Header
EN BREF:
Old Nuts par Moonshiners Liquids
Old Nuts par Moonshiners Liquids

Old Nuts par Moonshiners Liquids

Caractéristiques du jus testé

  • Sponsor ayant prêté le matériel pour la revue : Pipeline
  • Prix du conditionnement testé : 19.90 €
  • Quantité : 60 ml
  • Prix au ml : 0.33 €
  • Prix au litre : 330 €
  • Catégorie de jus en fonction du prix au ml précédemment calculé : Entrée de gamme, jusqu’à 0.60 euro le ml
  • Dosage en Nicotine : 3 mg/ml
  • Proportion de Glycérine Végétale : 50%

Conditionnement

  • Présence d’une boîte : Oui
  • Les matériaux constituant la boite sont-ils recyclables ? Oui
  • Présence d’un sceau d’inviolabilité : Oui
  • Matière du flacon : Plastique souple, utilisable pour le remplissage, si le flacon est équipé d’un embout
  • Equipement du bouchon : Rien
  • Caractéristique de l’embout : Fin
  • Nom du jus présent en gros sur l’étiquette : Oui
  • Affichage des proportions PG-VG en gros sur l’étiquette : Oui
  • Affichage du dosage de nicotine en gros sur l’étiquette : Oui

Note du vapelier pour le conditionnement: 4.44 / 5 4.4 out of 5 stars

Commentaires quant au conditionnement

Dimanche, 23h00.

Je suis au bureau et la pleine lune dessine des arabesques étranges sur mon vieux sous-main de cuir en dardant ses rayons blafards par les persiennes. Journée de merde…. encore à battre le pavé pour aller faire mes clichés d’adultère pour mes clients de la semaine dernière qui se réveilleront cocus demain, quand je leur donnerai les enveloppes et mes rapports sur ceux de leurs moitiés avec des tierces personnes. Métier de merde…

Je noie ma vacuité dans un whisky bon marché, mon vieux Borsalino vissé sur la tête, quand une silhouette sombre se dessine dans l’encadrement de ma porte. Féminine si j’en crois les formes de violoncelle que les ombres nocturnes me renvoient. La femme ondule plus qu’elle ne marche vers mon bureau et j’allume ma lampe jaunâtre. Elle dévoile un visage parfait, anguleux et presque vipérin qui surplombe un corps mis en valeur dans une robe fourreau largement fendue sur des jambes interminables.

La femme s’assoit sur ma chaise sans attendre une quelconque autorisation, croise ses cuisses résillées de noir et, de sa voix profonde à faire se dresser tout un champs d’asperges, me demande :
– C’est vous, Philip Marlowe ?
– Euh, non, moi c’est Gallowe, Papa Gallowe… réponds-je en bredouillant.
– Ce n’est pas important, Mr Sparrow. Je suis l’agent Ava, du CPA.

Shit… le CPA ou Central Prophylactic Agency, une obscure officine de l’état profond chargée d’investiguer sur les produits de vape, grandement contrôlés depuis la troisième TPD. Mon premier réflexe est de déplier mon mètre quatre-vint dix pour la raccompagner à la porte manu-militari mais une protubérance que je devine dans des régions inférieures de mon anatomie m’en empêche…

Elle jette un objet sur mon bureau et me dit :
– Je veux tout savoir au sujet de ça.

Il y a une tonalité bien particulière dans sa phrase qui fait que je ressens intuitivement que si je ne réponds pas à sa demande, j’irai engraisser les mouettes dans un obscur port normand avec un plomb de 9mm dans la matière grise. Et je n’aime pas le plomb… peur du saturnisme sans doute ?

Je me saisis alors de l’objet, une petite boite en carton illustrée, sur laquelle on lit en gros Moonshiners, Old Nuts. Je l’ouvre et je découvre une fiole de 50ml en plastique et une petite fiole de 10ml de nicotine dosée à 20mg/ml avec la mention booster. Moi qui connais le marché noir depuis des lustres, je me dis in petto que les gars qui ont sorti ça sont des malins et je pige alors le pourquoi de la présence de Miss Vipère dans mon bureau à cette heure avancée.

