Header
Header
Header
EN BREF:
Pro-One par Arymi
Pro-One par Arymi

Pro-One par Arymi

Caractéristiques commerciales

  • Sponsor ayant prêté le produit pour la revue: Happe Smoke
  • Prix du produit testé: 39.90 Euros
  • Catégorie du produit en fonction de son prix de vente: Entrée de gamme (de 1 à 40 euros)
  • Type de mod: Electronique à puissance variable et contrôle de température
  • Le mod est-il télescopique ? Non
  • Puissance maximale: 75 watts
  • Tension maximale: 9
  • Valeur minimale en Ohms de la résistance pour un démarrage: 0.1

Commentaires du reviewer quant aux caractéristiques commerciales

Arymi est une marque récemment découverte en France qui propose une assez large gamme de mods et d’atomiseurs. Quand on gratte un peu, on se rend compte qu’il s’agit d’une société-fille de Kangertech qui tente ici de copier le modèle économique qui a parfaitement réussi à Joyetech quand le géant chinois a développé ses trois marques : Eleaf pour l’entrée de gamme, Joyetech assurant ce que l’on appelle le middle market et Wismec s’occupant du “high-end”.

Un tel modèle économique est une manne car il permet de faire des économies d’échelle dans la recherche et le développement. On se souvient de l’utilisation massive dans la production des trois marques sœurs de l’excellent chipset de la VTC Mini de Joyetech ou bien encore de la généralisation des Notch Coils de Wismec/Jaybo entre autres.

Cependant, pour qu’une telle opération puisse avoir un avenir, elle est assujettie à deux impératifs. Le premier est que chaque marque possède sa propre gamme complète. Le second est que chaque produit soit intéressant et entre bien dans sa gamme tarifaire en respectant le standard de qualité en cours.

La Pro-One est donc une box de 75W, d’entrée de gamme, dont le tarif de 39.90€ la rapproche plus de l’Istick Pico de son concurrent direct que de la VTC Mini 2, plus onéreuse. Paradoxalement, elle concurrencera aussi l’Aster de Eleaf par ses fonctionnalités et sa puissance. Le règlement de compte risque d’être saignant. Une nouvelle marque, dont les résultats commerciaux risquent d’être scrutés à la loupe par la maison mère, qui s’attaque de front à deux best-sellers du marché, mes oreilles se tendent !!!

Voyons cela plus en détail.

arimy-pro-one-screen

Caractéristiques physiques et ressentis qualité

  • Largeur ou Diamètre du produit en mms: 22
  • Longueur ou Hauteur du produit en mms: 82
  • Poids du produit en grammes: 177
  • Matériels composant le produit: Alliage de zinc
  • Type de Form Factor: Box classique – type VaporShark
  • Style de décoration: Classique
  • Qualité de la décoration: Bonne
  • Le revêtement du mod est-il sensible aux traces de doigts? Oui
  • Tous les composants de ce mod vous semble bien assemblés ? Oui
  • Position du bouton fire: Latérale près du top cap
  • Type du bouton fire: Mécanique en métal sur caoutchouc de contact
  • Nombre de boutons composant l’interface, incluant les zones tactiles si ces dernières sont présentes: 1
  • Type des boutons de l’interface utilisateur: Mécanique en métal sur caoutchouc de contact
  • Qualité du ou des boutons interface: Bonne, pas le bouton est très réactif
  • Nombre de pièces composant le produit: 2
  • Nombre de filetages: 1
  • Qualité des pas de vis: Bonne
  • Est-ce que globalement vous appréciez la qualité de fabrication de ce produit au regard de son prix? Oui

Note du vapelier quant aux ressentis qualité: 2.9 / 5 2.9 out of 5 stars

Commentaires du reviewer quant aux caractéristiques physiques et ressentis qualité

Esthétiquement, la Pro-One s’est furieusement inspirée de la VTC Mini. Hauteur identique, largeur identique, il est difficile de taire cette coïncidence. La profondeur cependant tourne à l’avantage de la Joyetech puisque la Pro-One emprunte son élégante courbure à l’Aster ainsi que sa trappe à accu et se montre donc plus généreuse dans cette dimension.

La topographie est strictement identique à la VTC. Le switch est à la même place, la barrette de contrôle, contenant les deux points [+] et [-] étant disposée au même niveau que les boutons correspondants sur son modèle. Idem pour le port micro-usb qui gît au pied de la façade. Si l’écran est un peu plus petit sur l’Arymi, il est bien évidemment situé au même niveau.

