Header
Header
Header
EN BREF:
Red Light ( gamme D’light) par Jwell
Red Light ( gamme D’light) par Jwell

Red Light ( gamme D’light) par Jwell

Caractéristiques du jus testé

  • Sponsor ayant prêté le matériel pour la revue: Jwell
  • Prix du conditionnement testé: 16.9 Euros
  • Quantité: 30 Ml
  • Prix au ml: 0.56 Euros
  • Prix au litre: 560 Euros
  • Catégorie de jus en fonction du prix au ml précédemment calculé: Entrée de gamme, jusqu’à 0.60 euro le ml
  • Dosage en Nicotine: 3 Mg/Ml
  • Proportion de Glycérine Végétale: 50%

Conditionnement

  • Présence d’une boîte:Oui
  • Les matériaux constituant la boite sont-ils recyclables?: Oui
  • Présence d’un sceau d’inviolabilité: Oui
  • Matière du flacon: Verre, le conditionnement ne sera utilisable pour le remplissage, que si le bouchon est équipé d’une pipette
  • Equipement du bouchon: Pipette en verre
  • Caractéristique de l’embout: Fin
  • Nom du jus présent en gros sur l’étiquette: Oui
  • Affichage des proportions PG-VG en gros sur l’étiquette: Non
  • Affichage du dosage de nicotine en gros sur l’étiquette: Oui

Note du vapelier pour le conditionnement: 4.33 / 5 4.3 out of 5 stars

Commentaires quant au conditionnement

La gamme D’light de Jwell prend ses quartiers d’été dans les fruits frais, pour réserver son transat à la plage ou à la ville.

Il pose sa serviette dessus et rapproche sa petite table personnelle pour y déposer son mod, son liquide et, tranquillement, passe un bon moment.

Quand la déclinaison bien connue d’un liquide a eu un succès mondial, il suffit de la retravailler légèrement, pour essayer d’en faire un clone, tout en ayant sa propre image sans en pâlir. Voici venue l’histoire du Red Light. E-liquide aux saveurs bien connues qui fut et continue d’être le porte étendard d’une firme anglaise.

Cette gamme D’light propose du transparent en veux-tu en voilà. De la bouteille jusqu’à l’étiquette, cette gamme joue le jeu de la teinte du jus. Rien de mieux pour mirer cette couleur rouge très “Astaire” qui colorera vos coils assez profondément. 

Une boite faite de carton souple accompagne le conditionnement de 30ml. Elle est toute symbolique, car elle ne résistera pas aux divers transports. Elle reprend, par contre, toutes les informations nécessaires que l’on retrouve sur la bouteille, hormis la DLUO et le N° de lot. Pour les informations de base, il est composé de PG/VG à hauteur de 50/50, et les différents taux de nicotine vont du 0 au 3 et 6 mg/ml.

Hyper complet. Rien à redire. Jwell a fait du “good job” sur le conditionnement.

 

red-light

Conformités légales, sécuritaires, sanitaires, et religieuses

  • Présence d’une sécurité enfant sur le bouchon: Oui
  • Présence de pictogrammes clairs sur l’étiquette: Oui
  • Présence de marquage en relief pour mal voyant sur l’étiquette: Oui
  • 100% des composés du jus sont indiqués sur l’étiquette: Oui
  • Présence d’alcool: Non
  • Présence d’eau distillée: Oui. Attention l’innocuité de l’eau distillée n’est pas encore démontrée
  • Présence d’huiles essentielles: Non
  • Conformité CACHER: Ne sait pas
  • Conformité HALAL: Ne sait pas
  • Indication du nom du laboratoire produisant le jus: Oui
  • Présence des contacts nécessaires pour joindre un service consommateur sur l’étiquette: Oui
  • Présence sur l’étiquette d’un numéro de lot: Oui

Note du Vapelier quant au respect des diverses conformités (hors religieuses): 4.63 / 5 4.6 out of 5 stars

Commentaires sur les aspects sécuritaires, légaux, sanitaires et religieux

Il rate la marche de la note ultime à cause de la présence d’eau, mais cela ne lui est en rien dommageable. La note est quand même excellente et parle d’elle même. Jwell, de par son passé dans le milieu de la vape, se doit d’être irréprochable. A l’époque, c’était un peu à la “vas- y comme j’te pousse”!!!!.

Maintenant, je ne vois rien, mais absolument rien à redire sur toutes les mises en avant sécuritaires, sanitaires et “patin-couffin”, pour que l’obtention de ce produit, incite à une seule once d’interrogation chez le client potentiel.

 

Appréciation du packaging

  • La conception graphique de l’étiquette et le nom du produit sont-ils en accord?: Oui
  • Correspondance globale du packaging avec le nom du produit: Oui
  • L’effort de packaging consenti est en accord avec la catégorie de prix: Oui

Note du Vapelier quant au packaging au regard de la catégorie de jus: 5 / 5 5 out of 5 stars

Commentaires sur le packaging

Il est de toute transparence. Cette gamme porte le nom de différentes couleurs, alors il va de soit que la bouteille et l’étiquette se doivent de laisser la place à ces dites couleurs. Pour le Red Light, je vous le donne en 1000, c’est le ????? bien sûr, qui est mis en avant. Un rouge coloré d’une certaine teinte comme il se doit, pour faire fonctionner notre échelle “d’équivalence” à un autre jus pour lequel il a été conçu il me semble.

La charte graphique est épurée mais agréable, et les différents composants aromatiques sont symbolisés sur le côté de l’étiquette. A vous de les reconnaître.

