Header
Header
EN BREF:
Hi Zéro par Vapeflam
Hi Zéro par Vapeflam

Hi Zéro par Vapeflam

Caractéristiques du jus testé

  • Sponsor ayant prêté le matériel pour la revue: Vapeflam
  • Prix du conditionnement testé: 21€
  • Quantité: 50 ml
  • Prix au ml: 0.42€
  • Prix au litre: 420€
  • Catégorie de jus en fonction du prix au ml précédemment calculé: Entrée de gamme, jusqu’à 0.60€ le ml
  • Dosage en Nicotine: 0 mg/ml
  • Proportion de Glycérine Végétale: 70%

Conditionnement

  • Présence d’une boîte:Non
  • Les matériaux constituant la boîte sont-ils recyclables?:
  • Présence d’un sceau d’inviolabilité: Oui
  • Matière du flacon: Plastique souple, utilisable pour le remplissage, si le flacon est équipé d’un embout
  • Équipement du bouchon: Rien
  • Caractéristique de l’embout: Fin
  • Nom du jus présent en gros sur l’étiquette: Oui
  • Affichage des proportions PG-VG en gros sur l’étiquette: Oui
  • Affichage du dosage de nicotine en gros sur l’étiquette: Oui

Note du vapelier pour le conditionnement: 3.77 / 5 3.8 out of 5 stars

Commentaires quant au conditionnement

En ce pluvieux et frileux mois de mai, une vape gourmande et bien chaude semble plutôt appropriée.
Avec le Hi Zéro de Vapeflam, nous aurons donc un premium adapté à cet effet.

Conditionné en 50ml, à 0% de nicotine, ce 30/70 (PG/VG) vous sera proposé à 21€, prix conseillé par la marque sur son site marchand. Un prix somme toute raisonnable pour un liquide complexe que vous devriez pouvoir booster dans le flacon original avec 20ml puisqu’il est censé contenir 70ml (32mm de diamètre contre 30mm habituellement, pour une hauteur utile de 93mm contre 90mm habituellement).
La pipette est amovible, ce qui permet de vider vos fioles de booster sans retirer le capuchon dans son entier.

 

Conformités légales, sécuritaires, sanitaires, et religieuses

  • Présence d’une sécurité enfant sur le bouchon: Oui
  • Présence de pictogrammes clairs sur l’étiquette: Oui
  • Présence de marquage en relief pour malvoyant sur l’étiquette: Oui
  • 100% des composés du jus sont indiqués sur l’étiquette: Oui
  • Présence d’alcool: Non
  • Présence d’eau distillée: Non
  • Présence d’huiles essentielles: Non
  • Conformité CACHER: Ne sais pas
  • Conformité HALAL: Ne sais pas
  • Indication du nom du laboratoire produisant le jus: Oui
  • Présence des contacts nécessaires pour joindre un service consommateur sur l’étiquette: Oui
  • Présence sur l’étiquette d’un numéro de lot: Oui

Note du Vapelier quant au respect des diverses conformités (hors religieuses): 5 / 5 5 out of 5 stars

Commentaires sur les aspects sécuritaires, légaux, sanitaires et religieux

L’enseigne a, bien entendu, reçu l’autorisation de mise sur le marché de ses productions, (gamme Hi et Yu), à ce titre il convient de noter que les jus ont satisfait aux exigences sanitaires réglementaires en vigueur depuis la mise en application de la TPD.

La fiole en PET transparente teintée ne protège pas intégralement des rayons solaires, ce sera à vous de l’en préserver. Pour le reste, la conformité du conditionnement est acquise : mentions et pictogrammes, bouchon avec sécurité enfants, bague de sécurité de première ouverture. Le dropper (verseur) fait 2mm en sortie et permet le remplissage des atomiseurs récents (2ème et 3ème génération).

Une DLUO et un n° de lot permettent une traçabilité du produit, tout comme la présence d’un contact consommateur sous la forme de coordonnées téléphoniques, postales et numériques du fabricant, autorisant d’éventuelles réclamations.

Appréciation du packaging

  • La conception graphique de l’étiquette et le nom du produit sont-ils en accord?: Oui
  • Correspondance globale du packaging avec le nom du produit: Oui
  • L’effort de packaging consenti est en accord avec la catégorie de prix: Oui

Note du Vapelier quant au packaging au regard de la catégorie de jus: 5 / 5 5 out of 5 stars

Commentaires sur le packaging

Tous les jus de la gamme Hi ont quasiment la même étiquette, seul le n° change, ainsi qu’une brève description des arômes. Pas moins de 6 langues (dont la nôtre ouf !) sont employées pour figurer les mentions obligatoires (précautions et description des composants). Sur un fond de couleur blanc, nous apparaît en façade une forme de ruban stylisé, fermée et rappelant une goutte, au centre de laquelle est inscrit le nom de la gamme : Hi. Ici, pas de numéro sous ce graphisme mais le logo VapeFlam.