On pourrait croire, à raison sans doute, que si cet agencement a été copié, c’est parce qu’il correspond à une ergonomie rodée que les vapoteurs apprécient. On pourrait aussi croire qu’il y a sans doute de la part du constructeur une volonté délibérée de reproduire ce qui commercialement a déjà fait ses preuves. La vérité est sans doute un savant mélange des deux. Mais on ne peut ignorer qu’Arymi n’arrive pas avec une box de nature à révolutionner la vaposphère. 

Il reste tout de même à saluer le joli coup de crayon qui a présidé à la naissance de cette box. Les angles sont tous arrondis, la courbure de la trappe à accu est très agréable en main et le parti pris, sur lequel nous reviendrons, de placer les boutons comme s’ils faisaient parti intégrante de la façade donne un joli rendu. Pas une révolution mais une interprétation esthétiquement réussie.

Au niveau des matériaux, nous sommes sur du grand classique là aussi. C’est un alliage zinc-alu qui a été choisi pour la carrosserie de la box et celle-ci existe en trois versions : une première en “brut” avec un effet brossé qui donne l’impression de l’acier inox et deux versions peintes en noir ou blanc. Le plot 510 est en laiton et est monté sur ressort. Les boutons sont en métal et l’écran, en retrait dans un renfoncement, reste lisible même s’il n’est pas vraiment de grande taille. Sur la version brossée, vos empreintes s’inscriront aisément pour le plus grand plaisir des spécialistes de la police scientifique.

La finition générale est très correcte, surtout si on la rapporte au tarif demandé. Aucun problème de vissage sur la connexion 510, le capot d’accu tient bien dans son logement par deux aimants puissants, l’accu lui-même entrant bien dans on berceau sans avoir à forcer outre-mesure.

Le tableau se complique un peu lorsqu’on constate que l’aspect intégré des boutons de commandes est nuisible à l’ergonomie en utilisation. Le switch se déclenche bien, la barrette commune aux deux points [+] et [-] aussi mais leur position sans relief fait qu’ils sont délicats à retrouver au simple toucher. On s’y fait cependant mais on est assez loin de l’ergonomie “normale” d’une box de ce type. 

De même; la relative tendreté du métal employé fait que vous aurez rapidement des traces circulaires au niveau de la connexion, démontrant ainsi que vos atos y ont siégé. Je n’ai pas fait passer de crash-test spécifique à cette box mais on peut deviner que les micro-traces se multiplieront dés lors que vous la mettrez en contact avec un autre objet métallique. Je vous rappelle d’éviter de fourrer votre box à côté de vos clefs et aussi vos accus tant qu’on y est. L’e-cig étant relativement mal vue par les pouvoirs publics, évitons de faire l’objet d’un énième article sur les accus qui explosent, qui font brûler les voitures et qui arrachent vos doigts…. Vaper, c’est aussi savoir vaper. De la même façon que si vous utilisez votre sèche-cheveu dans votre baignoire, il ne faudra pas se plaindre d’avoir une grosse facture d’électricité à léguer à votre veuve.

arimy-pro-one-top-cap

Caractéristiques fonctionnelles

  • Type de chipset utilisé: Propriétaire
  • Type de connexion: 510, Ego – via un adaptateur
  • Plot positif réglable ? Oui, au travers d’un ressort.
  • Système de verrouillage ? Electronique
  • Qualité du système de verrouillage: Bonne, la fonction fait ce pour quoi elle existe
  • Fonctionnalités offertes par le mod: Affichage de la charge des accus, Affichage de la valeur de la résistance, Protection contre les courts circuits provenant de l’atomiseur, Protection contre l’inversion de polarité des accumulateurs, Affichage de la tension de vape en cours, Affichage de la puissance de la vape en cours, Contrôle de température des résistances de l’atomiseur, Supporte la mise à jour de son firmware, Supporte la personnalisation de son comportement par logiciel externe, Réglage de la luminosité d’affichage, Messages de diagnostic clairs, Indicateurs lumineux de fonctionnement
  • Compatibilité accus: 18650, 26650
  • Le mod supporte-t-il le stacking? Non
  • Nombre d’accus supportés: 1
  • Le mod conserve-t-il sa configuration sans accus? Oui
  • Le mod offre-t-il une fonctionnalité de recharge? Fonction recharge possible via Micro-USB
  • La fonction de recharge est-elle pass-through? Oui
  • Le mode offre-t-il une fonction Power Bank? Aucune fonction power bank offerte par le mod
  • Le mode offre-t-il d’autres fonctions ? Aucune fonction autre offerte par le mod
  • Présence d’une régulation du flux d’air ? Non, rien n’est prévue pour alimenter un atomiseur par le bas
  • Diamètre maximum en mms de la compatibilité avec un atomiseur: 22
  • Justesse de la puissance de sortie à pleine charge de l’accu: Moyenne, il y a une différence notable entre la puissance demandée et la puissance réelle
  • Justesse la tension de sortie à pleine charge de l’accu: Moyenne, car il y a une différence notable en fonction de la valeur de la résistance de l’atomiseur

Note du Vapelier quant aux caractéristiques fonctionnelles: 2.3 / 5 2.3 out of 5 stars

Commentaires du reviewer quant aux caractéristiques fonctionnelles

Après cette digression que vous voudrez bien me pardonner, passons aux aspects fonctionnels de la Pro-One.

