Header
Header
Header
EN BREF:
Résurrection V2 par E-Phoenix
Résurrection V2 par E-Phoenix

Résurrection V2 par E-Phoenix

Print Friendly, PDF & Email

Caractéristiques commerciales

  • Sponsor ayant prêté le produit pour la revue: E-Phoenix 
  • Prix du produit testé: 138 Euros
  • Catégorie du produit en fonction de son prix de vente: Luxe (plus de 100 euros)
  • Type d’atomiseur: Dripper à cuve unique
  • Nombre de résistances autorisées: 2
  • Type de résistances: Reconstructibles classiques, Reconstructibles Micro coil, Reconstructibles classiques à contrôle de température, Reconstructibles Micro coil à contrôle de température
  • Type de mèches supportées: Coton
  • Contenance en millilitres annoncée par le fabriquant: 1

Commentaires du reviewer quant aux caractéristiques commerciales

E-Phoenix est une étoile qui brille au firmament de la galaxie High-End européenne. Le fabricant suisse culmine en effet à l’apogée de la catégorie en introduisant une dose massive de finition manuelle pour chacun de ses atomiseurs, à l’opposé de ses principaux concurrents allemands ou suisses qui ont misé sur une industrialisation certes maîtrisée mais moins prestigieuse.

La marque nous propose un test de son dernier RDA en date, le Résurrection modèle V2, sorti il y a déjà quelques mois. Certains d’entre vous trouveront donc cette revue un peu décalée dans le temps et nous aussi par la force des choses. Je ne vais pourtant pas mégoter ni bouder mon plaisir de retrouver sur ma paillasse un si bel objet qui brille de tous ses feux sous la lumière crue de ma lampe de bureau.

Le tarif brille, lui aussi, par un nombre à trois chiffres, prix de l’exclusivité, d’une finition à la main et d’une qualité gustative que l’on espère à la hauteur de l’enjeu. Cependant, les plus madrés des vapoteurs noteront que le tarif de la version initiale, ancêtre direct de notre référence du jour, était encore plus imposant. Il y a donc un mieux sur ce point précis et tant mieux pour les aficionados.

Caractéristiques physiques et ressentis qualité

  • Largeur ou Diamètre du produit en mm: 22.7
  • Longueur ou Hauteur du produit en mm tel qu’il est vendu, mais sans son drip-tip si ce dernier est présent et sans tenir compte de la longueur de la connexion: 28.7
  • Poids en grammes du produit tel qu’il est vendu, avec son drip-tip si ce dernier est présent: 33
  • Matériels composant le produit: Stainless Steel de grade chirurgical
  • Type de Form Factor: Igo L/W
  • Nombre de pièces composant le produit, sans les vis et les rondelles: 3
  • Nombre de filetages: 4
  • Qualité des pas de vis: Bonne
  • Nombre de joints toriques, Drip-Tip exclu: 3
  • Qualité des joints toriques présents: Bonne
  • Positions des joints toriques: Top Cap – Tank, Autre
  • Contenance en millilitres réellement utilisable: 1
  • Est-ce que globalement vous appréciez la qualité de fabrication de ce produit au regard de son prix? Oui

Note du vapelier quant aux ressentis qualité: 4 / 5

Commentaires du reviewer quant aux caractéristiques physiques et ressentis qualité

Rarement atomiseur aura présenté aussi bien. En effet, quelque soit le bout par lequel on le prend, le Résurrection V2 fait montre d’une esthétique irréprochable. 

Le top-cap est fabriqué en delrin et comprend le drip-tip. Équipé de deux joints impeccables, il referme un baril en acier inox 316L qui a subi un traitement de sablage pour une finition exceptionnelle. On remarque de suite une série d’échancrures qui encerclent le haut du baril, créant un dessin original et aidant à la manipulation de l’engin. 

Juste en dessous, une ligne de démarcation en laiton plaqué or 24K signale la présence d’un plateau du même matériau, liseré discret qui accentue l’aspect précieux de l’objet, lui conférant presque un statut de produit de joaillerie.  Il surplombe un cylindre noir dont le revêtement obscur semble être du titane vaporisé sur l’acier. 

Le tout est magnifique, tant dans les matériaux usités que dans le dessin. L’usinage à la CNC, irréprochable et de haut vol, est parfait par un polissage manuel qui donne toutes ses lettres de noblesse au Résurrection V2. 