– Apparemment, ce sont deux gangs rivaux qui ont fusionné pour faire ça. Nous craignons que ça ne remporte un gros succès et nous ne pouvons le tolérer. Nous comptons sur vous pour enquêter discrètement et nous rapporter tout manquement éthique ou gustatif. Nous pouvons vous payer grassement mais nous voulons des informations sûres et surtout, qui vont dans notre sens. Nous voulons faire interdire ce liquide le plus vite possible !

Old Nuts par Moonshiners Liquids

Perdu dans mes pensées, je scrute les mentions et je reconnais de suite la patte du gang breton Lips, de dangereux pourvoyeurs de liquides prohibés. Labos clandestins, filière très organisée, des cadors dans le genre.

Miss Vipère en rajoute une couche :
– Il parait que Pipeline serait aussi sur le coup.

Tiens donc, le gang de Don Biriotti et ses porte-flingues. Intelligence redoutable, vision implacable sur le marché noir et un goût très sûr en matière de potions interdites. Je n’en suis pas étonné et du coup, le nom “Moonshiners” m’apparaît très concret et bien ironique. Contrebandier, c’est un joli métier, presque d’utilité publique, dans notre époque tourmentée et répressive à tout crin..

– Ils vendent ça combien ?
– 19.90€ sans les taxes Santé et Fraternité de 97% fixées par la Commission Sanofy du Bien-être Public, bien sûr.

Pas cher, forcément. Aux States, des gens vendraient leurs gonades pour avoir 10ml d’un jus médiocre depuis la loi Trump qui interdit tous les produits de la vape, les préservatifs et toutes les couleurs du drapeau mexicain.

Je lâche un “je marche” laconique. Elle apprécie, se lève dans un mouvement félin et me décoche un sourire du style “comme si je ne le savais pas” qui refroidit un peu mes langueurs nocturnes.

Elle me laisse sa carte et se dirige vers la sortie. Mon regard roule sur ses hanches mais s’arrête immédiatement. Pas envie de me retrouver sous les fourches caudines de la Milice Anti Sexisme Masculin et me retrouver sous castration chimique…

Je reviens à ma boite. 50/50 de PG/VG, 3mg/ml, 19.90€ pour 60ml, Ça va être un sacré challenge pour trouver ce qui cloche. Pas grave, j’ai déjà mon plan d’action dans la tête. Je vide mon verre. Je le remplis. Je recommence trois fois la même manœuvre, je me sens enfin prêt.

Old Nuts par Moonshiners Liquids

Conformités légales, sécuritaires, sanitaires, et religieuses

  • Présence d’une sécurité enfant sur le bouchon : Oui
  • Présence de pictogrammes clairs sur l’étiquette : Oui
  • Présence de marquage en relief pour malvoyant sur l’étiquette : Oui
  • 100% des composés du jus sont indiqués sur l’étiquette : Oui
  • Présence d’alcool : Non
  • Présence d’eau distillée : Non
  • Présence d’huiles essentielles : Non
  • Conformité CACHER : Ne sait pas
  • Conformité HALAL : Ne sait pas
  • Indication du nom du laboratoire produisant le jus : Oui
  • Présence des contacts nécessaires pour joindre un service consommateur sur l’étiquette : Oui
  • Présence sur l’étiquette d’un numéro de lot : Oui

Note du Vapelier quant au respect des diverses conformités (hors religieuses): 5 / 5 5 out of 5 stars

Commentaires sur les aspects sécuritaires, légaux, sanitaires et religieux

Lundi 9h.

J’ai rendez-vous avec Herr Von Bulow, un ancien professeur de médecine rayé du conseil de l’ordre pour avoir testé des jus malaisiens sur des cobayes humains. Lui et moi, c’est une vieille histoire et il m’en doit une. Donc, je vais profiter gratis de ses lumières car la chimie, la légalité et tout ce charabia de technocrate, il en connait un rayon.

