Header
EN BREF:
Man ‘Ø’ War (Gamme Spécialités) par Fuu
Man ‘Ø’ War (Gamme Spécialités) par Fuu

Man ‘Ø’ War (Gamme Spécialités) par Fuu

Caractéristiques du jus testé

  • Sponsor ayant prêté le matériel pour la revue: Fuu
  • Prix du conditionnement testé: 19.90 Euros
  • Quantité: 30 Ml
  • Prix au ml: 0.66 Euros
  • Prix au litre: 660 Euros
  • Catégorie de jus en fonction du prix au ml précédemment calculé: Milieu de gamme, de 0.61 à 0.75 euro le ml
  • Dosage en Nicotine: 3 Mg/Ml
  • Proportion de Glycérine Végétale: 70%

Conditionnement

  • Présence d’une boîte:Non
  • Les matériaux constituant la boite sont-ils recyclables?:
  • Présence d’un sceau d’inviolabilité: Oui
  • Matière du flacon: Plastique souple, utilisable pour le remplissage, si le flacon est équipé d’un embout
  • Equipement du bouchon: Rien
  • Caractéristique de l’embout: Fin
  • Nom du jus présent en gros sur l’étiquette: Oui
  • Affichage des proportions PG-VG en gros sur l’étiquette: Oui
  • Affichage du dosage de nicotine en gros sur l’étiquette: Oui

Note du vapelier pour le conditionnement: 3.77 / 5 3.8 out of 5 stars

Commentaires quant au conditionnement

Et yo-ho-ho une bouteille de rhum !!!!! 

C’est fuu, pardon, c’est fou ce que l’imagerie marine impacte le monde de la vape depuis le départ. Entre les Pirate’s Brew, les Red Rock, les Rope Cut, Black Raft  et autres déclinaisons océanes, on voit bien que les fabricants de liquides se sont largement inspirés  des aventures des boucaniers, flibustiers, corsaires et autres amiraux des flottes navales pour nommer leurs jus.

Ainsi, un “Man ‘O’ War” désignait toute embarcation destinée à la guerre au XVIIeme siècle. Je me doute que vous n’en avez cure mais ceci permet de comprendre le nom d’un liquide et le mettre en rapport avec la recette qui l’accompagne bien souvent.

Cependant, point de tabac pour brûle-gueule ici, Enseigne Vapoteur, mais un doux cocktail caribéen. Même si je doute que les hommes de bord s’enfilaient des litres de breuvage fruité durant les mois de mer, sinon ils auraient évité le scorbut, je pense bien qu’il devait y avoir quelques fuu, pardon, des fûts de rhum en fond de cale pour les soifs inextinguibles.

Le flacon est en plastique souple, facile à utiliser pour remplir vos atomiseurs et, même s’il n’est pas le plus beau, il reste définitivement le meilleur compromis pour toutes les sortes de vapoteurs. Les informations sont nombreuses et claires au déchiffrage et la mention 70% VG, couplée à des taux de nicotine disponibles assez bas (0, 3 et 6), donne à penser que c’est dans des gros nuages poussées par les alizés que ce jus s’exprimera le mieux.

Conformités légales, sécuritaires, sanitaires, et religieuses

  • Présence d’une sécurité enfant sur le bouchon: Oui
  • Présence de pictogrammes clairs sur l’étiquette: Oui
  • Présence de marquage en relief pour mal voyant sur l’étiquette: Oui
  • 100% des composés du jus sont indiqués sur l’étiquette: Oui
  • Présence d’alcool: Non
  • Présence d’eau distillée: Oui. 
  • Présence d’huiles essentielles: Non
  • Conformité CACHER: Ne sait pas
  • Conformité HALAL: Ne sait pas
  • Indication du nom du laboratoire produisant le jus: Oui
  • Présence des contacts nécessaires pour joindre un service consommateur sur l’étiquette: Oui
  • Présence sur l’étiquette d’un numéro de lot: Oui

Note du Vapelier quant au respect des diverses conformités (hors religieuses): 4.63 / 5 4.6 out of 5 stars

Commentaires sur les aspects sécuritaires, légaux, sanitaires et religieux

Taratata (comme disait mon grand-père!)… on peut être un marin rompu aux traversées périlleuses et aimer la sécurité. 

D’ailleurs, on sait depuis longtemps que le fabricant parisien ne considère pas ce chapitre comme une fuutilité. Et ce n’est pas le Man ‘O’ War qui changera ces bonnes habitudes. Toutes les obligations légales figurent en bon ordre de marche et il n’y a aucun oubli, même la DLUO porte fièrement les couleurs du navire. 

L’e-liquide contient de l’eau, ce qui n’est pas rare dans un navire et surtout, cela ne représente aucun danger. 

Appréciation du packaging

  • La conception graphique de l’étiquette et le nom du produit sont-ils en accord?: Oui
  • Correspondance globale du packaging avec le nom du produit: Oui
  • L’effort de packaging consenti est en accord avec la catégorie de prix: Oui

Note du Vapelier quant au packaging au regard de la catégorie de jus: 5 / 5 5 out of 5 stars

Commentaires sur le packaging

Dés l’instant ou on a compris qu’il s’agit, en fait de contenant, d’un simple fiole en plastique souple, il ne reste que l’étiquette à se mettre sous les yeux pour jauger de l’impact séducteur du packaging.