Le diamètre de 22.7mm, atypique, pourrait être un problème pour une utilisation sur un mod tubulaire mais la généralisation massive des formats “box” évitera cet écueil à la plupart d’entre nous. Des gravures discrètes et d’une grande finesse nous rappellent le nom de la marque, le numéro de série et que le dripper est fabriqué en Suisse.

Le plateau, comme dit précédemment est en laiton plaqué or 24K. Il présente trois posts de montage, un central positif et deux négatifs placés des deux côtés. Un choix étrange et surtout un peu anachronique. En effet, ce type de montage a depuis longtemps été supplanté par les Velocity, ponts à clamps et autres plateaux postless. On imagine que le fabricant a travaillé sa partition pour rendre les saveurs optimales mais, à ce stade, je crains que la facilité de montage ne pâtisse de ce choix technique. 

Le fond de la cuve est légèrement incurvé et façonné dans de l’acier 316L. La cuve de 7.5mm de profondeur semble pouvoir contenir 1ml d’e-liquide au maximum, ce qui semble opportun pour un dripper qui se présente avant tout comme un flavor-chaser. 

Le circuit du flux d’air est, lui aussi, atypique. En effet, les fentes sont haut placées sur le baril et aboutissent sur un décrochage qui véhicule l’air vers le bas de la résistance. Étonnant mais certainement porteur de sensations inédites, il me tarde de voir l’apport concret de ce type d’airflow décalé. 

Il reste à savoir que le Résurrection V2 peut être monté en single coil et en double coil, que les trois airholes permettent de gérer ces deux types de montage de la meilleure des façons pour un airflow que l’on imagine aisément aérien sans excès et surtout que le RDA est fait pour fonctionner aussi bien en bottom feeder que traditionnellement grâce à une petite manipulation maline que je m’en vais vous conter dans le prochain paragraphe. 

Caractéristiques fonctionnelles

  • Type de connexion: 510
  • Plot positif réglable ? Non, un montage flush ne peut être garantie qu’au travers d’un réglage du plot positif de la batterie ou du mod sur lequel il sera installé
  • Présence d’une régulation du flux d’air ? Oui, et variable
  • Diamètre en mm maximum de la régulation d’air possible: (9.2 x 2) x 2 = 36.8mm²
  • Diamètre minimum en mm de la régulation d’air possible: Difficile à calculer.
  • Positionnement de la régulation d’air: Positionnement latéral et profitant aux résistances
  • Type de chambre d’atomisation: De type cloche
  • Dissipation calorifique du produit: Normale

Commentaires du reviewer quant aux caractéristiques fonctionnelles

Le Résurrection V2 est équipé en natif d’une fonctionnalité bottom feeder extrêmement bien pensée.

En effet, il n’est nul besoin ici de remplacer la vis de connexion positive comme c’est le cas habituellement au risque de gentiment démanteler le plateau. Le pin est en effet creusé d’origine pour accueillir tout dispositif de remplissage par la connexion et profite d’un pas de vis interne. Ainsi, pour passer en mode d’alimentation normal, il suffit de visser dans le trou prévu à cet effet une petite vis BTR fournie et notre pin BF devient, en un tour de main, un pin tout ce qu’il y a de plus standard. C’est simple mais il fallait y penser et, de mémoire, c’est bien la première fois que je rencontre ce type d’aménagement.

Les arrivées de liquide dans la cuve se font par deux trous percés à même le pin positif central et profitent du fond incurvé pour retenir le liquide et le guider naturellement vers le coton que vous y aurez installé. Encore un dispositif malin qui démontre que l’étude du dripper a été bien faite pour que la fonctionnalité bottom feeding soit utilisable facilement et sans anicroche.

L’airflow, comme précédemment évoqué, est atypique puisque les fentes ne sont pas en face des coils mais le flux d’air est dirigé vers le dessous des résistances par un débord pratiqué sous les ouvertures. Les prises d’air sont réglables et permettent d’influer grandement sur le tirage, lequel restera aérien à son maximum mais non comparable avec celui d’autres drippers beaucoup plus ouverts. Ceci correspond parfaitement à la philosophie de l’outil qui est plus axé sur le rendu des saveurs que la chasse aux nuages.