Au verso, sont présentées les mentions obligatoires, (pictogrammes, précautions d’emploi) ainsi que le volume de jus, les taux de base et l’absence de nicotine matérialisée par l’inscription 0MG (non non, pas Oh My God, mais bien 0 mg de nicotine).

L’esthétique générale est claire, sans être tape à l’œil, elle convient aux règles de la TPD pour ce qui concerne les graphismes marketing employés par les fabricants qui ne doivent pas représenter un attrait irrésistible envers notre jeunesse insouciante.

L’étiquette couvre 85% de la surface verticale du flacon, laissant libre une bande de 11mm, permettant de contrôler le niveau de jus restant, (et accessoirement au soleil d’altérer définitivement votre jus en quelques heures).

Appréciations sensorielles

  • La couleur et le nom du produit sont-ils en accord ?: Oui
  • L’odeur et le nom du produit sont-ils en accord ?: Oui
  • Définition de l’odeur: Vanille, Sucré, Pâtissière
  • Définition du goût: Sucré, Pâtissier, Vanille
  • Le goût et le nom du produit, sont-ils en accord ?: Oui
  • Ai-je aimé ce jus?: Oui
  • Ce liquide me rappelle: Un goûter biscuits lait chaud, idéal en hiver

Note du Vapelier quant à l’expérience sensorielle: 5 / 5 5 out of 5 stars

Commentaires quant à l’appréciation gustative du jus

Dérogeant à l’intitulé de ce chapitre de la revue, en guise d’appréciation gustative du liquide, vous trouverez ici quelques informations complémentaires sur sa composition et sa qualité, nous verrons au chapitre suivant ce qu’il en est de ses saveurs.

La base (30/70) est de grade pharmacologique (USP/EP). Pas d’alcool, ni d’eau ou autres additifs et colorants rajoutés aux arômes de qualité alimentaire. Ils sont aussi garantis sans diacétyle et débarrassés des éléments toxiques potentiels de certains composés aromatiques. Hi zéro est transparent, toutefois, la présence d’un fort taux de glycérine végétale confère une viscosité relativement élevée à ce jus, nous reparlerons de certaines de ces conséquences à la vape.

Vapeflam fait fabriquer ses gammes par un laboratoire assermenté, disposant des équipements certifiés (et contrôlés), tant sur la conception que sur le conditionnement. Les recettes sont élaborées en concertation avec l’équipe de l’enseigne. On va pouvoir passer aux choses sérieuses : votre vape.

Recommandations de dégustation

  • Puissance recommandée pour un goût optimal: 50 W
  • Type de vapeur obtenue à cette puissance: Dense
  • Type de hit obtenu à cette puissance: Léger
  • Atomiseur ayant servi pour la revue: Wasp Nano
  • Valeur de la résistance de l’atomiseur en question: 0.38Ω
  • Matériels utilisés avec l’atomiseur: Inox, Coton

Commentaires et recommandations pour une dégustation optimale

« Dans nos cheminées, Vapeflam fait crépiter la braise….

Notre curiosité devient la gourmandise de nos envies et nos papilles chaleureuses nous procurent un bonheur inépuisable.

Aussi séduisant qu’appétissant,

le HI Zéro vous procurera ce réconfort avec son généreux biscuit d’avelines enrobé d’un onctueux praliné et d’une douceur de crème fouettée. »

C’est ainsi que nous est présentée – l’orthographe rectifiée par mes soins – la description de ce liquide, au coin du feu, (quand je vous disais que la période est fraîche…).

À l’ouverture, c’est un effluve biscuité doté de fruit à coque et crémeux qui émane à nos narines. On peut définir cette odeur comme sucrée d’emblée, pâtissière orientée biscuit et agrémentée de crème de lait.
Son goût est plutôt confortablement sucré, on décèle une saveur pralinée caramel noisette, voire une nougatine à la crème, le côté biscuit sec s’estompe au profit d’une pâte onctueuse et crémeuse.

