Header
Header
EN BREF:
Hi n°1 par Vape Flam
Hi n°1 par Vape Flam

Hi n°1 par Vape Flam

Caractéristiques du jus testé

  • Sponsor ayant prêté le matériel pour la revue: Vapeflam
  • Prix du conditionnement testé: 21€
  • Quantité: 50 ml
  • Prix au ml: 0.42€
  • Prix au litre: 420€
  • Catégorie de jus en fonction du prix au ml précédemment calculé: Entrée de gamme, jusqu’à 0.60€ le ml
  • Dosage en Nicotine: 0 mg/ml
  • Proportion de Glycérine Végétale: 50%

Conditionnement

  • Présence d’une boîte: Non
  • Présence d’un sceau d’inviolabilité: Oui
  • Matière du flacon: Plastique souple, utilisable pour le remplissage, si le flacon est équipé d’un embout
  • Équipement du bouchon: Rien
  • Caractéristique de l’embout: Fin
  • Nom du jus présent en gros sur l’étiquette: Oui
  • Affichage des proportions PG-VG en gros sur l’étiquette: Oui
  • Affichage du dosage de nicotine en gros sur l’étiquette: Oui

Note du Vapelier pour le conditionnement: 3.77 / 5 3.8 out of 5 stars

Commentaires quant au conditionnement

Le n°1 d’une gamme récemment proposée sur le marché s’appelle Hi (prononcez hay à l’anglaise), ça veut dire salut et c’est donc ce que je vais faire amis lecteurs : vous saluer.
La société qui fabrique et distribue cette gamme se nomme VapeFlam, elle est située en région Poitou-Charentes à Aytré, un village proche de La Rochelle.
Administrée par quatre « drôles de dames », cette enseigne s’est récemment (début 2017) réorientée vers une production originale de liquides premiums et compte aujourd’hui 13 produits répartis en 3 gammes.
La position tarifaire de VapeFlam se veut assez élevée, en adéquation avec la qualité affichée des assemblages que vous ne trouverez probablement pas partout mais sûrement sur le site indiqué en lien de la présente évaluation.
Le site va, lui aussi, subir les changements dus à l’évolution des offres désormais proposées, il reste néanmoins fonctionnel à l’heure où j’écris cette revue.
Le Hi 1 est un premium axé tabac blond, vanille, pop-corn, dit comme ça, c’est sûr, ce n’est pas très glamour; voici donc la description qui nous est donnée par l’équipe aux manettes :
« Un mélange spécialement sélectionné se révélant subtil et harmonieux. Entre un tabac blond et une douceur gourmande en bouche. Une vanille romantique accompagnée de ses pépites délicatement dorées de pop-corn. Un pur moment de bonheur qui se laisse déguster toute la journée ».
Il faut reconnaître que c’est nettement moins abrupt et plus sûrement proche de la réalité ressentie en vapant ce tabac gourmand, nous y reviendrons.

Il est conditionné en fioles de 50ml à 0% de nicotine, c’est un 50/50 peu enclin à embrumer un hall de gare en 3 puffs mais plus sûrement dédié au plaisir gustatif nostalgique d’ancien fumeur, voire de futur ex-fumeur. Passons à la partie conditionnement, qualité de fabrication et respect des réglementations administratives obligatoires, un aspect important bien que pas glamour du tout.

 

 

Conformités légales, sécuritaires, sanitaires, et religieuses

  • Présence d’une sécurité enfant sur le bouchon: Oui
  • Présence de pictogrammes clairs sur l’étiquette: Oui
  • Présence de marquage en relief pour malvoyant sur l’étiquette: Oui
  • 100% des composés du jus sont indiqués sur l’étiquette: Oui
  • Présence d’alcool: Non
  • Présence d’eau distillée: Non
  • Présence d’huiles essentielles: Non
  • Conformité CACHER: Ne sais pas
  • Conformité HALAL: Ne sais pas
  • Indication du nom du laboratoire produisant le jus: Oui
  • Présence des contacts nécessaires pour joindre un service consommateur sur l’étiquette: Oui
  • Présence sur l’étiquette d’un numéro de lot: Oui

