Header
Header
Header
EN BREF:
Praline Hazelnut Blend par Pack à l’Ô
Praline Hazelnut Blend par Pack à l’Ô

Praline Hazelnut Blend par Pack à l’Ô

Caractéristiques du jus testé

  • Sponsor ayant prêté le matériel pour la revue: LCA Distribution
  • Prix du conditionnement testé: 21.50€
  • Quantité: 50 ml
  • Prix au ml: 0.43€
  • Prix au litre: 430€
  • Catégorie de jus en fonction du prix au ml précédemment calculé: Entrée de gamme, jusqu’à 0.60€ le ml
  • Dosage en Nicotine: 0 mg/ml
  • Proportion de Glycérine Végétale: 60%

Conditionnement

  • Présence d’une boîte:Oui
  • Les matériaux constituant la boîte sont-ils recyclables?: Oui
  • Présence d’un sceau d’inviolabilité: Oui
  • Matière du flacon: Plastique souple, utilisable pour le remplissage, si le flacon est équipé d’un embout
  • Équipement du bouchon: Rien
  • Caractéristique de l’embout: Fin
  • Nom du jus présent en gros sur l’étiquette: Oui
  • Affichage des proportions PG-VG en gros sur l’étiquette: Oui
  • Affichage du dosage de nicotine en gros sur l’étiquette: Oui

Note du vapelier pour le conditionnement: 4.44 / 5 4.4 out of 5 stars

Commentaires quant au conditionnement

Originellement* proposés en 30/70 (PG/VG), les Black Series de Pack à l’Ô le sont désormais à 40/60, et ce, pour les quatre références de la gamme. Nous y gagnons en restitution des arômes au détriment du volume de vapeur mais justement, l’intérêt de ces tabacs gourmands réside dans leur essence premium, soit un assemblage complexe de différentes saveurs.

Conditionné en fiole de 50ml à 0% de nicotine, le candidat du jour est un liquide franchement orienté tabac (un mélange blond à la fois doux et corsé), que vous trouverez aux alentours de 21,50€. Un prix relativement élevé pour un jus à 0% de nicotine qui se justifie pourtant d’une part, parce qu’il est un produit importé de Malaisie et d’autre part, parce qu’il bénéficie d’un soin particulier de fabrication et de conditionnement.

Voyons cela en détail.

*C’est encore le cas sur la page de référence du site de l’importateur. (NdR)

 

Conformités légales, sécuritaires, sanitaires, et religieuses

  • Présence d’une sécurité enfant sur le bouchon: Oui
  • Présence de pictogrammes clairs sur l’étiquette: Oui
  • Présence de marquage en relief pour malvoyant sur l’étiquette: Oui
  • 100% des composés du jus sont indiqués sur l’étiquette: Oui
  • Présence d’alcool: Non
  • Présence d’eau distillée: Non
  • Présence d’huiles essentielles: Non
  • Conformité CACHER: Ne sais pas
  • Conformité HALAL: Ne sais pas
  • Indication du nom du laboratoire produisant le jus: Oui
  • Présence des contacts nécessaires pour joindre un service consommateur sur l’étiquette: Oui
  • Présence sur l’étiquette d’un numéro de lot: Oui

Note du Vapelier quant au respect des diverses conformités (hors religieuses): 5 / 5 5 out of 5 stars

Commentaires sur les aspects sécuritaires, légaux, sanitaires et religieux

Les 50ml de jus sont incorporés dans une fiole de type Unicorn, en PET translucide teinté, d’une contenance totale possible de 60ml. La fermeture comporte une sécurité enfant et une bague scellée de première ouverture.

Le dropper (verseur) est fixe, d’une épaisseur en bout de 2mm, il est ouvert d’1mm et convient au remplissage de la plupart des atomiseurs.
Pour ajouter 10ml de booster nicotiné, vous devrez retirer l’opercule inséré en force sur le pourtour du bord supérieur de la fiole. C’est une opération relativement aisée à effectuer si vous avez des ongles solides, sinon aidez-vous d’un objet plat et rigide, genre couteau à bout rond.

