Header
Header
Header
EN BREF:
PVRE – Un concept novateur !
PVRE – Un concept novateur !

PVRE – Un concept novateur !

Un tsunami de puffs a envahi la planète Vape. Proposant certes un accès simplifié pour les fumeurs, des polémiques se greffent hélas sur leur utilisation, que ce soit pour les mésusages par des populations non ciblées (lycéens, collégiens, non-fumeurs) que pour le lourd coût écologique d’une batterie destinée à être jetée après un seul emploi. Certains fabricants se sont donc penchés sur l’avenir de la vape en proposant des concepts novateurs, à l’accès aussi aisé mais plus durables dans le temps.

On connaît bien Cuts Ice. Le fabricant-laboratoire qui préside aux destinées de T Juice a tressé depuis longtemps des couronnes de lauriers à la vape britannique et imposé plusieurs standards dans la production mondiale de liquides.

Aujourd’hui, la marque, très engagée dans le sevrage tabagique, nous propose une alternative crédible aux puffs, tant au niveau du tarif qu’au niveau de la praticité. Cette alternative s’appelle PVRE et c’est ce que nous allons décortiquer aujourd’hui.


L’idée, avant tout.

 

Et le concept est simple.

A la base, il existe grosso-modo trois types différents de systèmes de vapes : 

Les systèmes fermés, puffs ou pods préremplis, qui proposent un tout-en-un facile à prendre en main. Lorsque la puff ou la cartouche préremplie arrive à sa fin de vie d’une journée environ, on la jette et on en prend une autre.

  • Avantage : il n’y a aucune notion technique à avoir, il suffit de savoir déchirer un blister dans le premier cas ou de savoir remettre un capuchon sur un stylo dans l’autre et c’est parti !
  • Inconvénient : le prix de revient en utilisation quotidienne. Y compris dans le cas des pods préremplis.

Les systèmes semi-ouverts proposent des pods, parfois dotés de fonction plus avancées, et un concept plus pérenne. La batterie se recharge, comme un pod prérempli mais la cartouche aussi. Ce qui fait qu’on peut facilement remplir le réservoir et  profiter de toute la longévité du combo cartouche/résistance sans jeter du matériel quasi neuf.

  • Avantage : le prix de  revient chute.
  • Inconvénient : ce type de matériel implique de s’intéresser un tout petit peu à la vape, de choisir un liquide compatible et parfois d’apprendre quelques données techniques.

Les systèmes ouverts. Ce sont les pods “évolués”, les combos box + atomiseurs et autres matériels plus pointus. Ils présentent des fonctionnalités avancées mais certaines peuvent détourner du chemin des nuages un fumeur plus pressé d’en finir que d’apprendre et demandent un temps d’information et d’adaptation.

  • Avantage : ils n’ont pas de limite dans l’utilisation et présentent un prix de revient faible.
  • Inconvénient : ils peuvent être complexes à appréhender.

Avec PVRE, on découvre un concept nouveau, facile, sûr et beaucoup plus écologique qui se positionnerait entre la première catégorie et la deuxième.

On achète initialement la batterie. Elle est rechargeable, propose 400 mAh d’autonomie et une puissance de 8 W. Le tirage se fait automatiquement. Le tarif généralement constaté est de 13.99 €, ce qui est très honnête pour une batterie en acier inox de 56 gr, rechargeable en USB-C et dont le packaging comporte un manuel d’utilisation clair et détaillé ainsi qu’un câble pour la recharge.

Bien entendu, il y a aussi la possibilité d’acheter un pack d’accès complet, disponible autour de 19.99 € comprenant batterie et recharge à votre goût. Car c’est bien ici que la différence se fait ! 

La recharge en elle-même est disponible aux environs de 9 € et comporte une cartouche vide mais remplissable emportant une résistances mesh/coton de 1.2 Ω ainsi qu’un réservoir de 2 ml. Ainsi qu’un liquide au goût de votre choix de 10 ml. C’est simple, basique. On remplit  la cartouche avec le liquide, on vape. Quand la cartouche est vide, on la remplit de nouveau et ainsi de suite. Donc, les 10 ml de liquide vous permettront de faire l’opération cinq fois avant de jeter le tout une fois vide.