Note du Vapelier quant au respect des diverses conformités (hors religieuses): 5 / 5 5 out of 5 stars

Commentaires sur les aspects sécuritaires, légaux, sanitaires et religieux

VapeFlam fait pour l’instant fabriquer et conditionner sa production par un labo professionnel dûment accrédité pour l’élaboration des e-liquides. Tous les jus proposés ont satisfait aux exigences et contrôles des instances officielles qui leur ont attribué une autorisation individuelle de mise sur le marché.
La base PG/VG est d’origine végétale et de grade pharmacologique (USP/EP), les arômes utilisés sont de qualité alimentaire et ne contiennent pas de substances néfastes comme le diacétyl, pas d’eau purifiée ajoutée, pas d’alcool, ni de colorant. C’est un 0% donc nous ne parlons pas de nicotine, ce qui évite un double étiquetage sur la fiole ou via une éventuelle boîte.

Les mentions obligatoires et facultatives sont présentes ainsi qu’une date de fabrication du lot qui fait office de n° de référence, une DLUO ainsi que les coordonnées complètes du fabricant distributeur. Notons l’usage de plusieurs langues (j’en ai compté 7) décrivant la liste des ingrédients, les précautions d’emploi et la mention « fabriqué et distribué par ».
La fiole en PET transparent peut contenir l’ajout de 10ml de booster éventuel. Le dropper fait 2mm à la pointe. À vous de protéger votre flacon des rayons du soleil, l’étiquette est compacte mais ne couvre pas la totalité de la surface potentiellement exposée. Le bouchon est pourvu d’une bague scellée de première ouverture et d’une sécurité enfant. Nous avons fait le tour c’est un sans-faute revenez en deuxième semaine merci et bonne soirée à vous les studios (sans les virgules à la Guy Lux*).

*Guy Lux, présentateur radio TV du XXè siècle (voir Astérix le Domaine des Dieux)

Appréciation du packaging

  • La conception graphique de l’étiquette et le nom du produit sont-ils en accord ? Oui
  • Correspondance globale du packaging avec le nom du produit: Oui
  • L’effort de packaging consenti est en accord avec la catégorie de prix: Oui

Note du Vapelier quant au packaging au regard de la catégorie de jus: 5 / 5 5 out of 5 stars

Commentaires sur le packaging

Les fioles de 50ml ont l’avantage de présenter une surface d’étiquetage appréciable en comparaison des 10ml, on peut ainsi y trouver soit plus de mentions, soit des écrits plus lisibles, soit encore les deux précédents exemples à la fois. La gamme Hi, uniquement proposée en 50ml, arbore un graphisme similaire pour chacune des saveurs, seuls leurs numéros changent.
Le fond est de couleur aluminium anodisé, sur lequel en façade, on devine une forme en ruban oblongue, bariolé d’effets colorés aux nuances métallisées jaunes, vertes et gris anthracite pour ne pas dire noires.
À l’intérieur de la boucle, une forme rappelant une goutte contient le nom de la Gamme : Hi. Sous cet ensemble se tient le numéro du jus (1 ) très stylisé à la façon d’une pointe fine et acérée. Un graphisme classe, pas tape à l’œil, qui convient aux règles imposées par la TPD concernant un étiquetage pouvant inciter les jeunes à acheter des produits de la vape. Au dos, nous en avons parlé, sont disposées en plusieurs langues les mentions obligatoires et facultatives. D’une manière générale, vous n’aurez pas besoin d’instrument optique pour accéder aux informations rédigées en noir sur fond alu, à l’exception toutefois du déchiffrage en 7 langues de ces 4 mots : “fabriqué et distribué par”, situés sous le logo de la marque, qui ne nécessite qu’un simple microscope électronique à balayage (ou l’attentive lecture de cette revue).
90% de la surface verticale de la fiole est recouverte par cette étiquette, qui laisse une bande de contrôle du niveau de jus restant de 5mm de large. Ainsi se termine notre revue de détail du packaging, passons à la vape.