L’étiquetage est plus lisible sur la boîte que sur la fiole, les informations qu’elles contiennent sont identiques et pour certaines, citées en plusieurs langues.


Vous y trouverez un n° de lot (batch n°..), une date d’expiration (nous préférons DLUO car au-delà de la date indiquée et parce que le jus ne contient pas de nicotine, dans la mesure où il a été correctement stocké, il vous sera tout à fait loisible de le vaper sans danger).

Sont aussi indiquées les coordonnées de l’importateur, la proportion de PG/VG ainsi que le volume de liquide, son taux de nicotine et les pictogrammes d’avertissement et de sécurité (ces derniers ne sont pas aux couleurs et aux dimensions légales mais ne sont pas non plus obligatoires avec du 0%), avertissements présents aussi sous une forme scripturale.

Ce conditionnement, ayant fait l’objet de contrôles réglementaires, a obtenu l’aval des autorités officielles (DGCCRF en France) pour son usage et la mise sur le marché dans l’UE, au Vapelier nous considérons qu’il convient donc parfaitement pour le service auquel il est destiné, et notre emploi de celui-ci.

Appréciation du packaging

  • La conception graphique de l’étiquette et le nom du produit sont-ils en accord?: Oui
  • Correspondance globale du packaging avec le nom du produit: Oui
  • L’effort de packaging consenti est en accord avec la catégorie de prix: Oui

Note du Vapelier quant au packaging au regard de la catégorie de jus: 5 / 5 5 out of 5 stars

Commentaires sur le packaging

Le graphisme des quatre références de la série Black de Pack à l’Ô est le même. La couleur de fond est un gris mat très foncé, alors que les logos et nom de la marque sont, pour cette préparation, vert métallisé. Le reste des informations (communes aux quatre jus) sont de couleur gris métallisé mat.

La fiole étant teintée et le capuchon noir, l’ensemble revêt un caractère sombre mais plus classe qu’austère. Pour certaines des informations présentes, il vous faudra vous équiper d’une aide optique car les lettrages sont minuscules, les principales sont toutefois assez aisément lisibles pour peu que vous orientiez correctement l’étiquette à la lumière.

Avec cette boîte cartonnée et compartimentée pour éviter à la fiole de se balader, Pack à l’Ô nous gratifie d’un packaging sérieux, d’autant que la fiole est elle-même emballée dans une pochette zippée. Le graphisme présentant le produit n’ayant pas choqué les censeurs zélés, garants des règles marketing imposées par les très saintes écritures de la TPD, nous nous en satisferons aussi pour notre modeste part.

Ajoutons juste que le flacon teinté n’est pas considéré anti-UV et que la bande laissée libre par l’étiquette sur la hauteur de la fiole, si elle permet de vérifier le niveau de liquide restant, laisse aussi passer les rayonnements solaires néfastes à la bonne conservation du jus. Vous savez ce qu’il vous restera à faire lorsque la situation l’imposera.

Appréciations sensorielles

  • La couleur et le nom du produit sont-ils en accord ?: Oui
  • L’odeur et le nom du produit sont-ils en accord ?: Oui
  • Définition de l’odeur: Sucrée, Tabac Blond
  • Définition du goût: Sucré, Confiserie, Fruit à coque, Tabac, Léger
  • Le goût et le nom du produit, sont-ils en accord ?: Oui
  • Ai-je aimé ce jus?: Oui
  • Ce liquide me rappelle: Les premières cigarettes durant les fêtes foraines…

Note du Vapelier quant à l’expérience sensorielle: 5 / 5 5 out of 5 stars

Commentaires quant à l’appréciation gustative du jus

Sans plus de précisions éventuellement glanées sur la toile et comme je parle très mal le malais, je ne peux vous en dire plus sur la qualité de fabrication de cette préparation. Toutefois, en me référant aux informations de l’étiquette, il apparaît que la base est issue de PG/VG végétales de grade pharmaceutique (USP) et que les arômes sont de qualité alimentaire. Il est aussi indiqué la présence d’un additif largement employé depuis longtemps par les fabricants : le sweetener, un édulcorant généralement de synthèse, qui apporte une saveur sucrée aux assemblages finis. Cet additif incorporé à des doses minimales ne semble pas présenter d’inconvénients notables pour notre usage, bien qu’il soit à mon sens préférable de s’en passer, la glycérine étant nativement sucrée et en proportion majoritaire pour toute cette série.

