Header
Header
Pharaoh par Digiflavor & Rip Trippers
Pharaoh par Digiflavor & Rip Trippers

Pharaoh par Digiflavor & Rip Trippers

Print Friendly, PDF & Email

 

Caractéristiques commerciales

  • Sponsor ayant prêté le produit pour la revue: Ne souhaite pas être nommé.
  • Prix du produit testé: 39.90 Euros
  • Catégorie du produit en fonction de son prix de vente: Milieu de gamme (de 36 à 70 euros)
  • Type d’atomiseur: Dripper à cuve unique
  • Nombre de résistances autorisées: 2
  • Type de résistances: Reconstructibles classiques, Reconstructibles Micro coil, Reconstructibles classiques à contrôle de température, Reconstructibles Micro coil à contrôle de température
  • Type de mèches supportées: Coton, Fiber Freaks densité 1, Fiber Freaks densité 2, Fiber Freaks Cotton Blend
  • Contenance en millilitres annoncée par le fabriquant: 2

Commentaires du reviewer quant aux caractéristiques commerciales

Construit par Digiflavor, le Pharaoh est un dripper avant tout issu de l’étroite collaboration entre le fabricant et Rip Trippers, le hipster préféré des vapoteurs. On se doute bien que ce rejeton d’acier devrait se montrer : “Awesome”, “Fuckin’ Sucker” et autres “Cowabunga” quand on connait la personnalité extravertie et attachante de l’américain.

Voici donc un RDA qui se présente comme un bon équilibre entre recherche de saveurs et production de nuages. Il est utilisable en mono ou en double- coil et fait appel à quelques innovations intéressantes que nous développerons plus loin.

Proposé à 39.90€, il ajoute donc une certaine retenue dans le tarif qui est tout à fait décent et qui le place en concurrence directe avec des RDA comme le Tsunami 24, entre autres. Avec une contenance en liquide possible de 2ml, il se positionne aussi comme un dripper doté d’une bonne autonomie.

Que des bonnes pistes en somme que nous allons emprunter pour nous faire une idée.

Caractéristiques physiques et ressentis qualité

  • Largeur ou Diamètre du produit en mm: 25
  • Longueur ou Hauteur du produit en mm tel qu’il est vendu, mais sans son drip-tip si ce dernier est présent, et sans tenir compte de la longueur de la connexion: 35
  • Poids en gramme du produit tel qu’il est vendu, avec son drip-tip si ce dernier est présent: 56
  • Matériels composant le produit: Acier Inox
  • Type de Form Factor: Trident
  • Nombre de pièces composant le produit, sans les vis et les rondelles: 2
  • Nombre de filetages: 2
  • Qualité des pas de vis: Bonne
  • Nombre de joints toriques, Drip-Tip exclu: 2
  • Qualité des joints toriques présents: Bonne
  • Positions des joints toriques: Connexion Drip-Tip, Bottom Cap – Tank
  • Contenance en millilitres réellement utilisable: 2
  • Est-ce que globalement vous appréciez la qualité de fabrication de ce produit au regard de son prix? Oui

Note du vapelier quant aux ressentis qualité: 4 / 5

Commentaires du reviewer quant aux caractéristiques physiques et ressentis qualité

Le Pharaoh est un RDA de belle taille ! En effet, avec 45mm de haut, drip-tip compris, nous avons là un atomiseur dont la hauteur est comparable avec un RDTA. De plus, son diamètre de 25mm lui octroie un aspect massif.

Dépourvu de tentations artistiques, le Pharaoh n’est pas laid pour autant. Il est très droit, taillé à la serpe et communique une belle impression de solidité. Possédant une gravure à son patronyme sur la base, c’est le seul élément distinctif qui lui permet de se distinguer. D’autres gravures, dont la signature du reviewer, sont présentes sous le bottom-cap.

Bénéficiant d’une finition très correcte, le rejeton de Rip nous propose un “simple” deux-pièces, composé de la base et du top-cap. Point. Les deux sont solidarisés par un pas de vis assez réussi qui évite de se poser la question fatidique du “suis-je bien en face du coil ?”.

La base accueille une bague permettant de régler l’airflow. Celle-ci propose donc trois possibilités : un airhole, deux airholes ou trois airholes et s’actionne sur un mécanisme à cliquet qui permet de toujours être idéalement positionné quel que soit votre choix de flux d’air.

A l’intérieur, le top-cap montre qu’il est aussi droit qu’il l’est à l’extérieur. Pas de forme en dôme afin de concentrer les saveurs mais une amorce de cheminée finissant la partie drip-tip qui doit servir, selon moi, de gouttière pour récupérer la condensation afin de la restituer vers le plateau.

Le plateau, puisqu’on en parle, est intéressant. Deux platines montées sur ressort et réglables par une seule vis centrale servent de posts pour placer les pattes de votre ou de vos coils. Pour glisser un single, c’est très simple, on dévisse un peu les vis, on glisse les pattes en positionnant la résistance au centre du plateau dans le sens de la longueur et on resserre. La manipulation est enfantine et il y a beaucoup de place pour y poser un coil bien large et bien long. 