Capture

Appréciations sensorielles

  • La couleur et le nom du produit sont-ils en accord ?: Oui
  • L’odeur et le nom du produit sont-ils en accord ?: Oui
  • Définition de l’odeur: Anisé, Fruité, Mentholé
  • Définition du goût: Sucré, Anisé, Fruit, Mentholé, Léger
  • Le goût et le nom du produit, sont-ils en accord ?: Oui
  • Ai-je aimé ce jus?: Je n’en ferai pas des folies
  • Ce liquide me rappelle: Le ” danseur rouge” de chez Vampire Vape

Note du Vapelier quant à l’expérience sensorielle: 4.38 / 5 4.4 out of 5 stars

Commentaires quant à l’appréciation gustative du jus

Les puristes vous diront :” Mais non, cela n’a rien à voir avec le “Danseur Rouge”. Le vrai, il y a plus de cela et moins de cette chose avec un relevage d’arômes de 8 sur l’échelle des degrés et blablabla ……”. Mais bien sûr !!! Continue à courir, je te récupère au prochain feu.

Il se ressemble comme presque 2 gouttes d’eau, sauf que l’original, pour ma part, je n’en pouvais plus. Alors que là, il passe sans souci. Les fruits rouges sont moins agressifs. L’anis est moins présent tout en gardant une place prépondérante, et la menthe est rehaussée, pour apporter ce côté frais non agressif qui vient se coller direct sur le haut du palais. Je n’ai pas cette sensation de lourdeur comme je pouvais l’avoir avant avec l’original. Celui-ci est léger dans son accompagnement.

Un bon jus de substitution ou de destitution en fonction de votre degré d’appréciation.

Recommandations de dégustation

  • Puissance recommandée pour un goût optimal: 20 W
  • Type de vapeur obtenue à cette puissance: Normale (type T2)
  • Type de hit obtenue à cette puissance: Léger
  • Atomiseur ayant servi pour la revue: Igo-L / Taifun GT
  • Valeur de la résistance de l’atomiseur en question: 1.3
  • Matériels utilisés avec l’atomiseur: Kanthal, Coton, Fiber Freaks

Commentaires et recommandations pour une dégustation optimale

Je l’ai passé sur du matériel à tirage serré. Igo-L pour la dégustation et Taifun GT pour le mode balade. Avec une résistance au delà de l’ohm dans les 2 cas.

1.6Ω pour l’Igo-L et 1.3Ω pour le Taifun GT. Cotonné en Fiber Freaks, je lui ai trouvé un côté plus sucré en montant dans les Watts, avec une prédominance fruits rouges/menthe. Il s’est bien comporté jusqu’à 40W, mais du plaisir il procurera vers les 20W pour passer la journée “tranquillou”.

Moments recommandés

  • Moments de la journée recommandés: Matinée, Matin – petit déjeuner café, Matin – petit déjeuner chocolat, Matin – petit déjeuner thé, Apéro, Déjeuner / dîner, Fin de déjeuner / dîner avec un café, Fin de déjeuner / dîner avec un digestif, Tout l’après midi durant les activités de tout un chacun, Début de soirée pour se détendre avec un verre, Fin de soirée avec ou sans tisane, La nuit pour les insomniaques
  • Ce jus peut-il être recommandé comme un All Day Vape: Oui

Moyenne globale (hors packaging) du Vapelier pour ce jus: 4.45 / 5 4.5 out of 5 stars

Lien vers une revue vidéo ou un blog maintenue par le reviewer auteur de la revue

 

Mon billet d’humeur sur ce jus

Vous savez quoi ? Je le préfère à son Pygmalion ! Il est plus doux et plus affable. Il me raconte des choses, ce que son double ne faisait point. L’original avait cette particularité de poser en maître sa constitution, alors que le Red Light vous parle.

A une période, j’étais un grand défenseur du Red Astaire. Puis, une nuit que j’étais à me morfondre dans quelque pub anglais du cœur de Londres, parcourant l’Amour Monstre de Pauwels, me vint une vision dans l’eau de Seltz → je n’en pouvais plus !!!! Dégoût grave de chez grave. Rien que l’odeur me dé-convenait !!!! A l’époque, mes chers camarades furent contents que je leur donne les quelques 60 ml de jus restant et les 2 bouteilles d’arômes pour faire du DIY !

Quand le Red Light est tombé dans mon escarcelle, je me suis dit que ça allait être très compliqué ! … Mais “Que nenni, Père Mathieu”, j’ai redécouvert une combinaison d’arômes que je croyais impossible à remettre sur mes coils. Il me rappelle le premier All day qui fut le mien, tout en retirant certaines sensations qui me l’ont fait détesté par la suite.

Je conseille grandement de faire la comparaison, et si vous venez à être en rupture de l’original dans votre panier de commande et que le Red Light de Jwell est dispo → Tentez l’expérience ! Car la vape, c’est aussi une découverte de tous les instants.

PS : Ok, ce n’était pas par une nuit mais un matin au lever. Je n’étais pas à Londres mais à Lamotte-Beuvron (moins classe certes!). L’Amour Monstre de Pauwels : j’ai jamais lu (pas assez d’images) mais j’étudiais les prospectus Leclerc et Lidl … Et l’eau de Seltz était plutôt un café avec une cuillère de miel … Mais grosso modo merdo, c’est quasiment pareil, non ?!

Slide_D'Light

(c) Copyright Le Vapelier S.A.S 2014 – Seule la reproduction intégrale de cet article est autorisée – Toute modification de quelque nature que ce soit est totalement prohibée et transgresse les droits du présent copyright.

Print Friendly, PDF & Email
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom

A propos de l'auteur

Vapoteur depuis 6 ans. Mes Hobbies : Le Vapelier. Mes Passions : Le Vapelier. Et quand il me reste un peu de temps à distribuer, j'écris des revues pour le Vapelier. PS - J'aime les Ary-Korouges