Derrière ses lunettes profondes comme un cul de verre à scotch, son regard léonin me scrute avec amusement. Après avoir passé 1ml du Old Nuts dans ses machines diaboliques, il me déclare :
– Arrrh, herr Gallow, je crains que ce liquide ne soit irrébrochable !!!! J’ai trouvé du Brobylène Glycol d’origine végétale, de la Glycérine Végétale et des arômes. Et buis, les mentions obligatoires de la Gesta.. pardon, de notre heureux gouvernement, sont toutes là, bien brésentes.
– Mais pourtant, il y a bien marqué : contient du Furanéol, là, non ?

Le prof part d’un rire nerveux et me rétorque :
– Le furanéol, faste blague, mein freund ! C’est juste un additif d’origine naturelle qui donne une texture et un goût caramélisé. Z’est très employé dans l’industrie alimentaire !
– Et là, il y a bien indiqué : “Peut produire une réaction allergique” ou je rêve ?

Le prof repart de son rire de hyène et me rétorque :
– des allergènes, il y en a aussi dans le ketchup, dans les fraises, dans les arachides, la menthe et même dans l’air. Désolé, herr Gallow, mais ce liquide est sain. Bour trouver blus sain, il va falloir aller chercher de l’eau bénite à Lourdes, ah, ah, ah !

Bon, je m’avoue vaincu. Dans mes années scolaires, pendant que ce scolopendre potassait ses cours de chimie, je travaillais mon regard de braise et les gestes barrières avec Agathe, mon premier amour… Forcément, nous n’avons pas les mêmes compétences.

– Un betit ferre avant de bartir, herr Gallow ?

Je refuse poliment. La dernière fois, j’ai pris une amende de 500€ dans la rue ou je me baladais avec mon slip sur la tête et mon masque FFP2 par-dessus mon pantalon au niveau du bas ventre… je sais pas à quoi il carbure, le teuton, mais j’y touche plus.

Old Nuts par Moonshiners Liquids

Appréciation du packaging

  • La conception graphique de l’étiquette et le nom du produit sont-ils en accord ? Oui
  • Correspondance globale du packaging avec le nom du produit : Oui
  • L’effort de packaging consenti est en accord avec la catégorie de prix : Oui

Note du Vapelier quant au packaging au regard de la catégorie de jus: 5 / 5 5 out of 5 stars

Commentaires sur le packaging

Mardi, 14h00. Prison de Saint Quentin (Aisne).

Je décroche le téléphone dés que mon contact entre dans le box. Il s’agit de Marco Livi, sicilien sympathique, un vieux pote à moi, qui a pris 4 mois. Faut dire qu’il avait tué, dépecé, cuisiné et mangé toute une famille. Les chefs de cannibalisme aggravé et de meurtres multiples ayant été abandonnés au profit du chef principal d’accusation d’anti-véganisme.

Moi, ce qui m’intéresse en l’occurrence, c’est qu’il a fait les beaux-arts et est un expert reconnu dans le marketing industriel du vingt et unième siècle.

Je lui montre le packaging et je lui demande son avis.

Il regarde posément en me lançant deux ou trois fois un regard un peu trop gourmand pour moi. On sent bien que cet homme a faim.

– J’ai rarement vu un packaging aussi abouti pour ce type de produit, mon appétissant ami. Entre le vieux pick-up américain, la cuve de distillation en fond avec les bonbonnes de gaz, le tonneau et les bocaux en avant-plan, tout cela renvoie à l’imagerie des années 1920, durant la prohibition américaine ou l’alcool était interdit. Des distilleries clandestines sortaient du Moonshine, un alcool de contrebande très appréciés des consommateurs. Il y a donc un rapport exquis entre deux périodes pourtant si différentes. J’ajoute que le dessin est parfaitement réalisé, très dans l’esprit des illustrations journalistiques de l’époque. C’est du travail d’orfèvre.

Bon, je ne me retrouve pas plus avancé.

– Quand je sortirai, il faudra qu’on aille dîner, mio fratello !

