Header
Header
Header
EN BREF:
Invader IV par Teslacigs
Invader IV par Teslacigs

Invader IV par Teslacigs

Print Friendly, PDF & Email

Caractéristiques commerciales

  • Sponsor ayant prêté le produit pour la revue: Grossiste Francochine 
  • Prix du produit testé: 58.90 Euros
  • Catégorie du produit en fonction de son prix de vente: Milieu de gamme (de 41 à 80 euros)
  • Type de mod: Electronique à tension variable
  • Le mod est-il télescopique ? Non
  • Puissance maximale: 280 W
  • Tension maximale: 8 V
  • Valeur minimale en Ohms de la résistance pour un démarrage: 0.08 Ω

Commentaires du reviewer quant aux caractéristiques commerciales

Petit à petit, Tesla (ou Teslacigs) s’est imposé comme un fabricant très sérieux, plutôt spécialisé et connu dans nos contrées pour ses boxs puissantes, faites pour la vape directe et envoyer la sauce.

L’Invader V3 était directement inspirée des produits américains comme l’Hexohm ou la Surric et, force est de constater que le produit avait été une excellente surprise, tant pour les vapogeeks heureux de pouvoir tutoyer de fortes puissances pour un prix modique mais aussi pour les distributeurs car la box s’est vendue comme des croissants dans une boulangerie le matin avant la messe.

Pour donner une suite à cette saga, il fallait donc plancher sur un produit nouveau, positionné dans la même gamme tarifaire et qui en donnerait plus ou mieux que la version précédente. Autant dire que la barre est située assez haute et qu’il va donc falloir que cette V4 mérite ses lauriers.

Nous avons donc une box dont le concept est semblable à celui de son illustre prédécesseur : une box qui fonctionne selon un seul mode, le voltage variable, qui ne présente aucun écran et qui favorise plutôt le vape & feel qui veut qu’on règle plus harmonieusement au goût que sur une échelle graduée de puissance. Ce qui, somme toute, est loin d’être idiot s’agissant d’un système de vape destiné avant tout à devenir un vecteur gustatif de sensations. 

280 W, 8 V, 0.08Ω. Voici en trois nombres la fiche technique essentielle de ce mod et une belle indication de ce qu’il fera pour vous : envoyer de la tension dans votre atomiseur, comme toute autre box, mais avec puissance, faible latence et jouissance absolue si le rendu est à l’avenant.

Un quatrième nombre reste imposant : 58.90€. C’est le tarif qu’il vous faudra débourser pour vous procurer cet objet de passionné. Autant dire qu’en se proposant à 1/3 du tarif généralement demandé pour ce type de box, l’Invader V4 sera, à n’en pas douter, l’attraction de cet automne 2018. A condition, toutefois, que l’expérience utilisateur rejoigne la fiche technique prometteuse. Ce que nous allons nous employer à décrypter. Attention, cette box s’adresse avant tout aux vapoteurs confirmés… et gourmands. 

Caractéristiques physiques et ressentis qualité

  • Largeur ou Diamètre du produit en mm : 28
  • Longueur ou Hauteur du produit en mm : 92
  • Poids du produit en grammes: 283
  • Matériels composant le produit: Aluminium
  • Type de Form Factor : Box classique 
  • Style de décoration : Classique
  • Qualité de la décoration: Excellente, c’est une oeuvre d’art
  • Le revêtement du mod est-il sensible aux traces de doigts ? Non
  • Tous les composants de ce mod vous semblent bien assemblés ? Oui
  • Position du bouton fire: Latérale près du top cap
  • Type du bouton fire: Mécanique en métal sur caoutchouc de contact
  • Nombre de boutons composant l’interface, incluant les zones tactiles si ces dernières sont présentes: 1
  • Type des boutons de l’interface utilisateur: Molette de réglage en métal
  • Qualité du ou des boutons interface: Excellente, j’adore ce bouton en tout point
  • Nombre de pièces composant le produit: 2
  • Nombre de filetages: 1
  • Qualité des pas de vis: Excellente
  • Est-ce que globalement vous appréciez la qualité de fabrication de ce produit au regard de son prix ? Oui

Note du Vapelier quant aux ressentis qualité: 5 / 5

Commentaires du reviewer quant aux caractéristiques physiques et ressentis qualité

Esthétiquement, un premier changement notable s’impose au regard. Fini le look Jerrycan badass de la version 3, Tesla impose un dessin très massif, futuriste et tirant plus sur la SF que sur un bidon d’essence. Certains pourront regretter ce choix car il est vrai que le look baroudeur de la précédente avait un charme indéniable. 

Pas de panique, on conserve un aspect massif plutôt masculin et le dessin a été soigné par les designers maison. Pas de courbes rondelettes ici mais des trais tirés, acérés et une massivité affirmée par des gravures droites subtiles et judicieusement placées pour accentuer l’effet Bauhaus, industriel et utilitaire. En bref, on reste sur des codes simples mais pensés pour évoquer puissance et fiabilité. C’est différent mais c’est réussi.