La vape va s’avérer moins notablement sucrée qu’au goûter, l’aspect texture crémeuse est par contre plus accentué, ainsi que la saveur « crème fouettée ». La noisette (aveline) se ressent sous sa forme grillée ou cuite, comme dans une pâte agrémentant un dessert sablé. La dernière partie de la description de Vapeflam est de fait proche des ressentis obtenus en dripper et en RTA MTL.

Le Wasp Nano (dripper mono coil) à 0,38Ω, en méca (3,9V ± 40W) évents à moitié ouverts, m’a procuré une vape tiède/chaude, conformément à ce que j’avais décidé pour ce jus, le côté pâtisserie qui sort du four, avec un bol de lait chaud convenant bien à cette journée maussade et sans chaleur.
Dans ce contexte, cette vape est tout à fait adaptée au jus. Dans cette configuration d’ato, je suis monté à 50W (sur box), c’est toujours aussi bien défini en termes de goûts, saveurs et texture, la vape est chaude, c’est le meilleur compromis à mon goût. À 60W (4,9V) et des bouffées assez courtes (3/4 secondes maxi) le jus ne bronche pas qualitativement, le ressenti est un peu moins crémeux, c’est à mon goût le maximum avant une dépréciation probable et non souhaitée, je n’irai pas au-delà.
 
Avec le True à 0,8Ω et 3,1V pour 12/13W, la vape est moins « goûtue », un peu plus indistincte quant aux composés mais encore agréable, si vous voulez plus de saveur, il vous faudra monter en puissance, le jus est tolérant à l’élévation thermique (dans ce contexte, je ne suis pas allé au-delà de 18W).

Vous le savez, Hi zéro est un 70% VG, il vous permet de bons gros nuages odorants, sa viscosité ajoute au caractère crémeux, onctueux et pour couronner ceci, il est plus sucré qu’un même dosage d’arômes en 50/50. Mais voilà, aux avantages il faut ajouter les inconvénients dont je me dois de vous parler ici.
Le premier de ces points déplaisants se situe dans votre ato et sur votre résistance : elle va s’encrasser plus vite qu’avec un 50/50, de par la calamine que déposent la GV et les arômes non vaporisés, heureusement ce jus ne contient pas de colorants qui ont la fâcheuse habitude de contribuer grandement à la quantité de dépôts s’accumulant sur le/les coils.

L’autre point à signaler concerne le dosage des arômes. La GV est un piètre dissolvant des composés aromatiques, ceux-ci sont moins enclins à s’exprimer à la chauffe, à moins de sur-doser ces derniers à la fabrication du jus, tout ajout de booster va diluer notablement l’assemblage et vous allez le ressentir à la vape.
À mon sens, ce jus ne devrait pas supporter plus de 10ml de booster, il n’est pas très puissant en saveurs et 20ml seraient dommageables à sa tenue gustative.

Moments recommandés

  • Moments de la journée recommandés: Matinée, Matin – petit-déjeuner chocolat, Matin – petit-déjeuner thé, Tout l’après-midi durant les activités de tout un chacun, Fin de soirée avec ou sans tisane, La nuit pour les insomniaques
  • Ce jus peut-il être recommandé comme un All Day Vape: Oui

Moyenne globale (hors packaging) du Vapelier pour ce jus: 4.59 / 5 4.6 out of 5 stars

Lien vers une revue vidéo ou un blog maintenue par le reviewer auteur de la revue

 

Mon billet d’humeur sur ce jus

 

Pour en terminer, Hi zéro peut aisément se concevoir en all day, les amateurs de gourmands devraient approuver. Nous allons vers les beaux jours et je conçois aussi que les périodes à venir ne conviennent pas vraiment à une vape chaude, alors même que ce jus y est très adapté. Chacun choisira donc s’il succombe à la gourmandise pâtissière ou s’il préfère d’autres saveurs, telle est la vape et ses multiples possibilités.
Vapeflam dispose de deux gammes, la Yu, dont nous parlerons bientôt promet quelques fruités frais qu’il me tarde de goûter et de vous faire partager, ici même dans quelque temps.

Bonne vape à tous et toutes.

(c) Copyright Le Vapelier S.A.S 2014 – Seule la reproduction intégrale de cet article est autorisée – Toute modification de quelque nature que ce soit est totalement prohibée et transgresse les droits du présent copyright.

Print Friendly, PDF & Email
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom

A propos de l'auteur

58 ans, menuisier, 35 ans de tabac stoppés net dès mon premier jour de vape, le 26 décembre 2013, sur une e-Vod. Je vape la plupart du temps en méca/dripper et fais mes jus... grâce aux prépas des pros.