Pour un montage en dual-coil, vous avez deux possibilités. Soit des montages dans le sens de la largeur, auquel cas  vos coils devront être assez courts pour le coup et votre placement de coton, bien que faisable, sera un peu tarabiscoté. Soit vous positionnez les deux résistances dans le sens de la longueur, l’une à la suite de l’autre et faites passer un seul coton central par les deux coils.

Une cuve astucieuse et profonde, dans laquelle viendront tremper les extrémités de vos cotons, assure le soubassement de la base. Il est à noter que cette cuve se referme par un petit ergot facile à manipuler qui obture une partie de la cuve une fois votre coton positionné afin de rendre celle-ci la plus hermétique possible. Malin !

Caractéristiques fonctionnelles

  • Type de connexion: 510
  • Plot positif réglable ? Oui, au travers d’un réglage par filetage, le montage sera flush dans tous les cas de figure
  • Présence d’une régulation du flux d’air ? Oui, et variable
  • Diamètre en mm maximum de la régulation d’air possible: 37.5mm²
  • Diamètre minimum en mm de la régulation d’air possible: 0
  • Positionnement de la régulation d’air: Par dessous et profitant aux résistances
  • Type de chambre d’atomisation: Conventionnelle / large
  • Dissipation calorifique du produit: Normale

Commentaires du reviewer quant aux caractéristiques fonctionnelles

Le centre du plateau est occupé par trois larges ouvertures de 5mm sur 2.5mm. Ce sont les accès d’air qui profiteront en prise directe à votre ou vos coils puisque situés juste en dessous. Ils correspondent donc aux trois prises d’air situées sur un seul côté de la base. On peut se demander pourquoi les concepteurs ont fait ce choix alors qu’il était certainement possible de mettre aussi une série de trois airholes de l’autre côté et ainsi équilibrer la prise d’air et profiter au refroidissement général.

Le fonctionnement des posts est simplissime et assure des montages aisés. Le Pharaoh est même à la portée d’un débutant en reconstructible. Très axé sur l’ergonomie et la facilité, il permettra de se faire la main en toute sécurité avant d’attaquer des RDA plus chatouilleux.

Les platines de fixation des pattes sont équipées de rebords qui permettent de maintenir le fil pendant que vous procédez au serrage. La largeur des emplacements autorise non seulement l’utilisation de gros câbles complexes mais simplifie énormément la vie lorsqu’il est question de centrer le ou les coils.

La cuve est un vrai bonheur à utiliser. Une fois largement ouverte par l’ergot dédié, elle permet d’accueillir votre coton sans avoir à faire de la gymnastique pour y parvenir. Dans cette position, elle permet aussi un remplissage tranquille sans en mettre partout. Ensuite, il suffit de faire coulisser l’obturateur par le même ergot afin de coincer le coton et aussi d’assurer un relatif hermétisme qui assure, dans les faits, un fonctionnement sans fuites.

Le “dommage collatéral” de ce choix est qu’il est quasi impossible de remplir la cuve en drippant par l’orifice du drip-tip. Il faut alors dévisser le top-cap, ouvrir la cuve et la remplir de nouveau. C’est un peu fastidieux mais je vous rappelle que l’autonomie embarquée de 2ml évite de refaire ce geste trop souvent. 

Caractéristiques Drip-Tip

  • Type de fixation du drip-tip: Propriétaire mais passage au 510 au travers d’un adaptateur fourni
  • Présence d’un Drip-Tip ? Oui, le vapoteur peut immédiatement utiliser le produit
  • Longueur et type du drip-tip présent: Moyen
  • Qualité du drip-tip présent: Bonne

Commentaires du reviewer quant au Drip-Tip

Deux drip-tips propriétaires sont fournis avec le Pharaoh. En matière plastique et de la même dimension, ils ont pour unique différence que l’un d’entre eux est équipé d’un tamis protégeant de la projection de liquide et l’autre non.

Les deux faux-jumeaux sont de la même longueur moyenne et du même diamètre.

Un adaptateur 510 est aussi fourni, vous permettant d’utiliser le drip-tip de votre choix.

Appréciations du conditionnement

  • Présence d’une boîte accompagnant le produit: Oui
  • Diriez-vous que le packaging est à la hauteur du prix du produit ? Oui
  • Présence d’un manuel utilisateur ? Non
  • Le manuel est-il compréhensible pour un non anglophone ? Non
  • Le manuel explique-t-il TOUTES les fonctionnalités ? Non

Note du Vapelier quant au conditionnement: 2 / 5

Commentaires du reviewer quant au conditionnement

Le packaging est complet et assez séduisant.

Surfant sur l’aspect égyptien induit par le nom du dripper, le carton assez sexy et bien protecteur nous présente un pharaon stylisé ressemblant au sarcophage de Toutânkhamon.

A l’intérieur, on trouve l’atomiseur, les deux drip-tips et, en dessous, un sachet de spares contenant l’adaptateur 510, un tournevis en croix tri-empreinte, des joints et deux vis de rechange . Malgré l’absence de notice qui est moins préoccupante sur un dripper (quoique ?), le packaging est complet et tout à fait dans la gamme tarifaire ou se situe le Pharaoh.