Puissance variable, contrôle de température. C’est bien dans l’air du temps, quasiment le minimum légal pour ne pas se faire vilipender. Ici tout de même, pas de TCR. Par contre, il y a quatre types de fil implémentés : le titane, le nickel, l’acier 316L et le Nichrome. Le constructeur argumente autour de ses choix en proposant une facilité de prise en main accrue par la disparition de fonctionnalités avancées. C’est son droit et on ne se sent pas réellement lésé de ne pas avoir de TCR sur cette box. 

75W de puissance maximale. La plage d’utilisation en résistance oscille entre 0.1 et 2.5Ω. En mode contrôle de température, vous pouvez affiner vos réglages par pallier de 5° entre 100 et 300°C.

arimy-pro-one-bottom-cap

Pour allumer la box, on clique 5 fois. Pour l’éteindre, idem. Pas de changement, cela devient quasiment une norme de fait et nul ne sera dépaysé. 

Pour sélectionner l’un des 5 modes disponibles (Ni, Ti, SS, NiCr ou puissance), il suffit de cliquer trois fois sur le switch box allumée. Trois fois à chaque fois pour passer de l’un à l’autre. C’est un peu longuet mais assez simple à retenir. Une fois votre résistif choisi, vous pouvez incrémenter la température ou la décrémenter en appuyant sur [+] ou [-]. Mais vous ne pourrez pas influer sur la puissance dans ce mode là . C’est 75W envoyés jusqu’à ce que le coil arrive à la température choisie et après, ça coupe. Un point c’est tout. 

Si vous pressez le bouton [+] et le switch simultanément, vous pouvez avoir les indications en blanc sur fond noir ou en noir sur fond blanc. On pourrait voir ceci comme un gadget mais je penser que le fait d’adapter le mieux possible l’écran à sa vue reste intéressant.

De même, si vous pressez le bouton [-] et le switch, vous pourrez régler la luminosité de l’écran.

Je vous passe la longue litanie des protections qui, encore une fois, sont standards et tout à fait fonctionnelles. La Pro-One est sécurisée. 

Appréciations du conditionnement

  • Présence d’une boîte accompagnant le produit: Oui
  • Diriez-vous que le packaging est à la hauteur du prix du produit ? Oui
  • Présence d’un manuel utilisateur ? Oui
  • Le manuel est-il compréhensible pour un non anglophone ? Non
  • Le manuel explique-t-il TOUTES les fonctionnalités ? Oui

Note du Vapelier quant au conditionnement: 4 / 5 4 out of 5 stars

Commentaires du reviewer quant au conditionnement

Le packaging est correct. Une boite en carton noire équipée d’un tiroir du même matériau contient la box, un câble pour la recharge et une notice en anglais, détaillée mais en anglais …. Pas de quoi se taper sur le ventre mais pas de quoi non plus hurler au scandale. C’est simple mais efficace et ça correspond au positionnement tarifaire de la box même si certains concurrents font encore mieux.

arimy-pro-one-pack

Appréciations en utilisation

  • Facilités de transport avec l’atomiseur de test: Ok pour une poche intérieure de veste (pas de déformations)
  • Facilités de démontage et de nettoyage: Super simple, même en aveugle dans le noir !
  • Facilités de changement des accus: Super simple, même en aveugle dans le noir !
  • Le mod a-t-il chauffé ? Non
  • Il y-a-t il eu des comportements erratiques au bout d’une journée d’utilisation? Non
  • Description des situations au sein desquelles le produit a connu des comportements erratiques

Note du Vapelier en termes de facilité d’utilisation: 5 / 5 5 out of 5 stars

Commentaires du reviewer quant à l’utilisation du produit

Nous avons vu que la Pro-one était un agglomérat appliqué de solutions déjà rodées par la concurrence. Esthétique réussie mais pas exceptionnelle, finition correcte, fonctionnalités limitées mais suffisantes pour un mod d’appoint ou pour un vapoteur en passe de devenir confirmé… tout semblait réuni pour une box sympa à utiliser et plutôt sexy.

Cependant, trois éléments éléments majeurs viennent jeter une ombre sur le tableau. 