Au programme pour ce test, une praline (telle qu’on la conçoit chez les confiseurs des fêtes foraines), enrobant un blend blond saupoudré de noisettes (sans la coque du moins j’espère !).
Cet assemblage à l’air, sur le papier tout du moins, très cohérent, sans réelle surprise ou exotique création gustative dont nous ne pourrions déterminer ni la provenance, ni de quoi il s’agit.
Ce devrait donc être facile pour mes sens déjà éprouvés, de vous en décrire les saveurs à la vape, rendez-vous donc plus bas.

Recommandations de dégustation

  • Puissance recommandée pour un goût optimal: 40 W
  • Type de vapeur obtenue à cette puissance: Dense
  • Type de hit obtenu à cette puissance: Léger
  • Atomiseur ayant servi pour la revue: Wasp Nano (RDA mono coil)
  • Valeur de la résistance de l’atomiseur en question: 0.4Ω
  • Matériels utilisés avec l’atomiseur: Inox, Fibre de Cellulose  

Commentaires et recommandations pour une dégustation optimale

Au débouchage, un effluve de praline légèrement sucré s’échappe timidement, l’odeur première ne fait pas apparaître le tabac auquel on pourrait s’attendre. Au goût, la saveur est sucrée sans excès, la dominante est toujours la praline. Puis, un tabac blond léger fait une apparition nimbée d’une noisette, elle aussi discrète et plus durable en bouche.

Les premiers essais de vape se feront en vape indirecte sur le True (MTL Ehpro), dont le coil Kanthal est neuf, à 0,62Ω (un peu bas pour ce type d’ato, j’en conviens) auquel j’ai adjoint une fibre de cellulose de notre partenaire Holy Fiber, en guise de capillaire (plutôt lâche en densité, pour privilégier la circulation du jus).  

Les 20W du départ n’ont pas été suffisants pour obtenir un ressenti flagrant des différentes composantes de ce jus, c’est une vape tiède peu puissante (en termes de goûts) et vraiment pas définissable, le tabac étant pourtant présent en fin de bouche.

25W, c’est mieux, la vape est plus chaude, plus adaptée au style du jus. Le tabac est enfin discernable comme tel et très bien accompagné par ces fruits à coques dorés dans le sucre fondu.

30W, nous y sommes, la vape est chaude, ample et  pérenne en bouche, l’âpreté du tabac est totalement absorbée par la douceur de la praline, le choix et les dosages d’arômes ont été judicieusement travaillés pour un résultat tout en douceur, un vrai tabac gourmand.

Je n’irai pas au-delà de 35W avec ce matériel et ce montage, je n’ai pas noté de dépréciation de qualité à la chauffe mais il ne me semble pas utile de monter plus en puissance, le gain gustatif est à son apogée bien avant, ne prenons pas de risques inutiles (possible dry hit et chauffe à plus de 280°C = production d’acroléine).

 

Autre coil neuf (Clapton Ribbon SS) à 0,4Ω sur le Wasp Nano (dripper Oumier) avec ce capillaire en fibre de cellulose qui me donne entière satisfaction depuis que j’en maîtrise mieux l’usage (quantité et densité en fonction du diamètre du coil et du type de montage RDA ou RDTA.)