Je ne sais pas pourquoi mais je crois que je trouverai un moyen de décliner son invitation. Je suis peut-être vieux jeu mais je tiens à ma peau.

Old Nuts par Moonshiners Liquids

Appréciations sensorielles

  • La couleur et le nom du produit sont-ils en accord ? Oui
  • L’odeur et le nom du produit sont-ils en accord ? Oui
  • Définition de l’odeur : Sucrée, Pâtissière, Confiserie
  • Définition du goût : Sucré, Pâtissier, Confiserie
  • Le goût et le nom du produit sont-ils en accord ? Oui
  • Ai-je aimé ce jus ? Oui
  • Ce liquide me rappelle : Que le paradis a un goût, décidément.

Note du Vapelier quant à l’expérience sensorielle: 5 / 5 5 out of 5 stars

Commentaires quant à l’appréciation gustative du jus

Mercredi, minuit.

Je me retrouve à mon bureau avec encore plus d’interrogations que de réponses. C’est souvent le cas dans mon boulot. Je pourrai faire appel à Luis Cifer, un ami ancien chef étoilé qui a la particularité d’avoir la langue absolue comme certains musiciens ont l’oreille absolue. Hélas, il a quitté le pays au moment ou le ministre de la cohésion gastronomique a décrété qu’il ne fallait plus cuire les légumes avant de les manger parce que c’était tout de même des êtres vivants qui souffraient au moment de la cuisson ou de l’épluchage.

Je me décide enfin à goûter ce jus. J’aurais d’ailleurs du commencer par là.

Dans mon tiroir, je retrouve un vieux mod poussiéreux, un de ceux qui sont interdits par la TPD 3. Je retrouve un ato à câbles que je croyais perdu. Je ferme les persiennes, pas question de me faire attraper chez moi. Je donne un tour de clef à ma porte et je pose mon séant sur le cuir usé de mon fauteuil.

D’abord, le parfum.

Envoûtant. Je ferme les yeux, je vogue dans une odeur de sucre chaud comme on en trouvait quand il existait encore des artisans nougatiers. Je salive déjà car, cette impression là, je ne l’ai jamais eu avant.

Je tire une première bouffée et je suis déjà conquis. Mes épaules s’affaissent et je me détends enfin. Un goût de nougat très réaliste envahit ma cavité buccale et je recrache un épais nuage jouissif ou se mêlent à l’envie des notes de noisette fraîches, de miel subtil, de caramel et de vanille.

Une seconde bouffée m’interpelle. Y aurait-il un fond de bourbon, très discret ?

La troisième bouffée ne m’amène que plus de questions. Je les évacue alors, me consacrant sans plus de retenue au plaisir absolu. Ce jus n’est pas bon, il n’est pas très bon, il est rigoureusement parfait, au-delà même de l’excellence. Par bien des aspects, il rappelle les fabuleuses légendes liquides d’une vape disparue. Il est osé, gastronomique, plein en goût et pourtant jamais lassant. Il est sucré mais pas trop. Il est fort mais pas trop. Il est totalement, incroyablement parfait…

J’ai vapé les 60ml dans la nuit. Le meilleur jus gourmand que j’ai vapé, point final. Certains pourraient trouver ça subjectif. Je m’en fous. Je donnerais tous leurs grands principes pour une autre bouteille de ce nectar.

KO debout.

Old Nuts par Moonshiners Liquids

Recommandations de dégustation

  • Puissance recommandée pour un goût optimal : 50 W
  • Type de vapeur obtenue à cette puissance : Épaisse
  • Type de hit obtenue à cette puissance : Moyen
  • Atomiseur ayant servi pour la revue : Vandy Vape Mato
  • Valeur de la résistance de l’atomiseur en question : 0.2Ω
  • Matériels utilisés avec l’atomiseur : Nichrome

Commentaires et recommandations pour une dégustation optimale

J’ai sorti la vieille artillerie de mon armurerie personnelle. Un dripper Hadaly, un Cyclone AFC, mon Brunhilde en double coil, un Taïfun GT premier du nom. Partout, le Old Nuts s’en sort à la perfection, que ce soit en MTL ou en DL.