Cette massivité se retrouve aussi, bien entendu, dans la taille de la box qui renvoie son illustre ancêtre au rang de boxinette pour donzelle endimanchée. Les dimensions ont augmenté pour atteindre une masse respectable qui ne siéra pas à toutes les mains. La cause en est simple, l’Invader IV peut se nourrir de différents types d’accus: 18650, 20700 et 21700. Il faut donc de la place pour accueillir les nouveaux arrivants et profiter ainsi d’une autonomie plus importante et d’un courant de décharge plus taillé pour la haute voltige. Bien entendu, nous avons ici affaire à une double-accu, il faut ce qu’il faut pour envoyer des nuages !

Le switch était l’élément le plus attendu sur cette nouvelle version car le précédent était un peu dur à manipuler à la longue et imposait une pression assez forte du doigt. Ici, c’est du beurre. Le déclenchement est net, ne nécessite pas une force de titan et le bouton reste très agréable à manipuler. Une véritable réussite qui est, à mon sens, un plus indéniable sur cette nouvelle version.

Tant qu’à faire, Tesla a aussi retouché le potentiomètre de réglage de la tension. Bien en a pris aux ingénieurs car le résultat est beaucoup plus confortable que le sempiternel potentiomètre à l’américaine dans lequel il faut glisser un ongle ou peser de tout son index pour arriver à faire bouger la pièce. Là, plus de problème, le potard est souple mais suffisamment retenu pour ne pas bouger tout seul et le relief central permet largement de tourner le bouton selon son désir. Une deuxième amélioration, une deuxième réussite. 

Dans la série des améliorations notables, on constate l’apparition d’une led verticale de belle dimension chargée de nous renseigner sur le taux de charge des batteries. Bleu, tout baigne ! Vert, nous sommes à 50% de charge et Rouge, c’est fichu il faut recharger fissa. Cette idée avait déjà été exploitée bien avant par d’autres marques mais, finalement, l’idée étant bonne, très visuelle et informatrice, elle semble tout à fait adaptée pour ce type de mod. 

La platine de connexion est opérationnelle et permet de monter des atos jusqu’à 25mm de diamètre. C’est donc suffisant pour la plupart des propositions. Bien sûr, on n’a pas pour ce tarif un Fat Daddy rassurant et on pourra regretter le diamètre un peu faible de 18mm et un aspect conventionnel qui heurte un peu dans tant de massivité affirmée mais on se consolera avec un pin 510 sur ressort, assez dur, et une platine qui fait son travail sans regimber ni poser ce problèmes particuliers. 

La trappe à accus est un des flancs de la box et tient par deux aimants de belle dimension. La tenue en est parfaite et on trouve rapidement le coup de main pour l’ôter et la remettre. On note la présence de deux larges ouvertures longitudinales et deux rangées de trois trous pour tout dégazage éventuel. C’est amplement dimensionné pour le propos de l’Invader. D’ailleurs, le bottom cap nous propose lui aussi cinq évents pour la même fonction. Autant dire que la box n’est prête de chauffer avec autant de circulation d’air. La cavité intérieure accueillant les berceaux d’accu est propre et parfaitement agencée. On y retrouve des plots de connexion sur ressort et la fameuse languette d’extraction des batteries.

Sur la face opposée à la trappe à accu, on remarque le logo de Tesla en position centrale et un port micro-USB qui vous dépannera si vous êtes à l’extérieur et que vous avez oublié vos accus de rechange. Évitez toutefois de faire appel à ce mode de recharge de manière régulière, un chargeur externe de bonne qualité assurera une bien meilleure durée de vie à vos batteries et une charge plus contrôlée.

Pour clore ce chapitre, il me reste à vous parler des matériaux usités. Ici, Tesla nous propose de l’aluminium en grande majorité, ce qui permet à notre Invader d’afficher un poids tout à fait correct et loin de correspondre à sa taille. 144 gr nue et 283 gr gréée de ses accus, c’est plutôt léger en fin de compte pour un objet imposant. L’usinage est très précis et affiche une finition mécanique largement supérieure à l’Invader troisième du nom. Idem pour la peinture qui donne un aspect teinté dans la masse tellement elle est bien posée. De quoi voir venir des mois ou des années d’utilisation tranquille sans risque de pelade comme on a pu le constater parfois sur le précédent opus.