Les recharges existent en trois taux de nicotine : 5, 10 et 20 mg/ml. De vrais taux pour fumeurs occasionnels, addicts ou très addicts. On salue l’absence de taux en 0 de nicotine, inutile dans le cadre d’un sevrage tabagique. Ici, on est là pour aider, pas pour flamber. 

Les liquides sur base de sels de nicotine sont tous signés T Juice et on s’attend donc à de la qualité, tant gustative que de production.

Vous allez donc me rétorquer : ok mais quelle différence avec des pods préremplis ?

Eh bien, si l’on ne parle pas de l’impact écologique cinq fois moindre, on peut se concentrer sur le nerf de la guerre : le prix de revient ! 

 


Pour quelques euros de moins…

 

Prenons l’exemple d’un vapoteur débutant, à qui s’adresse ce matériel. Je vape 2 ml de liquide par jour. Une autonomie standard de 400 mAh est donc suffisante pour moi.

Si je vape des puffs, vendues à un tarif moyen de 8.90 € pour 2 ml de contenance, le calcul est rapide à faire. Cela me coute 8.90 € par jour, soit 267.00 €/mois.

Si je vape des pods préremplis, je m’en sors mieux. J’achète la batterie une fois en estimant qu’il me faut 6 mois pour l’amortir. Prix moyen en se basant sur le modèle le plus vendu en France : 9.99 €. Puis, j’achète de quoi vaper mes 2 ml : les cartouches préremplies. Dans ce cas, 8.49 € pour 2 cartouches soit 4.25 € pour un peu moins de 2 ml. Prix de revient mensuel : 127.50 €. J’inclus l’amortissement de ma batterie : 9.99 €/6 soit 1.67 €. Total : 129.17 €/mois

Avec PVRE, j’achète ma batterie 13.99 € et je l’amortis sur 6 mois. Puis j’achète des recharges qui me dure donc cinq jours au tarif de 9 €. Prix de revient quotidien : 1.8 €/jour. Soit 54 €/mois. J’introduis l’amortissement de la batterie pour 2.33 €/ mois. J’obtiens un total de : 56.33 €/mois.

Bon, au-delà de cet aspect économique, symbolique mais important, que retenir de la PURE ?

En utilisation, c’est très simple. Pas de puissance à régler, pas d’airflow modifiable. Juste le câble de recharge à brancher quand le dispositif est vide d’énergie et c’est tout. On peut aussi vaper branché, ce qui est un plus pour ceux qui bossent en sédentaire.

Au niveau du remplissage, puisque remplissage il y a, c’est simple aussi. On ôte la cartouche de la batterie. On repère un obturateur en silicone sur la tranche de la cartouche. On le relève et on introduit l’extrémité du flacon dans le trou ainsi dévoilé. On met la cartouche à plat et on remplit. Rien de sorcier. 

Il ne reste plus qu’un point à éclaircir : comment ça vape ?

Plutôt bien ! En effet, la résistance mesh et coton délivre de bonnes saveurs. Les différents liquides sont reconnaissables, nuancés. Le tirage est MTL, comme il sied pour un débutant, mais moins contraint que sur d’autres dispositifs. Ce qui fait que le volume de vapeur, même avec la puissance réduite, est conséquent pour la catégorie. 

De plus, le PVRE  s’adapte très bien à votre façon de vaper. Si vous tirez des bouffées courtes, vous aurez ce que vous demandez. Si vos bouffées sont plus longues, vous profiterez d’un joli nuage et d’une saveur renforcée. Impeccable ! 

Il ne manque plus qu’à faire le florilège des saveurs de façon à faire le tour des possibilités.


 

L’Angleterre en pointe ?

 

Berry Ice

Un cocktail fruité estival dans lequel on repère immédiatement un bon cassis noir et une framboise sucrée.

Une bonne recette, gouteuse et agréable à vaper que dynamise une fraîcheur bien présente et légèrement mentholée.