Sa puissance aromatique lui permet d’encaisser un fort apport d’air mais il se montre d’une pureté absolue et gourmande dans un matos serré.

Il apprécie une certaine chaleur mais sans trop exagérer. Parfait sur un top coil, il marche aussi très bien sur un bottom coil. Bref, on peut le vaper partout avec le même bonheur, je n’ai rencontré aucune limite à sa perfection gustative, quel que soit le matériel employé.

Princier sur un ato à compression ou un bon clearo, royal sur un ato à mesh ou à câbles, impérial sur un bon dripper, c’est toute la famille monarchique qui débarque en grands pompes.

Moi, ma décision est prise, je ne participerai pas à l’interdiction de cette pépite dans notre époque de saveurs standardisées.

Moments recommandés

  • Moments de la journée recommandés : Matinée, Matin – petit déjeuner café, Matin – petit déjeuner chocolat, Matin – petit déjeuner thé, Apéro, Déjeuner / dîner, Fin de déjeuner / dîner avec un café, Fin de déjeuner / dîner avec un digestif, Tout l’après midi durant les activités de tout un chacun, Début de soirée pour se détendre avec un verre, Fin de soirée avec ou sans tisane, La nuit pour les insomniaques
  • Ce jus peut-il être recommandé comme un Allday Vape : Oui

Moyenne globale (hors packaging) du Vapelier pour ce jus: 4.81 / 5 4.8 out of 5 stars

Mon billet d’humeur sur ce jus

Jeudi, 15h00.

Miss Vipère a troqué sa robe fourreau pour une combinaison en cuir marron qui sonne comme un accord parfait avec sa silhouette.

– Avez-vous les réponses que je souhaitais ?
– Eh bien, vous allez rire mais il m’est arrivé une chose pas courante. J’ai égaré votre boite et ce qu’elle contenait. Peut-être un vol dans ma voiture ? Je ne sais pas.

Elle se lève, furax. Qu’elle est belle quand elle est en colère.

– Tu vas me payer ça, Blairowe.
– Euh, Gallowe, c’est Gallowe mon nom.

Ses yeux lancent des éclairs et elle porte spontanément la main vers une bosse de sa combinaison ou je devine un objet non organique en métal ressemblant furieusement à un 357 magnum à canon court.

– J’invoque l’article 22 de la loi Darmanain sur le droit à l’oubli, dis-je en soutenant son regard.

Sa main retombe et son rictus se fige. Eh oui, ma bonne dame, on ne peut pas être en même temps l’agent d’un état ou tout ce qui est apparenté au plaisir est interdit et s’absoudre des lois que cet état promulgue.

Elle me scrute étrangement et son regard se trouble d’un voile imperceptible.

– Il vous a plu, n’est-ce pas ? A vous aussi ?
– Je ne comprends pas ce que vous voulez dire.
– Ne me prenez pas pour ce que je ne suis pas, Gallowe.

Elle n’avait pas écorché mon nom et, tandis qu’elle ondulait vers la porte sans un regard en arrière, je me disais qu’en gagnant sa colère, j’avais peut-être gagné son respect.

Bon, c’est pas tout ça. Il va falloir que je trouve une filière pour me le procurer, cet Old Nuts. Le meilleur putain de jus gourmand au monde est français et j’en suis devenu accro en une nuit !

Old Nuts par Moonshiners Liquids

(c) Copyright Le Vapelier S.A.S 2014 – Seule la reproduction intégrale de cet article est autorisée – Toute modification de quelque nature que ce soit est totalement prohibée et transgresse les droits du présent copyright.

Print Friendly, PDF & Email
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom

A propos de l'auteur

55 ans, 32 ans de clopes, 9 ans de vape et plus heureux que jamais! J'habite en Gironde, j'ai trois enfants dont je suis gaga et j'aime le poulet rôti, le Pessac-Léognan, les bons e-liquides et je suis un geek de la vape qui s'assume!