Caractéristiques fonctionnelles

  • Type de chipset utilisé: Propriétaire
  • Type de connexion: 510
  • Plot positif réglable ? Oui, au travers d’un ressort.
  • Système de verrouillage ? Electronique
  • Qualité du système de verrouillage: Excellente, l’approche choisie est très pratique
  • Fonctionnalités offertes par le mod: Affichage de la charge des accus, Protection contre les courts circuits provenant de l’atomiseur, Protection contre l’inversion de polarité des accumulateurs
  • Compatibilité accus: 18650, 20700, 21700
  • Le mod supporte-t-il le stacking? Non
  • Nombre d’accus supportés: 2
  • Le mod conserve-t-il sa configuration sans accus ? Oui
  • Le mod offre-t-il une fonctionnalité de recharge ? Fonction recharge possible via Micro-USB
  • La fonction de recharge est-elle pass-through ? Oui
  • Le mode offre-t-il une fonction Power Bank ? Aucune fonction power bank offerte par le mod
  • Le mode offre-t-il d’autres fonctions ? Aucune fonction autre offerte par le mod
  • Présence d’une régulation du flux d’air ? Non
  • Diamètre maximum en mm de la compatibilité avec un atomiseur : 25
  • Justesse de la puissance de sortie à pleine charge de l’accu : Non applicable.
  • Justesse la tension de sortie à pleine charge de l’accu : Excellente, il n’y a pas de différence entre la tension demandée et la tension réelle

Note du Vapelier quant aux caractéristiques fonctionnelles: 5 / 5

Commentaires du reviewer quant aux caractéristiques fonctionnelles

Comme on peut s’en douter, les fonctionnalités de la box ne sont pas légion et c’est d’ailleurs ce qu’on lui demande. Pas de contrôle de température ni même de puissance variable, le chipset est tout entier dévolu à une seule chose : envoyer de la tension à votre montage. 

Pour ce faire, vous utiliserez votre unique moyen de réglage : le potentiomètre rotatif. Celui-ci est gravé de cinq symboles principaux.

  • Le I : Délivre 3 V
  • Le II : Délivre 3.4 V
  • Le III : Délivre 4.2 V
  • Le IV : Délivre 5.6 V
  • Le V : Délivre nous du mal car ici, c’est 8 V que la machine enverra…

Bien entendu, il est possible d’affiner ces réglages en optant pour l’ensemble des positions intermédiaires mais n’oubliez pas une chose importante : ici, on règle au goût, pas à l’œil. 

La box est néanmoins équipée des protections suffisantes afin d’assurer une vape sans risque : 

  • On clique cinq fois sur le switch pour la mise en ou hors fonction.
  • Un cut-off de dix secondes est présent.
  • La box vous protège d’une éventuelle inversion des accus en ne s’allumant pas.
  • Protection contre les courts-circuits de l’atomiseur.
  • Si la température du chipset dépasse 70°C, le mod se met en veille.
  • Si la tension de sortie est trop élevée, le mod bascule en veille.

On remarque donc qu’il est possible de faire une box dédiée au power-vaping tout en conservant un niveau de sécurité tout à fait confortable. Tesla a bien joué ce coup-ci en proposant un pack sécuritaire d’excellent niveau.

A noter : la box démarrera à partir de 0.08Ω. C’est avec ce type de montage que vous pourrez atteindre, si vous le souhaitez, la puissance plateau de 280W. Si vos résistances sont supérieures (0.2, 0.3… jusqu’à 2Ω), la puissance sera bridée afin de toujours conserver une sécurité maximale. Hors de question d’aller tutoyer 280W avec un montage en 2Ω, hein ? Il faudrait envoyer 24 V pour cela et, à moins de se brancher sur la batterie de la voiture … 

Appréciations du conditionnement

  • Présence d’une boîte accompagnant le produit: Oui
  • Diriez-vous que le packaging est à la hauteur du prix du produit ? Oui
  • Présence d’un manuel utilisateur ? Oui
  • Le manuel est-il compréhensible pour un non anglophone ? Oui
  • Le manuel explique-t-il TOUTES les fonctionnalités ? Oui

Note du Vapelier quant au conditionnement: 5 / 5

Commentaires du reviewer quant au conditionnement

Nous allons pouvoir économiser nos yeux dans ce chapitre. Il suffit de savoir que le packaging est correct par rapport au tarif demandé. On a la box, un cordon USB/Micro USB et une notice qui parle français dans un carton tout ce qu’il y a de plus carton. A noter tout de même la présence rassurante de deux adaptateurs qui vous permettront d’utiliser des accus 18650.

