Header
Header
Header
Header
EN BREF:
Istick 50W par Eleaf [Flash Test]
Istick 50W par Eleaf [Flash Test]

Istick 50W par Eleaf [Flash Test]

A. Caractéristiques commerciales

  • [/if]Prix du produit testé: 51.90 Euros
  • Type de mod: Electronique
  • Type de forme: Box classique – type VaporShark

B. Fiche technique

  • Puissance maximale: 50 watts
  • Tension maximale: 10
  • Valeur minimale de la résistance pour un démarrage; 0.2 Ohms
  • Longueur ou hauteur du produit: 83 mms
  • Largeur ou hauteur du produit: 23 mms
  • Poids avec accus: 151 grammes
  • Matériau dominant l’ensemble: Aluminium

C. Packaging

  • Qualité du packaging: Correct
  • Présence d’une notice: Oui

D. Qualités et usage

  • Qualité d’ensemble: Correct
  • Qualité du rendu: Exceptionnel
  • Stabilité du rendu: Bien
  • Facilité de mise en oeuvre: Exceptionnel

E. Conclusions et commentaires de l’internaute auteur de la revue

Que les choses soient claires :

– c’est un produit chinois positionné sur low cost/entrèe de gamme.

– le prix est de 50€ en moyenne en France pour un équipement complet : batteries incluses et chargeur inclus.

– la finition est au dessus de ce que l’on peut attendre d’un tel produit mais en dessous d’un produit conçu artisanalement par des professionnels réputés.

Ce qui en fait pour moi un game changer dans le monde des box au moment où j’écris ces lignes, c’est avant tout sa puissance et son couple. La dernière fois que j’ai croisé un tel OVNI, c’était en 2012 avec l’arrivée du Vamo. A cette époque je ne cessais de visser mon reconstructible sur tous les électros que je croisais pour faire vaper une résistance de 2.5ohms au maximum de la puissance possible et c’était une véritable hécatombe jusqu’à la sortie du DNA20 d’Evolv. Le mod électronique de créateur chevronné fût alors la seule alternative.

Un peu moins de 3 ans après, le même scénario se répète pour ma recherche de puissance en dehors du sub-ohm. En lieu et place de Rainbow Heaven avec son Vamo, c’est donc Eleaf qui prend le relais avec son Istick 50w. Les modèles 20w et 30w ayant déjà fait partie de mon processus d’élimination. Seule alternative pour moi donc, la box équipée d’un DNA40 à un minimum de 300% du prix d’une Itsick50. S’agissant d’un achat ludique étant donné que j’utilise principalement des mods meca pour le all day, je me voyais mal investir 150€ à plus de 600€ pour le fun. Surtout en sachant que les cartes électroniques sont très vite obsolètes.

Tout comme fût le Vamo à sa sortie par rapport à ses concurrents, elle est brutale, nerveuse et très réactive (latence inexistante), ne rechigne pas devant un MCC dédié au cloud-chasing ni à un dual coil très résistif. Ses 10vt de couple et sa limite de 0.2ohm/5ohms permettent toutes les folies. Et on lit la déception dans le regard des aficionados de beaux objets quand ils découvrent les yeux plein d’espoir et de curiosité qu’au creux de votre main, il ne s’agit “que” d’une petite chinoiserie à bas coût. Mais c’est aussi pour ce facteur que je l’aime… ^^

A la vape, le signal est détectable à partir de 0.8 ohms et jusqu’à 2 ohms pour les plus sensibles d’entre nous. Inutile d’espérer la stabilité d’un signal en alternatif ou d’un meca, c’est une carte aussi violente que primitive. Elle devient par contre extrêmement agréable à 3 ohms et sur ses limites en sub-ohm (0.2/0.3), contre toute attente et en la comparant avec des box équipées d’un chipset Yihi pour citer les plus répandues.

Il m’est difficile de la recommander à des utilisateurs utilisant des consommables lambdas munis de résistances single coil inférieures à 2ohms et supérieures à 0.5 ohms, sa fougue et sa nervosité peut s’avérer problématique pour des utilisateurs plutôt tranquilles. Pour se lancer dans le reconstructible ou s’amuser à moindre coût, elle prend pour moi le leadership en raison de son prix. Une excellente intro avant de sauter le pas vers un matériel en édition limitée beaucoup plus onéreux et une marge de puissance suffisante pour être pérenne.

Son autonomie dépendra de l’utilisation qui en est faite mais elle se situe sur la moyenne de la majorité des boxs montées en parallèle. Partir une journée complète n’est pas une mission stressante. Je conseille fortement d’utiliser au minimum un chargeur USB mural d’1A comme préconisé au cul de la box. Possibilité de vaper sans baisse de “peps” en chargeant sur un allume cigare, une prise 220v, une tablette, une power bank, un PC … la carte est équipée de bons condensateurs.

Le revêtement se raye vite et l’aspect satiné/brossé de la version gris métal peut être une bonne option en cas d’utilisation intensive, de port de bague et d’environnements difficiles. L’anodisation est profonde malgré tout. Sur deux modèles achetés au même endroit, les boutons sont fermes, stables et agréables. Malgré sa simplicité, l’ergonomie est très bonne.

 

Note de l’internaute auteur de la revue: 3 / 5

(c) Copyright Le Vapelier S.A.S 2014 – Seule la reproduction intégrale de cet article est autorisée – Toute modification de quelque nature que ce soit est totalement prohibée et transgresse les droits du présent copyright.

Print Friendly, PDF & Email
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Précédent : Le chat et les tests communautaires sont ouverts !
Suivant : Black Ice par Vampire Vape [Flash Test]

A propos de l'auteur