Header
EN BREF:
Lolyhoop (Gamme Candy Co.) par Vape Maker
Lolyhoop (Gamme Candy Co.) par Vape Maker

Lolyhoop (Gamme Candy Co.) par Vape Maker

Caractéristiques du jus testé

  • Sponsor ayant prêté le matériel pour la revue: Vape Maker
  • Prix du conditionnement testé: 19.90 €
  • Quantité: 50 ml
  • Prix au ml: 0.40 €
  • Prix au litre: 400 €
  • Catégorie de jus en fonction du prix au ml précédemment calculé: Entrée de gamme, jusqu’à 0.60 €/ml
  • Dosage en nicotine: 0 mg/ml
  • Proportion de glycérine végétale: 60 %

Conditionnement

  • Présence d’une boîte: Non
  • Présence d’un sceau d’inviolabilité: Oui
  • Matière du flacon: Plastique souple, utilisable pour le remplissage, si le flacon est équipé d’un embout
  • Equipement du bouchon: Rien
  • Caractéristique de l’embout: Fin
  • Nom du jus présent en gros sur l’étiquette: Oui
  • Affichage des proportions PG/VG en gros sur l’étiquette: Oui
  • Affichage du dosage de nicotine en gros sur l’étiquette: Oui

Note du Vapelier pour le conditionnement: 3.77 / 5 3.8 out of 5 stars

Commentaires quant au conditionnement

Après la merveilleuse découverte de la gamme Kaïju, nous allons continuer d’explorer le catalogue de Vape Maker avec Candy Co. Cette gamme nous dévoile un nouvel aspect des aspirations du fabricant, avec des saveurs de bonbons. Sept arômes sont proposés, qui auront la particularité d’exister aussi en DIY. C’est à signaler et plutôt engageant dans un registre emprunt de jeunesse.

Aujourd’hui, un Lolyhoop nous tend les bras, qui n’est autre qu’un bon vieux bonbon bien connu à la fraise, qui au rythme du galop, fait tagada tsointsoin sur le dos d’un cheval.

Ce Lolyhoop est disponible en bouteille de 70 ml, avec 50 ml de liquide. L’ajout d’un ou deux boosters est donc possible, pour atteindre votre dosage de nicotine de 3 ou 6 mg/ml. Son taux de PG/VG est de 40/60. Son prix de 19.90 € le place en entrée de gamme, et ce n’est pas si onéreux loin s’en faut. Enfin, le fabricant vous le propose aussi en DIY de 30 ml, histoire de satisfaire votre soif créatrice.

Un bonbon oui, mais plus encore : les bonbons se confondent pratiquement avec l’histoire de l’humanité. Dès 600 ans avant Jésus-Christ, dans la Perse antique, on se régalait d’un produit qui était issu d’un roseau que l’on appelait roseau à miel. Cette plante sécrétait un produit sucré proche du miel alors qu’elle n’était pas pollinisée.

« Bonbon » n’est pas d’origine latine ; il provient du langage de l’enfant qui répète que c’est « bon … bon ». En langage des signes, pour dire bonbon, on tape deux fois sur sa bouche avec l’index ! On en garde sous le coude ou sous la langue, notre exploration de Candy Co. est loin d’être finie.

Conformités légales, sécuritaires, sanitaires, et religieuses

  • Présence d’une sécurité enfant sur le bouchon: Oui
  • Présence de pictogrammes clairs sur l’étiquette: Oui
  • Présence de marquage en relief pour malvoyant sur l’étiquette: Oui
  • 100% des composés du jus sont indiqués sur l’étiquette: Oui
  • Présence d’alcool: Non
  • Présence d’eau distillée: Non
  • Présence d’huiles essentielles: Non
  • Conformité CACHER: Ne sait pas
  • Conformité HALAL: Ne sait pas
  • Indication du nom du laboratoire produisant le jus: Oui
  • Présence des contacts nécessaires pour joindre un service consommateur sur l’étiquette: Oui
  • Présence sur l’étiquette d’un numéro de lot: Oui

Note du Vapelier quant au respect des diverses conformités (hors religieuses): 5 / 5 5 out of 5 stars

Commentaires sur les aspects sécuritaires, légaux, sanitaires et religieux

De train en train, ou plutôt de gamme en gamme, Vape Maker n’a pas oublié les conformités sécuritaires, légales et sanitaires. On fait le tour, on inspecte et on ne revient pas bredouille, mais satisfait du travail et de l’engagement du fabricant.

Avec des pictogrammes et des inscriptions présentes, on peut citer entre autres les coordonnées du service consommateur, nous ne pourrons qu’attribuer un 5/5.

Appréciation du packaging

  • La conception graphique de l’étiquette et le nom du produit sont-ils en accord ? Oui
  • Correspondance globale du packaging avec le nom du produit: Oui
  • L’effort de packaging consenti est en accord avec la catégorie de prix: Oui

Note du Vapelier quant au packaging au regard de la catégorie de jus: 5 / 5 5 out of 5 stars

Commentaires sur le packaging

La bouteille cylindrique au haut bouchon étant de mise, Vape Maker nous embarque dans un nouvel univers, celui de la fête foraine et de ses stands à confiserie. Preuve en est du capuchon à rayures blanches et rouges, rappelant l’auvent où l’on s’abrite pour déguster ses bonbons ou sa pomme d’amour. Un nouvel univers donc, une nouvelle marotte, pour le fabricant inspiré et inspirant, qui a tout de même un don certain pour partager son enthousiasme.