Vous avez la possibilité de mettre, selon votre choix et votre type de vape, un montage en simple ou double coil. Le plateau tri-post le permet avec le positif en central entouré de deux posts négatifs. Cependant, la relative petitesse du plateau ne permettra pas des montages de forts diamètres. 3mm de diamètre intérieur en fil simple, 2.5mm en fil complexe.

Deux top-caps  bien différents sont fournies dans le packaging : le premier offre une coupole qui se termine par le drip-tip. Il est dévolu aux montages en double coil et possède une hauteur suffisante pour centraliser les saveurs et permettre une bonne circulation d’air afin de refroidir les coils. Le second top-cap est celui que vous installerez si vous restez en simple coil. Il bénéficie d’un réducteur de chambre afin d’obturer les fentes dévolues à l’utilisation en double coil et de provoquer un rétrécissement de l’espace plus propice à l’expression gustative. Son installation est enfantine mais le réglage de l’airflow est un peu complexe car la visibilité à travers la fente est entravée par le système de débord. Pas de panique, on arrive rapidement à trouver ses marques.

 

Caractéristiques Drip-Tip

  • Type de fixation du drip-tip: Propriétaire seulement
  • Présence d’un Drip-Tip ? Oui, le vapoteur peut immédiatement utiliser le produit
  • Longueur et type du drip-tip présent: Court
  • Qualité du drip-tip présent: Très bonne

Commentaires du reviewer quant au Drip-Tip

Les drip-tips font corps avec les top-caps et leur sont donc indissociables. Vous n’aurez pas, dés lors, la possibilité d’adapter un embout de votre choix. 

Cependant, le delrin utilisé est très agréable en bouche et engendre un impact positif sur le refroidissement du dripper. La forme est très ergonomique, l’embout est court et le diamètre intérieur de 7mm correspond bien à la finalité gustative de l’atomiseur . Il n’y a donc rien à redire, les choix sont judicieux.

Appréciations du conditionnement

  • Présence d’une boîte accompagnant le produit: Oui
  • Diriez-vous que le packaging est à la hauteur du prix du produit ? On se moque de nous !
  • Présence d’un manuel utilisateur ? Non
  • Le manuel est-il compréhensible pour un non anglophone ? Non
  • Le manuel explique-t-il TOUTES les fonctionnalités ? Non

Note du Vapelier quant au conditionnement: 0.5 / 5

Commentaires du reviewer quant au conditionnement

Consistant en un carton rigide blanc imprimé aux armoiries de la marque et comprenant, outre l’atomiseur et son second top-cap, un sachet de spares composé de trois joints, deux vis BTR de rechange, la fameuse vis pour occulter le pin bottom feeder et deux clés de serrage, le packaging est tout à fait correct… pour un produit à 30€.

Si l’on tient compte du tarif important du Résurrection V2, on pourra regretter l’aspect roturier du tout, l’absence de toute notice, l’absence de mousse pour accueillir l’atomiseur qui brinquebale à l’intérieur de son pauvre carton et le manque criant de toute forme d’élégance dans ce packaging qu’aucun fabricant chinois n’oserait proposer à sa clientèle pour un produit d’entrée de gamme.

Désolé mais tout bijou nécessite un bel écrin et ici, nous sommes bien loin du compte… Le fait que le dripper soit livré avec un e-liquide maison ne rajoute rien au vide esthétique de son emballage et n’apparaît que comme la fourniture d’un échantillon pour tenter de séduire le consommateur pour de futurs achats de liquide.

Appréciations en utilisation

  • Facilités de transport avec le mod de la configuration de test: Ok pour une poche latérale de Jean (pas d’inconfort)
  • Facilités de démontage et de nettoyage: Facile, même debout dans la rue, avec un simple mouchoir en papier
  • Facilités de remplissage: Facile, même debout dans la rue
  • Facilités de changement des résistances: Difficile, nécessite diverses manipulations
  • Est-il possible d’utiliser ce produit tout au long de la journée en l’accompagnant de plusieurs fioles de EJuice ? Oui, parfaitement
  • Y a-t-il eu des fuites au bout d’une journée d’utilisation? Non
  • En cas de fuites durant les tests, descriptions des situations au sein desquelles elles se produirent:

Note du Vapelier quant aux facilités d’usage: 4.2 / 5

Commentaires du reviewer quant à l’utilisation du produit

L’utilisation du produit souffle le chaud et le froid et marque les limites de la conception du Résurrection.