30W pour débuter, airholes ouverts mais tirage tranquille sans forcer, la vape est à peine tiède, la sensation est bien celle d’un tabac gourmand, sans toutefois que je puisse formellement déterminer avec précision la teneur de l’accompagnement légèrement sucré qui l’enveloppe.

35W, la vape commence à chauffer, la praline est bien à sa place, le tabac ne peut exprimer toutes ses caractéristiques dont la moins agréable : l’âpreté, même en fin de bouche.

40W bingo ! Tout se met en place, la vape est enfin à bonne température, le tabac blond est parfaitement accompagné pour ne pas laisser d’impression gênante en fin de bouche, la vape est ample et les intensités sont bien rendues pour chacun des acteurs de cette pièce odorante.

A 45W, la qualité gustative est toujours aussi précise et agréable, la vape est chaude à souhait, on la module en tirant plus généreusement, toujours les airholes grand ouverts, la production de vapeur devient conséquente, c’est personnellement la vape que je préfère.

Là encore je n’irai pas plus haut en puissance, bien que ce jus semble très bien supporter ce genre de brutalité, je n’en vois pas l’intérêt.

Avec 10ml de booster (3mg/ml de nicotine), le hit n’est vraiment pas farouche, cette dilution à 20% sans apport aromatique ne déprécie pas la qualité gustative mais je n’irai pas au-delà de 10ml pour ce dosage d’arômes (goût personnel qui ne s’applique pas forcément à tout le monde). Ce jus est totalement transparent et malgré une proportion de 60% de VG, il ne m’est pas apparu très « salissant » pour les coils durant mes deux jours de tests. Le volume de vapeur est en totale concordance avec la base utilisée, moins vous monterez en puissance, moins vous en produirez et moins vous consommerez (veuillez m’excuser de cette lapalissade).

Moments recommandés

  • Moments de la journée recommandés: Matinée, Fin de déjeuner / dîner avec un café, Tout l’après-midi durant les activités de tout un chacun, Début de soirée pour se détendre avec un verre, Fin de soirée avec ou sans tisane, La nuit pour les insomniaques
  • Ce jus peut-il être recommandé comme un All Day Vape: Oui

Moyenne globale (hors packaging) du Vapelier pour ce jus: 4.81 / 5 4.8 out of 5 stars

Mon billet d’humeur sur ce jus

Pour en terminer là, je conçois aisément ce jus en allday surtout pour les amateurs de blend blond et celles ou ceux qui veulent en finir avec l’addiction tabagique en douceur. Là se situe l’intérêt primordial de ce type de jus et l’essence même de la vape : arrêter de fumer.

La note obtenue est amplement justifiée, on a affaire à un véritable premium, justement dosé, travaillé pour un rendu agréable et doux, permettant une bonne production de vapeur et totalement adapté aux primo-vapoteurs avec un équipement de vape serrée ou à une vape plus aérienne, bref, un très bon jus.

Je suis pourtant passablement chauvin et considère la production hexagonale comme le top de ce qui se fait sur cette boule, pourtant je redécouvre ce genre (tabac gourmand) de vape avec cette série dédiée malaisienne, en toute franchise, comme un débutant carrément satisfait et pour tout dire, admiratif.

Essayez, dégustez et faites nous part de vos impressions, je suis prêt à parier (si vous le faites honnêtement) que vous ne trouverez pas de défaut à cette préparation, vous ferez peut-être même des adeptes qui oublieront une mauvaise et dangereuse habitude avec le sourire, je vous le souhaite sincèrement.

Excellente vape à vous, à très bientôt.

(c) Copyright Le Vapelier S.A.S 2014 – Seule la reproduction intégrale de cet article est autorisée – Toute modification de quelque nature que ce soit est totalement prohibée et transgresse les droits du présent copyright.

Print Friendly, PDF & Email
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom

A propos de l'auteur

58 ans, menuisier, 35 ans de tabac stoppés net dès mon premier jour de vape, le 26 décembre 2013, sur une e-Vod. Je vape la plupart du temps en méca/dripper et fais mes jus... grâce aux prépas des pros.