Parfait pour un été de canicule.

On a aimé ! 4.5/5 4.5 out of 5 stars

 

 


Ice Mint

Un liquide qui rappellera aux nostalgiques les bonbons Menthe Claire.

Un mix élégant de menthe poivrée et de menthe sauvage avec un twist confiseur très à-propos.

Une note fraîche qui reste en bouche mais avec mesure.  

On a beaucoup aimé ! 4.6/5 4.6 out of 5 stars

 

 


Original Classique

Un tabac pas désagréable à vaper mais qui manque de puissance aromatique pour s’affirmer.

On y retrouvera une connotation de brun et un léger aspect fumé. Le blend, peu sucré, fonctionne mais a du mal à exprimer toutes ses nuances.

Pas mal mais mériterait plus de caractère.

C’est correct ! 4.0/5 4 out of 5 stars

 


Red Astaire

Véritable best-seller international, le roi des jus arrive encore à séduire et convaincre dix ans après ses débuts.

La faute à une recette qui mêle avec bonheur un lit de fruits rouges avec du cassis, du raisin noir et une note fraîche d’eucalyptus.

1000 fois copié, jamais égalé, une légende ! 

Parfait ! 4.9/5 4.9 out of 5 stars

 

 


Red Fruits

Un cocktail de fruits rouges surfant sur l’ADN de la marque, qui valorise la fraise, le cassis et la framboise. 

Gourmand et réaliste, il se présente sans fraîcheur rajoutée, ce qui permet une belle expression fruitière.

Doux et addictif. A vaper sans modération.

On a aimé ! 4.5/5 4.5 out of 5 stars

 


Smooth Classique

Un bon tabac doux et sobre, sec avec quelques notes fumées.

Très en phase avec le matériel PVRE, il développe de belles notes blondes efficaces.

Le résultat est agréable, parfait pour arrêter de fumer, plus notable en ce sens que son pendant Original.

On a beaucoup aimé ! 4.6/5 4.6 out of 5 stars

 


Triple Menthol

Le “bourrin” de la gamme, avec une forte fraîcheur. 

On a bien un menthol marqué, efficace pour les fans et pour lutter contre le réchauffement climatique.

Un léger twist de vanille vient épauler le souffle glacial pour l’adoucir.

Pas mal ! 4.2/5 4.2 out of 5 stars

 


Faut-il vous l’envelopper ?

 

Au bilan, le système PVRE est une belle réussite ! 

Un matériel très au point, bien construit et bien fini, qui augure d’une bonne fiabilité dans le temps. Il est adossé à une gamme de goûts propre à séduire tous les types de vapoteurs et d’une qualité gustative générale au-dessus de la mêlée.

On relève donc la pertinence du concept car elle s’accompagne d’une belle réalisation ne laissant aucune place à l’improvisation. Top Pod pour avoir réussi à démontrer que, même en 2022, vaper ne voulait pas forcément dire se ruiner ! 

On a aimé :

  • Un concept plus écolo et moins onéreux au quotidien.
  • Le dispositif matériel, présentant bien et de qualité.
  • L’adéquation entre la puissance, le tirage et la résistance.
  • Des saveurs dans tous les domaines gustatifs.
  • La qualité générale des goûts.
  • La pertinence des taux de nicotine.

On regrette :

  • La faible longueur du câble de charge qui nuit à la vape en stationnaire.
  • L’Original Classique, pas mauvais en soi mais inadapté à la puissance.
  • Les cartouches tiennent bien mais bougent un peu dans leur logement.

(c) Copyright Le Vapelier S.A.S 2014 – Seule la reproduction intégrale de cet article est autorisée – Toute modification de quelque nature que ce soit est totalement prohibée et transgresse les droits du présent copyright.

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom

A propos de l'auteur

57 ans, 32 ans de clopes, 10 ans de vape et plus heureux que jamais ! J'habite en Gironde, j'ai quatre enfants dont je suis gaga et j'aime le poulet rôti, le Pessac-Léognan, les bons e-liquides et je suis un geek de la vape qui s'assume!