend parfois déroutante pour un amateur de forte proportion de VG (dont je suis). Le hit à 6mg est très correct il s’impose comme un trait d’union furtif entre les deux saveurs. Encore un jus qui supporte une montée en puissance modérée.

Note Gustative :4/5 4 out of 5 stars

reglisse#REGLISSE

# ELEVEN 11

Les amateurs reconnaîtront le New York dans les saveurs tabacs, c’est le plus corsé/sec de la bande chez Silverway. Du brun, du whisky et un peu de chocolat pour adoucir le tout. Une impression générale convaincante pour qui apprécie ce type de tabac, bien contenu par l’assemblage alcool/chocolat qui estompe le caractère corsé du tabac brun. Sans être puissant, ce liquide se révèle à l’expiration par le nez, bien plus qu’à l’inspiration. Le hit est relativement léger (à 6mg) peut-être devrez-vous augmenter la puissance pour effectivement le ressentir, au prix toutefois d’une réponse gustative plus linéaire, les saveurs seront moins perceptibles dans leurs différences. #Eleven 11, une option à tenter pour se sortir de la “goldo”.

Note Gustative :3,8/5 3.8 out of 5 stars

eleven11 (1)#ELEVEN 11

 

# POMME VERTE

Un mono arôme Granny Smith, la pomme sans les pépins, sans avoir à rien jeter, sans y laisser une dent, bref, le goût et c’est tout. Plutôt réaliste mais peu sucré, l’accent a donc été porté sur l’authenticité de la saveur en retirant l’acidité naturelle du fruit. Le résultat est bluffant, le hit est présent sans excès, la vapeur aux puissances “normales” est correcte. A 0,75ohm et 21W, l’équilibre est optimum. Au dessus de cette puissance, jusqu’à 25W, le rendu reste quasi-équivalent. Encore au dessus, l’arôme est nettement altéré, (27W). Un liquide à réserver aux férus de ce fruit ou aux débutants qui n’auront aucun mal à régler correctement leur matériel (c’est l’avantage des arômes simples).

Note Gustative :4/5 4 out of 5 stars

pomme-verte#POMME VERTE

 

# MENTHE GLACIALE

La ou devrais-je dire les menthes sont une spécialité chez Alfaliquid, pas moins de 16 jus les déclinent, en assemblage ou au naturel, celle-ci rappelle un célèbre chewing-gum. la puissance est là! la fraîcheur aussi, pas de doute possible. Ce jus n’est pas sucré, il semble que cette saveur soit uniquement issue de la base sans ajout de sucralose ou d’un autre édulcorant. Nous avons donc le goût de la dragée sans autre fioriture. Le hit est estompé par la puissance de la menthe qui “anesthésie” toute autre sensation en gorge. La longueur en bouche est correcte et la fraîcheur perdure longtemps. Ce liquide tolère une notable augmentation de puissance jusqu’à 25% sans problème…. pour lui !

Note Gustative :4/5 4 out of 5 stars

menthe-glaciale#MENTHE GLACIALE

 

 

≈ Et alors, au bilan ? ≈

 

Le Vegetol© se pose donc en candidat crédible pour les débutants et les personnes intolérantes au propylène glycol. Au goût, soyons clairs, il n’y a pas une immense différence. Les arômes semblent aussi bien portés par le Végétol© que par le PG. Le choix de la proportion 25/75 est un choix de raison de façon à ce que la vapeur ne soit pas un écueil pour les gorges en initiation. Pour un vapoteur confirmé, il manquera la texture et la complexité nécessaire quand l’éducation du goût a été faite par des mois ou des années de pratique. 

La gamme Silverway donne envie de tenter un autre type de pari consistant à réaliser un liquide de la gamme Dark Story, par exemple, à partir de cette molécule pour voir si la comparaison tient encore avec le PG sur des recettes plus abouties et moins simples. Je ne sais pas si ce dessein est dans les cartons d’Alfaliquid mais j’aimerais bien en tester le résultat le cas échéant.

Pour l’instant, nous nous bornerons à dire que le pari est gagné. Même si, en comparaison avec les arômes correspondants de la gamme classique, on se rend compte d’un certain manque de texture en bouche, une sorte de “vide” qui n’altère en aucun cas le goût mais plutôt les sensations éprouvées. Pour un débutant, encore une fois, cela ne posera aucun problème. Pour une personne intolérante au PG, ça sera même LA solution. Mais pour un vapoteur averti, cela pourrait être délicat. Sans doute faudrait-il alors amplifier la proportion de VG afin de rééquilibrer les textures ? Je n’aurais pas l’outrecuidance de penser avoir la solution et de me substituer aux chimistes et aromaticiens qui maîtrisent cet aspect des choses. Je ne me pose qu’en vapoteur confirmé et testeur de jus.                                                 

Cette gamme a été testée sur dripper à 0,75, et 1Ω, DC/SC, coton et Fiber Freaks D2 à différentes puissances ainsi que sur dripper single coil à 1Ω et 1.5Ω en Bacon V2. La fluidité des jus permet leur usage dans tout atomiseur, l’encrassement des coils est faible, c’est à noter pour celles et ceux qui utilisent des résistances propriétaires.

Pour les personnes intolérantes au PG, l’alternative Silverway telle que l’ont conçue l’aromaticien d’Alfaliquid  Xavier Martzel et son équipe, est une solution pratique, variée en arômes et d’un coût vraiment modeste. Une deuxième chance s’offre à toutes celles et ceux qui ont repris les mauvaises habitudes tabagiques, dégainez vos atos, essayez ces jus et libérez-vous des contraintes que la vape “classique” vous imposait en terme d’irritation du larynx, bouche sèche, et autres joyeusetés.

Saluons donc d’un bon coup de chapeau cette initiative bénéfique à notre noble passion. 

Article réalisé à deux mains par Zed et Papagallo. Chaque jus a subi deux tests gustatifs.  

Print Friendly, PDF & Email
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom

A propos de l'auteur

57 ans, 32 ans de clopes, 10 ans de vape et plus heureux que jamais ! J'habite en Gironde, j'ai quatre enfants dont je suis gaga et j'aime le poulet rôti, le Pessac-Léognan, les bons e-liquides et je suis un geek de la vape qui s'assume!

Christmas Pop-up