Dans les points froids, le montage… Manque de place, choix du plateau tri-posts, rebords de la cuve arrivant au-dessus des orifices de serrage des posts négatifs, tout semble converger pour rendre le montage “complexe” alors que d’autres techniques eurent été sans doute plus heureuses pour simplifier tout ça. Evidemment, ce n’est pas si compliqué dans l’absolu. Il suffit de tourner vos coils à l’envers de votre habitude et les pattes trouveront leur chemin plus aisément. Mais, à une époque ou les montages ont tendance à devenir plus simples et intuitifs, on se retrouve ici quelques années en arrière et cela pourra en désarçonner plus d’un.

Toujours dans les points froids, l’utilisation en double coil. En effet, si le compte y est au niveau de la vapeur dégagée, on reste dans un rendu des saveurs assez moyen et largement inférieur aux ténors du genre. De quoi se poser la question de l’utilité d’avoir créé ici un dripper “polyvalent” plutôt qu’un single coil absolu qui eut permis un plateau de montage plus facile et aurait été plus “tendance” surtout en regard de son tarif.

Dans les points positifs, il y a tout le reste et c’est beaucoup.

En utilisation en single coil, le Résurrection donne la pleine mesure de ses moyens. Les saveurs s’aiguisent enfin et deviennent très intéressantes. Même si l’atomiseur n’atteint pas la précision en la matière de certains concurrents comme l’Hadali, le Narda ou même le Flave, notre dripper obtient d’excellents résultats et assume vraiment son rôle de flavor chaser. 

L’airflow est vraiment très abouti et permet de délivrer une vapeur très texturée, très blanche qui accompagne à merveille l’expérience gustative. Le ratio vapeur/goût est quasiment parfait et positionne le Résurrection sur le podium de la catégorie. Un peu moins précis que ses concurrents, il leur oppose une vape compacte, très solide et sensuelle, qui fait que le goût généré rend hommage aux liquides usités sans les décortiquer pour autant.

Recommandations d’utilisation

  • Avec quel type de mod est-il conseillé d’utiliser ce produit ? Electronique ET Mécanique
  • Avec quel modèle de mod est-il conseillé d’utiliser ce produit ? Tous, avec un minimum en puissance de 40W
  • Avec quel type de EJuice est-il conseillé d’utiliser ce produit ? Tous les liquides sans problème
  • Description de la configuration de test utilisée: DNA 75, Divers montages en fil simples et complexes + divers liquides
  • Description de la configuration idéale avec ce produit: Single coil en 0.40/0.50, mod électro

le produit a-il été aimé par le reviewer: Oui

Moyenne globale du Vapelier pour ce produit: 4.4 / 5

Lien vers une revue vidéo ou un blog maintenue par le reviewer auteur de la revue

 

Le billet d’humeur du reviewer

Le bilan est plus que positif, la note obtenue en est le reflet. Nous avons en effet un RDA de facture inimitable, doté d’une finition exemplaire, beau à hurler et parfaitement apte en single coil à remplir son rôle de chasseur de saveurs. 

Le défaut est d’avoir voulu trop en faire et proposer une polyvalence que le Résurrection, de toute évidence, n’a pas et que personne ne lui demande ! Il eut été plus probant, à mon humble avis, d’en faire un strict single-coil et de travailler autour d’un plateau plus moderne, plus simple.

En effet, dans cette configuration, notre dripper de joaillier se montre tout à fait convaincant et aurait pu s’inscrire dans la tendance actuelle du retour vers plus de saveurs, plus de facilité de montage et moins d’encombrement du plateau pour plus d’efficacité. C’est là que j’attendais le Résurrection et c’est là qu’il se montre sous son meilleur jour. De quoi rêver d’une V3 assumant son rôle et son statut, conservant la texture magique de sa vapeur et intégrant un packaging digne de son rang.

(c) Copyright Le Vapelier S.A.S 2014 – Seule la reproduction intégrale de cet article est autorisée – Toute modification de quelque nature que ce soit est totalement prohibée et transgresse les droits du présent copyright.

Précédent : B & H par Hiliq
Suivant : Menthol par BLU

A propos de l'auteur

53 ans, 32 ans de clopes, 7 ans de vape et plus heureux que jamais! J'habite en Gironde, j'ai trois enfants dont je suis gaga et j'aime le poulet rôti, le Pessac-Léognan, les bons e-liquides et je suis un geek de la vape qui s'assume!