Appréciations en utilisation

  • Facilités de transport avec l’atomiseur de test: Rien n’y fait, nécessite un sac en bandoulière
  • Facilités de démontage et de nettoyage: Super simple, même en aveugle dans le noir !
  • Facilités de changement des accus: Super simple, même en aveugle dans le noir !
  • Le mod a-t-il chauffé ? Non
  • Il y-a-t il eu des comportements erratiques au bout d’une journée d’utilisation ? Non
  • Description des situations au sein desquelles le produit a connu des comportements erratiques

Note du Vapelier en termes de facilité d’utilisation: 4 / 5

Commentaires du reviewer quant à l’utilisation du produit

Tesla développe depuis quelques temps déjà des chipsets propriétaires dont la qualité fait l’unanimité. Autant dire que l’Invader IV ne déroge pas à la règle. Puissant et rapide, le chipset maison fait des miracles sur les atomiseurs équipés de montages lourds. Aucun effet diesel à reprocher ici, le mod envoie tout ce qu’il a rapidement pour alimenter vos coils les plus exotiques. Autour de 0.15Ω, la box est dans son terrain de prédilection et le rendu se fait charnu, très linéaire et vraiment performant. L’absence de latence est assez magique et l’effet d’immédiateté est un gros plus pour les plus geeks des vapoteurs.

Sur des montages plus calmes, la box se comporte très bien et envoie un signal très précis mais on sent bien qu’elle tourne en-deçà de ses capacités techniques. Le rendu est très bon, indéniablement, mais pas vraiment plus pointu que de bonnes boxs électroniques “classiques”. Par exemple, la WYE 200 du même constructeur dépasse légèrement l’Invader IV pour ce qui est des montages entre 0.5 et 1Ω. Sur l’Invader, le signal brutal correspond donc très bien à des résistances très faibles mais se montre trop impétueux pour driver sereinement des résistances plus normalisées. Tant mieux, ce n’est pas vraiment ce qu’on lui demande. La box assume parfaitement son identité de locomotive à vapeur et c’est très bien ainsi partant du fait qu’il en faut pour tous les goûts.

En utilisation, aucun problème ne vient enrayer une vape de qualité. L’autonomie avec des 21700 est tout à fait satisfaisante, sans être non plus étonnante. Le mod ne chauffe pas du tout et se montre fiable dans le temps. En bref, nous avons ici une box faite pour envoyer qui a été pensée dans les moindres détails pour accomplir son oeuvre en sécurité et avec une “patate” qui se montre à la hauteur de son propos.

Recommandations d’utilisation

  • Type d’accus utilisés durant les tests: 18650, 21700
  • Nombre d’accus utilisés durant les tests: 2 + 2
  • Avec quel type de d’atomiseur est-il conseillé d’utiliser ce produit ? Dripper, A fibre classique, En montage sub-ohms, Reconstructible de type Genesis
  • Avec quel modèle d’atomiseur est-il conseillé d’utiliser ce produit ? Tout atomiseur, non BF, d’un diamètre de 25mm maximum
  • Description de la configuration de test utilisée: Blitzken, Vapor Giant Mini V3, Zeus, Saturn
  • Description de la configuration idéale avec ce produit: Un bon gros double Coil !!!

le produit a-il été aimé par le reviewer: Oui

Moyenne globale du Vapelier pour ce produit: 4.8 / 5

 

Le billet d’humeur du reviewer

Il était difficile, après une V3 qui avait l’unanimité, de proposer une remplaçante à la hauteur. Pourtant, Tesla l’a fait et dépasse même les plus hautes exigences.

D’abord, il a été question d’améliorer ce qui pouvait poser problème sur la version précédente. Exit le switch un peu dur, la peinture qui s’écaille, le potentiomètre rétif. Tous les défauts ont été corrigés avec une grande attention. 

Ensuite, il fallait trancher dans le vif pour proposer non pas un versioning light mais une véritable nouveauté. C’est ici que les choix en matière d’esthétique et d’alimentation électrique prennent tout leur sens. 

Pour finir, il fallait rester dans la même échelle tarifaire et proposer un produit abouti. C’est donc totalement réussi puisque le tarif n’augmente pas ou peu. Quant à la réalisation, s’agissant d’une box construite et pensée pour générer de fortes puissances, elle est parfaite et en totale corrélation avec le propos du produit. C’est une box pour les geeks accros à la performance et elle ne sera jamais à la traîne ! 

Tant de qualités valent un Top Mod mais elles valident aussi le fait acquis qu’un constructeur chinois peut tout à fait réaliser du matériel de très haut vol pour un tarif modique. C’est une bonne nouvelle, non ?

(c) Copyright Le Vapelier S.A.S 2014 – Seule la reproduction intégrale de cet article est autorisée – Toute modification de quelque nature que ce soit est totalement prohibée et transgresse les droits du présent copyright.

Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Précédent : George Clowney (Gamme Hold Up Concentré) par BORDO2
Suivant : 555 (Gamme Green Vapes) par Green Liquides

A propos de l'auteur

53 ans, 32 ans de clopes, 7 ans de vape et plus heureux que jamais! J'habite en Gironde, j'ai trois enfants dont je suis gaga et j'aime le poulet rôti, le Pessac-Léognan, les bons e-liquides et je suis un geek de la vape qui s'assume!