Appréciations sensorielles

  • La couleur et le nom du produit sont-ils en accord ? Oui
  • L’odeur et le nom du produit sont-ils en accord ? Oui
  • Définition de l’odeur: Sucrée, Tabac Blond
  • Définition du goût: Sucré, Vanille, Tabac
  • Le goût et le nom du produit, sont-ils en accord ? Oui
  • Ai-je aimé ce jus ? Oui
  • Ce liquide me rappelle: Les tabacs de mes débuts dans la vape, bien que plus doux qu’à l’époque.

Note du Vapelier quant à l’expérience sensorielle: 5 / 5 5 out of 5 stars

Commentaires quant à l’appréciation gustative du jus

Lorsque l’on ouvre le flacon, c’est très nettement une odeur de blend blond typiquement US qui se dégage, un tabac blond sucré dont il n’est pas évident de déterminer la provenance gourmande, sans la connaissance préalable des ingrédients. Le pop-corn à ce stade, n’a pas encore exprimé sa présence (pour mes capacités olfactives).
 Au goût, la saveur gourmande prend le dessus et annihile complètement l’âcreté potentielle d’un tabac brut, l’ensemble procure donc une saveur douce, légèrement sucrée et le pop-corn fait une timide apparition, une sensation certainement conditionnée par la connaissance de son existence plutôt que par son goût particulier (j’en prépare relativement souvent et connais bien le sujet).

Un premier montage sur le Wasp Nano (dripper MC) me permet une salve de vapeur directe, sans le top-cap, pour un humage basique. J’ai immédiatement la confirmation de la description du jus, c’est bien un tabac gourmand, la vanille n’occupe pas une place prépondérante, le maïs a enfin éclaté même s’il n’est pas un acteur majeur dans le ressenti.
À la vape, c’est officiel, la correspondance avec l’exposé succinct cité au début de cette revue est flagrante.

Voici comment, avec ma sensibilité de mâle oméga (un genre de gus qui a passé l’âge de se prendre la tête avec ses semblables), je vais décrire cet énième liquide tabac. Une douceur typiquement féminine, nuancée et pourtant réaliste, le tabac abandonnant sa rugosité par la présence feutrée de la vanille, qui loin de le concurrencer, le rend abordable pour toutes les sensibilités. Le pop-corn quant à lui, s’immisce en toute discrétion, les amateurs devront jouer sur les réglages matériels pour lui conférer une plus grande contenance gustative.
C’est un jus qui produit une vapeur somme toute conséquente pour un 50/50, le hit à 3% est léger, à 6% il devient correct et donne toute sa mesure à la mission d’un tabac: celui d’être un bon substitut à la cigarette.

Recommandations de dégustation

  • Puissance recommandée pour un goût optimal: 35/40 W
  • Type de vapeur obtenue à cette puissance: Dense
  • Type de hit obtenu à cette puissance: Léger à 3%, Satisfaisant à 6%
  • Atomiseur ayant servi pour la revue: Wasp Nano
  • Valeur de la résistance de l’atomiseur en question: 0.4Ω
  • Matériels utilisés avec l’atomiseur: Kanthal, Coton

Commentaires et recommandations pour une dégustation optimale

Commençons par la vape en dripper (mono coil pour l’occasion). 0,4Ω (Kanthal) pour (entre 3,2 et 4,04V) et successivement 25, 30, 35 et 40W.

25W semble vraiment la limite basse à cette valeur de résistance, la vape est tiède si vous tirez modérément ou n’êtes pas trop ouvert (AFC), la saveur générale est encore un tabac gourmand, doux mais peu défini en ce qui concerne ses composés aromatiques, ce serait à mon sens dommage d’en rester à ce réglage.

30W, c’est déjà bien meilleur, bien plus probant sur le plan gustatif, vous pourrez vous permettre une vape aérienne et de longues bouffées pour rester en vape tiède, c’est toutefois un jus peu puissant qui supporte bien la vape chaude. Soit vous augmentez la puissance, soit vous fermez un peu les évents d’arrivée d’air.