Premièrement, le chipset est médiocre. En effet, le rendu est faiblard et la puissance demandée n’a que peu de rapport avec la puissance fournie. Sur un même atomiseur, j’obtiens un rendu identique avec 35W sur la VTC Mini et 40W sur la Pro-One. Même distorsion, et pour cause, entre la Pico et la Pro-One. De plus, la latence (délai entre l’appui sur le switch et l’arrivée de l’électricité au coil) est relativement marquée, en tout cas plus importante que la concurrence. Ceci donne une impression de fonctionnement diesel. Le signal délivré ne me parait pas optimal non plus, la vape rendue reste assez anémique et peu savoureuse. Des détails qui explosent en bouche avec d’autres boxs de même tarif sont ici absents.

Deuxièmement, le fait de ne pas pouvoir influer sur la puissance en mode contrôle de température est très limitatif sur le rendu. On est donc obligé de choisir une température plutôt froide pour arriver à un résultat cohérent sinon, les 75W délivrés ont tôt fait de vous rappeler à la raison. Ceci est un réel frein à l’exploitation de ce mod.

Enfin, n’espérez pas titiller les 75W promis avec un coil de 0.3Ω. La box ne l’entend pas de cette oreille et vous affiche un splendide “Check Battery” en coupant cours à vos tentatives. Avec cette résistance, je n’ai pas pu dépasser les 55/60W, le chipset coupant juste après.

Au bilan, quelques contrariétés viennent donc perturber le bon fonctionnement de la Pro-One et surtout empêcher une vape à votre souhait. On comprend alors que la box a plus été pensée pour alimenter des atomiseurs entre 0.8 et 1.5Ω en puissance pépère que pour bouger des atos sub-ohm  en forte puissance. Et c’est ici que je m’interroge. Cette box a été faite initialement pour fonctionner de concert avec le Gille de la même marque, clearomiseur qui utilise des résistances propriétaires de 0.2Ω … !!! …. J’aurais bien aimé avoir eu l’ato dans les mains pour vérifier le fonctionnement du tandem…. Mais je reste dubitatif sur le résultat.

arimy-pro-one-accu

Recommandations d’utilisation

  • Type d’accus utilisés durant les tests: 18650
  • Nombre d’accus utilisés durant les tests: 2
  • Avec quel type de d’atomiseur est-il conseillé d’utiliser ce produit ? Dripper, A fibre classique, En montage sub-ohms, Reconstructible de type Genesis
  • Avec quel modèle d’atomiseur est-il conseillé d’utiliser ce produit ? Faite pour fonctionner de pair avec le Gille de la même marque, la Pro-One accueillera tout type d’atomiseur ou presque…
  • Description de la configuration de test utilisée: Vapor Giant Mini V3, Narda, OBS Engine
  • Description de la configuration idéale avec ce produit: La votre

le produit a-il été aimé par le reviewer: Bof, ce n’est pas l’engouement

Moyenne globale du Vapelier pour ce produit: 3.2 / 5 3.2 out of 5 stars

Lien vers une revue vidéo ou un blog maintenue par le reviewer auteur de la revue

Le billet d’humeur du reviewer

Une box de plus. Mais ce n’est hélas pas par la Pro-One qu’une quelconque amélioration technique viendra modifier vos habitudes de vape.

Complètement calquée sur des modèles concurrents, l’Arymi peine à convaincre en situation. La faute à un chipset jurassique, qui est à la peine dés l’instant ou on lui demande de sortir du créneau “normal” d’une vape tranquille. La carrosserie est belle mais le moteur s’essouffle vite et la box ne fait pas longtemps illusion.

Le rendu est juste moyen, peu détaillé et les impasses faites sur la puissance et sur les limitations en mode de température finissent par devenir gênantes si votre vape possède, comme celle de la plupart des vapoteurs, plusieurs visages.

On pourrait se consoler avec un tarif très contenu mais, en face, il y a l’Istick Pico de Eleaf, qui oeuvre dans la même gamme et qui en donne beaucoup plus, tant dans les fonctionnalités que dans la qualité de vape. Pour une première tentative de pénétration du marché français, on s’étonne même que cette box soit à ce point hors-contexte.

C’est dommage même si je souhaite que la marque réussisse son implantation, ne serait-ce que pour stimuler une concurrence qui a parfois tendance à s’endormir sur ses lauriers.

(c) Copyright Le Vapelier S.A.S 2014 – Seule la reproduction intégrale de cet article est autorisée – Toute modification de quelque nature que ce soit est totalement prohibée et transgresse les droits du présent copyright.

Print Friendly, PDF & Email
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom

A propos de l'auteur

53 ans, 32 ans de clopes, 7 ans de vape et plus heureux que jamais! J'habite en Gironde, j'ai trois enfants dont je suis gaga et j'aime le poulet rôti, le Pessac-Léognan, les bons e-liquides et je suis un geek de la vape qui s'assume!