Appréciations en utilisation

  • Facilités de transport avec le mod de la configuration de test: Rien n’y fait, nécessite un sac en bandoulière
  • Facilités de démontage et de nettoyage: Super simple, même en aveugle dans le noir !
  • Facilités de remplissage: Facile, même debout dans la rue
  • Facilités de changement des résistances: Facile mais nécessite un espace de travail pour ne rien perdre
  • Est-il possible d’utiliser ce produit tout au long de la journée en l’accompagnant de plusieurs fioles de EJuice ? Oui, parfaitement
  • Y a-t-il eu des fuites au bout d’une journée d’utilisation? Non
  • En cas de fuites durant les tests, descriptions des situations au sein desquelles elles se produisent:

Note du Vapelier quant aux facilités d’usage: 3.5 / 5

Commentaires du reviewer quant à l’utilisation du produit

Nous avons déjà entrevu les qualités de l’atomiseur : la simplicité de montage et l’autonomie en liquide. Examinons maintenant le rendu de vape.

On s’aperçoit assez rapidement que l’objet a été le résultat d’un consensus pour trouver un équilibre entre saveurs et vapeur et que le but est  la polyvalence d’utilisation. En ce sens, c’est totalement réussi puisque l’ergonomie et le rendu sont tout à fait comparables et compatibles.

Par contre, le Pharaoh semble tout le temps hésiter sur ce qu’il doit privilégier. Aussi, on a bien une vapeur assez abondante, y compris en single coil, mais qui reste bien en dessous des ténors en la matière.

De même, si les saveurs ne sont pas absentes, elles sont bien en retrait par rapport aux drippers les plus doués dans le genre.

Ainsi, et comme c’est très souvent le cas, la polyvalence se heurte à la réalité physique. Il est complexe, voire impossible, de faire un dripper qui mélange vapeur très dense et saveurs au top. Vous allez me rétorquer que certains y arrivent pourtant et vous n’aurez pas tort. Ne serait-ce que le Tsunami 24 que je prenais comme référence au départ et qui lui est comparable au niveau de la catégorie tarifaire, fait mieux sur les deux tableaux. Pour le reste des références comparables, on change radicalement de prix, vous en conviendrez.

Donc, le Pharaoh a un bon rendu, correct dans tous les domaines de jeu mais n’excelle dans rien en particulier. Et c’est très dommage car, au vu des qualités non discutables de l’engin, on aurait aimé qu’il aille jusqu’au bout de sa logique et propose un compromis encore meilleur.

Recommandations d’utilisation

  • Avec quel type de mod est-il conseillé d’utiliser ce produit ? Electronique ET Mécanique
  • Avec quel modèle de mod est-il conseillé d’utiliser ce produit ? Un mod méca ou un mod électro pouvant délivrer plus de 75W
  • Avec quel type de E-Juice est-il conseillé d’utiliser ce produit ? Tous les liquides sans problème
  • Description de la configuration de test utilisée: Reuleaux DNA200, divers liquides, simple et double coil flat clapton
  • Description de la configuration idéale avec ce produit: Box assez large pour accueillir du 25mm de diamètre, double-accu et puissance supérieure à 75W

le produit a-il été aimé par le reviewer: Oui

Moyenne globale du Vapelier pour ce produit: 4.2 / 5

Lien vers une revue vidéo ou un blog maintenue par le reviewer auteur de la revue

Le billet d’humeur du reviewer

Malgré les défauts inhérents à la recherche contrariée d’un mariage idéal entre volume de vapeur et restitution des saveurs, j’ai bien aimé le Pharaoh.

Je lui trouve une facilité d’emploi qui est déconcertante et le place comme un ato de choix pour s’initier aux joies du dripper. J’ai aussi adoré sa cuve qui, bien que nécessitant plus de manipulations pour le remplissage, bénéficie d’une grande autonomie en liquide.

Je pense qu’une deuxième version, visant à affiner les choix techniques, pourrait être réellement passionnante à découvrir. Une forme de dôme pour mieux concentrer les saveurs, une hauteur sans doute plus réduite dans le même but et un circuit de circulation d’air repensé seraient, à mon humble avis, des pistes à suivre pour parfaire le défi du Pharaoh de faire bien dans tous les domaines.

Il y a du talent dans cet atomiseur, c’est indéniable. Il suffit juste de le laisser s’exprimer pleinement. Et puis, n’oubliez surtout pas: “Smoking is dead, vaping is the future and the future is now !”

(c) Copyright Le Vapelier S.A.S 2014 – Seule la reproduction intégrale de cet article est autorisée – Toute modification de quelque nature que ce soit est totalement prohibée et transgresse les droits du présent copyright.

A propos de l'auteur

53 ans, 32 ans de clopes, 7 ans de vape et plus heureux que jamais! J’habite en Gironde, j’ai trois enfants dont je suis gaga et j’aime le poulet rôti, le Pessac-Léognan, les bons e-liquides et je suis un geek de la vape qui s’assume!