Toujours bien travaillée, le design évoque en même  temps la chaleur avec des températures de couleur élevées, un environnement tribal avec une tête de mort très vaudou et les îles avec des fleurs tropicales utilisées comme frises. Ce savant jeu de piste nous positionne donc directement dans les Caraïbes. 

L’étiquette est donc en parfaite adéquation avec le goût du jus dont je vous propose de parler maintenant.

Appréciations sensorielles

  • La couleur et le nom du produit sont-ils en accord ?: Oui
  • L’odeur et le nom du produit sont-ils en accord ?: Oui
  • Définition de l’odeur: Fruité, Sucré
  • Définition du goût: Sucré, Fruit, Alcoolisé, Léger
  • Le goût et le nom du produit, sont-ils en accord ?: Oui
  • Ai-je aimé ce jus?: Je n’en ferai pas des folies
  • Ce liquide me rappelle: Une piña colada mais très douce.

Note du Vapelier quant à l’expérience sensorielle: 4.38 / 5 4.4 out of 5 stars

Commentaires quant à l’appréciation gustative du jus

Pas de grand mystère ici. Après un Svapo Spritz qui illustrait de fort belle manière l’apéritif à la mode en ce moment, Fuu continue dans sa déclinaison des cocktails avec une Piña Colada, certes plus classique mais toujours à la pointe pour les amateurs de douces sucreries.

Doux, le Man ‘O’ War l’est, sans tergiverser. On sent bien le mélange fruité entre un ananas dépourvu de la moindre acidité et le lait de coco, texturé par une impression crémeuse qui rend le tout très léger, presque moussu. C’est bon, très addictif même s’il manque, à mon sens, un peu du peps que l’on pourrait pu obtenir en dosant le rhum un peu plus fortement.

En effet, le rhum reste très discret, sans doute trop et ne parvient pas à colorer suffisamment le liquide pour le tirer vers le cocktail. On a donc plus en bouche un ananas à la crème de coco qu’une véritable piña colada. Ce n’est pas un inconvénient car le liquide est très agréable à vaper et réalise de beaux nuages odorants.

La longueur en bouche n’est pas significative mais demeure l’envie de replonger pour un tour avec une bouffée supplémentaire.

Le amateurs de fruités vont adorer. Les amateurs d’alcool (avec modération), un peu moins.

Recommandations de dégustation

  • Puissance recommandée pour un goût optimal: 35 W
  • Type de vapeur obtenue à cette puissance: Epaisse
  • Type de hit obtenue à cette puissance: Léger
  • Atomiseur ayant servi pour la revue: Vapor Giant Mini V3, Narda
  • Valeur de la résistance de l’atomiseur en question: 0.8
  • Matériels utilisés avec l’atomiseur: Inox, Coton

Commentaires et recommandations pour une dégustation optimale

Très souple, le Man ‘O’ War se plie à toutes les discipline du Vapathlon. Jus faiseur de nuages ? Présent ! Liquide pour un instant gourmand et savoureux ? Présent ! Clearo sub-ohm ? Présent ! Dripper de malade mental ? Présent !

La seule condition pour l’apprécier pleinement est de veiller à ce que la température de vape ne dépasse pas un certain seuil tiède. Au-delà, sans perdre de son équilibre, le jus perd de son intérêt. 

Moments recommandés

  • Moments de la journée recommandés: Matiné, Apéro, Fin de déjeuner / dîner avec un digestif, Tout l’après midi durant les activités de tout un chacun
  • Ce jus peut-il être recommandé comme un All Day Vape: Non

Moyenne globale (hors packaging) du Vapelier pour ce jus: 4.26 / 5 4.3 out of 5 stars

Lien vers une revue vidéo ou un blog maintenue par le reviewer auteur de la revue

 

Mon billet d’humeur sur ce jus

Les 30ml n’auront pas fait long feu. Ce liquide ne se vape pas, il se dévore à pleines dents.

Bien que le rhum ne vous mettra pas le feu à la tête, le Man ‘O’ War est un excellent fruité dont l’assemblage réaliste se double d’une douceur crémeuse parfaite pour vos instants gourmands. Un e-liquide qui est dans la droite lignée de la production du fabricant, sain, bon et non sans surprise, y compris dans cet exercice de la piña colada maintes fois réalisé.

En attendant de fuuturs, pardon, de futurs cocktails dont le prochain s’approche déjà de mon bureau sous des airs si anglais que j’ai une irrépressible envie de chanter God Save The Queen ! Des Sex Pistols bien sur…..

(c) Copyright Le Vapelier S.A.S 2014 – Seule la reproduction intégrale de cet article est autorisée – Toute modification de quelque nature que ce soit est totalement prohibée et transgresse les droits du présent copyright.

Print Friendly, PDF & Email
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom

A propos de l'auteur

57 ans, 32 ans de clopes, 10 ans de vape et plus heureux que jamais ! J'habite en Gironde, j'ai quatre enfants dont je suis gaga et j'aime le poulet rôti, le Pessac-Léognan, les bons e-liquides et je suis un geek de la vape qui s'assume!