35W, toujours sur cette valeur de résistance, c’est pour moi le meilleur compromis, vape tiède/chaude pas ouvert à fond, longues bouffées, les saveurs acquièrent enfin leur amplitude, on définit les goûts principaux plus précisément, la longueur en bouche commence à devenir notable.

40W, c’est encore très bien adapté pour les amateurs de vape chaude et de longues bouffées, comme à 35W la qualité aromatique est arrivée à ses expressions les plus abouties, en peaufinant les réglages sur cette plage de puissance vous devriez obtenir le meilleur de ce liquide.

Plus haut en puissance dans cette configuration, c’est affaire de goût personnel, je n’ai pas réussi à trouver un compromis de réglages me permettant d’apprécier ce jus à ma convenance. De plus, en dripper, le dry hit ne pardonne pas à ces valeurs de puissance, le risque est quand même bien élevé de s’envoyer une sale dose d’acroléine et de finir la dégustation par une bonne quinte de toux, je n’apprends rien aux initiés, mais préviens juste les néophytes.

Vaper le Hi n°1 sur un ato serré est tout à fait envisageable, c’est même très souhaitable tant cette douceur se révèle adaptée à la vape chaude. Disposant du True (MTL) reconstructible, bien pratique pour une expérience d’évaluation, j’ai donc tenté la vape en 2 temps pour vous faire part de la grande satisfaction qu’elle peut procurer avec les réglages adéquats. Restez sur les valeurs de puissances préconisées par le constructeur, pour les résistances que vous utilisez, commencez par la plus basse, agissez sur l’AFC, vous adapterez ainsi votre vape à vos ressentis les plus agréables. Ce type d’ato vous procurera une vape proche du tirage de vos anciennes cigarettes, les saveurs de ce Hi avec un peu de booster nicotiné feront le reste.    

Moments recommandés

  • Moments de la journée recommandés: Matinée, Matin – petit-déjeuner café, Apéro, Fin de déjeuner / dîner avec un café, Fin de déjeuner / dîner avec un digestif, Tout l’après-midi durant les activités de tout un chacun, Début de soirée pour se détendre avec un verre, Fin de soirée avec ou sans tisane, La nuit pour les insomniaques
  • Ce jus peut-il être recommandé comme un All Day Vape: Oui

Moyenne globale (hors packaging) du Vapelier pour ce jus: 4.59 / 5 4.6 out of 5 stars

Mon billet d’humeur sur ce jus

Il semble que ces dames de chez vapeFlam aient tout compris à la nécessité de proposer un liquide apte à aider efficacement les personnes désireuses de se sevrer de la tabagie en douceur, tout en conservant des sensations proches des anciennes habitudes. De concert, elles ont élaboré avec un labo compétant, un candidat sérieux à cet effet, qu’elles en soient ici récompensées car cette note méritée n’est que le reflet d’une heureuse réalité. On m’objectera que c’est une douceur plus adaptée à une clientèle féminine, certes et après ? Certains d’entre nous qui fumaient des brunes sans filtre sont arrivés grâce à la vape, à supplanter leur addiction. Si à une époque on pouvait trouver des jus approchant un tant soit peu le goût de ces cigarettes, aujourd’hui c’est une autre affaire, ça n’empêche pas de plus en plus de gens de trouver avec la vape, le moyen le plus radical de s’arrêter. De plus, les femmes représentent encore une part importante de fumeuses qui veulent en finir avec leur addiction, ce n°1 pourrait très bien devenir leur meilleur allié pour ce faire.

Longue vie à VapeFlam, son équipage à jupons et ses productions qui n’ont pas fini de nous surprendre.

Bonne vape à tous, à très bientôt.  

Zed.   

(c) Copyright Le Vapelier S.A.S 2014 – Seule la reproduction intégrale de cet article est autorisée – Toute modification de quelque nature que ce soit est totalement prohibée et transgresse les droits du présent copyright.

Print Friendly, PDF & Email
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom

A propos de l'auteur

58 ans, menuisier, 35 ans de tabac stoppés net dès mon premier jour de vape, le 26 décembre 2013, sur une e-Vod. Je vape la plupart du temps en méca/dripper et fais mes jus... grâce aux prépas des pros.