L’étiquette rouge aux inscriptions blanches ne sera pas en reste, évoquant une explosion de bonbons à la fraise version tagada tsoin tsoin. Les designers ont fait leur taf, l’ensemble est bien structuré, chatoyant et harmonieux. 5/5.

Appréciations sensorielles

  • La couleur et le nom du produit sont-ils en accord ? Oui
  • L’odeur et le nom du produit sont-ils en accord ? Oui
  • Définition de l’odeur: Sucrée, Confiserie
  • Définition du goût: Sucré, Confiserie
  • Le goût et le nom du produit sont-ils en accord ? Oui
  • Ai-je aimé ce jus ? Oui

Note du Vapelier quant à l’expérience sensorielle: 5 / 5 5 out of 5 stars

Commentaires quant à l’appréciation gustative du jus

Même si le nom de la gamme et du liquide ne sont pas sans rappeler celui de célèbres marques ayant pignon sur rue, ce Lolyhoop était absolument incontournable au sein de Candy Co. La fameuse fraise, commune aux souvenirs de chacun, n’a pas fait qu’agrémenter les étals des vendeurs ambulants, elle était aussi vendue chez le boulanger du coin, à une époque où elle ne se négociait pas autour d’un euro, 6.66 francs et des brouettes pour les puristes, la coquine. C’était mieux ou pas mieux avant ? L’important est notre dégustation.

C’est bien la mythique confiserie qui aboule sa fraise. Aucun doute à avoir, on est sur le bonbon recouvert de sucre rose dans son plus pur appareil. On distinguera d’abord l’enrobage, d’une sucrosité certaine, et d’une astringence contenue. Son goût est prononcé mais pas écœurant.

Puis au fur et à mesure des puffs, on percevra le cœur de l’ouvrage, le centre névralgique, la guimauve. Une guimauve tendre et gourmande qui, d’une saveur plus neutre, est enrobée par son enveloppe aux arômes plus soutenus. On croque, on déguste le bonbon.

En résumé, nous avons affaire à une fidèle description de la célèbre confiserie. Une guimauve tendre, enrobée d’un fourreau sucré à la fraise. Un ensemble travaillé sans excès, évitant la pesanteur, qui retranscrit l’idée enfouie du bonbon qui sommeille en nous.

Recommandations de dégustation

  • Puissance recommandée pour un goût optimal: 37 W
  • Type de vapeur obtenue à cette puissance: Dense
  • Type de hit obtenu à cette puissance: Moyen
  • Atomiseur ayant servi pour la revue: Aspire Atlantis GT
  • Valeur de la résistance de l’atomiseur en question: 0.3 Ω
  • Matériels utilisés avec l’atomiseur: Coton, Mesh

Commentaires et recommandations pour une dégustation optimale

Un 37 W m’aura suffi pour apprécier ce Lolyhoop. L’authenticité du bonbon m’ayant bien été retranscrite, avec sa guimauve et son enveloppe couverte de sucre rose. Malgré tout ça, il est possible de monter ou de descendre dans les tours sans problème particulier, les saveurs seront toujours présentes.

Un taux de PG/VG de 40/60, incitera plus le DL, et le RDL conviendra, bien sûr.

Pour déguster Lolyhoop, on imaginera parfaitement une boisson typée limonade ou un morceau de pastèque. Mais l’allusion étant si forte et facile, une balade à cheval est envisageable, sur une plage du sud Morbihan ou lors d’une chevauchée dans les champs de blé. Un compagnon, qui peut tout à fait devenir un all-day.

Moments recommandés

  • Moments de la journée recommandés: Matinée, Tout l’après midi durant les activités de tout un chacun
  • Ce jus peut-il être recommandé comme un all-day vape: Oui

Moyenne globale (hors packaging) du Vapelier pour ce jus: 4.59 / 5 4.6 out of 5 stars

Mon billet d’humeur sur ce jus

En nous proposant le bonbon à la fraise connu de tous. Vape Maker avec Lolyhoop ne se devait pas que d’étoffer son catalogue, mais aussi de ne pas se louper.

Le contrat est rempli, la recette du fameux bonbon édulcoré dans le respect de son ADN est bien retranscrite. On peut souligner un désir certain du fabricant quant au dosage de sucre de ne pas tomber dans l’excès, sans en oublier la gourmandise. L’écœurement ne sera pas de mise donc, et c’est de bonne augure pour chain vaper sans complexe.

Un liquide qui hormis le fait qu’il plaira aux amateurs du bonbon, pourrait ouvrir de nouveaux horizons aux passionnés de la confiserie. De par son authenticité et son coté réconfortant régressif, Lolyhoop décroche un Top Vapelier, tagada tsoin tsoin !

Pensez à JSV, c’est important.

 

(c) Copyright Le Vapelier S.A.S 2014 – Seule la reproduction intégrale de cet article est autorisée – Toute modification de quelque nature que ce soit est totalement prohibée et transgresse les droits du présent copyright.

Print Friendly, PDF & Email
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom

A propos de l'auteur

Bientôt la cinquantaine, la vape est une passion omniprésente depuis presque 10 ans avec une préférence pour les gourmands et le citron !