Header
EN BREF:
Geny Old Fashion par Boston Shaker Vape
Geny Old Fashion par Boston Shaker Vape

Geny Old Fashion par Boston Shaker Vape

Caractéristiques du jus testé

  • Sponsor ayant prêté le matériel pour la revue: Boston Shaker Vape
  • Prix du conditionnement testé: 19.90 €
  • Quantité: 40 ml
  • Prix au ml: 0.50 €
  • Prix au litre: 500 €
  • Catégorie de jus en fonction du prix au ml précédemment calculé: Entrée de gamme, jusqu’à 0.60 €/ml
  • Dosage en nicotine: 0 mg/ml
  • Proportion de glycérine végétale: 70 %

Conditionnement

  • Présence d’une boîte: Non
  • Présence d’un sceau d’inviolabilité: Oui
  • Matière du flacon: Plastique souple, utilisable pour le remplissage, si le flacon est équipé d’un embout
  • Equipement du bouchon: Rien
  • Caractéristique de l’embout: Fin
  • Nom du jus présent en gros sur l’étiquette: Oui
  • Affichage des proportions PG/VG en gros sur l’étiquette: Oui
  • Affichage du dosage de nicotine en gros sur l’étiquette: Oui

Note du Vapelier pour le conditionnement: 3.77 / 5 3.8 out of 5 stars

Commentaires quant au conditionnement

Le Geny Old Fashion fait partie des sept saveurs “alambiquées” de Boston Shaker Vape. Le créateur strasbourgeois semble se spécialiser dans les cocktails en tout genre, où la passion pour le bar et la vape semble bien ancrée. De ce panel agrémenté de liqueur et de spiritueux, il s’évertue à mettre en exergue des ingrédients pour le moins surprenant, mais audacieux, et son savoir-faire reste indéniable.

Nous aurons affaire avec ce Geny Old Fashion à la recette, on va dire la plus traditionnelle, mais non dénuée de saveurs et d’innovation. Un rhum ambré s’acoquinera avec une custard, une pistache et du miel. C’est déjà pas mal me direz vous ? Je vous l’accorde.

Le rhum oui, mais quel historique ?

Originaire d’Océanie, en Papouasie-Nouvelle-Guinée, la canne à sucre a été répandue par les Arabes au VIIIe siècle et introduite aux Amériques par les Espagnols en 1493 lors du second voyage de Christophe Colomb, à l’occasion de la première installation européenne en Amérique sur l’île d’Hispaniola. En France, les premières descriptions du processus de distillation de la canne et par là même du rhum sont celles du père Labat, un missionnaire dominicain français aux Antilles, dans son nouveau voyage aux îles de l’Amérique (1722).

La première mention écrite de l’existence du rhum provient de l’île anglophone de la Barbade en 1688. Les Britanniques ont colonisé l’île en 1627 et y ont d’abord exploité le tabac pour ensuite produire, en 1630, de la canne à sucre. C’est à ce moment-là que le travail de distillerie commence. En 1703, la plus vielle distillerie du monde tenue par Sir John Gay nommée “Mount Gay Distillery” produit le premier rhum de qualité.

Ses prétendues vertus médicinales en firent un composant obligatoire des rations à bord des navires de l’époque. Il fut donc d’abord réservé aux africains, aux boucaniers et autres écumeurs des mers du Nouveau Monde, le rhum a aussi été utilisé sur les côtes d’Afrique comme monnaie d’échange dans la traite des esclaves. À la fin du XVIIe siècle, les Français utilisent le mot « rhum » pour désigner l’alcool de canne. En tant que boisson, il ne se répand en Europe et en Amérique du Nord qu’au cours du XVIIIe siècle.

Une bouteille de 60 ml contenant 40 ml de liquide en 30/70 de PG/VG, sera idéale pour ajouter un ou deux boosters et avoisiner un taux de nicotine de 3.3 ou 6.6 mg/ml. Un tarif médian de 19.90 € placera le Geny Old Fashion en entrée de gamme, pour que le rhum ambré gourmand reste abordable.

Conformités légales, sécuritaires, sanitaires, et religieuses

  • Présence d’une sécurité enfant sur le bouchon: Oui
  • Présence de pictogrammes clairs sur l’étiquette: Oui
  • Présence de marquage en relief pour malvoyant sur l’étiquette: Non obligatoire
  • 100% des composés du jus sont indiqués sur l’étiquette: Oui
  • Présence d’alcool: Non
  • Présence d’eau distillée: Non
  • Présence d’huiles essentielles: Non
  • Conformité CACHER: Ne sait pas
  • Conformité HALAL: Ne sait pas
  • Indication du nom du laboratoire produisant le jus: Oui
  • Présence des contacts nécessaires pour joindre un service consommateur sur l’étiquette: Oui
  • Présence sur l’étiquette d’un numéro de lot: Oui

Note du Vapelier quant au respect des diverses conformités (hors religieuses): 5 / 5 5 out of 5 stars

Commentaires sur les aspects sécuritaires, légaux, sanitaires et religieux

Nous retrouvons sur l’étiquette du Geny Old Fashion l’essentiel des conformités sécuritaires, légales et sanitaires. On peut citer ici entre autres, un pictogramme d’interdiction pour les femmes enceintes et les coordonnées du service consommateur.

Il faut souligner la transparence du fabricant quant aux ingrédients utilisés, mentionnant les allergènes possibles. Un professionnalisme et une droiture mettant en confiance l’usager, on approuve et on félicite le pragmatisme : 5/5.

Appréciation du packaging

  • La conception graphique de l’étiquette et le nom du produit sont-ils en accord ? Oui
  • Correspondance globale du packaging avec le nom du produit: Oui
  • L’effort de packaging consenti est en accord avec la catégorie de prix: Oui

Note du Vapelier quant au packaging au regard de la catégorie de jus: 5 / 5 5 out of 5 stars

Commentaires sur le packaging

Hormis une étiquette aux allures de boissons à fort degré d’alcool et de bouteilles soigneusement rangées sur l’étagère d’un pub aux lumières tamisées, on peut déchiffrer quelques allusions pour le moins humoristique en bas de la fiole. Un certain “Mesh is the truth” m’a fait replonger quelques années en arrière, à l’heure ou la vape n’en était qu’à ses balbutiements. Mais ce n’était pas mieux avant !

Un fond rose pâle et une calligraphie noire seront les couleurs mettant en valeur le nom de la gamme et du liquide, sous le sceau du fabricant. L’art du packaging peut être aussi de rendre les choses plus simples à l’œil tout en gardant une certaine prestance. Les designers ont affiné la calligraphie et clarifié le style. Nul besoin d’artifice désuet pour une efficience concrète : 5/5. Et la “p’tite” touche d’humour fait mouche.

Appréciations sensorielles

  • La couleur et le nom du produit sont-ils en accord ? Oui
  • L’odeur et le nom du produit sont-ils en accord ? Oui
  • Définition de l’odeur: Vanille, Sucrée
  • Définition du goût: Sucré, Vanille, Alcoolisé
  • Le goût et le nom du produit sont-ils en accord ? Oui
  • Ai-je aimé ce jus ? Je n’en ferai pas des folies

Note du Vapelier quant à l’expérience sensorielle: 4.38 / 5 4.4 out of 5 stars

Commentaires quant à l’appréciation gustative du jus

Alors, un rhum ambré à connotation plutôt gourmande, on en connaît des versions plus ou moins réussies. L’exercice peut se montrer périlleux ou hasardeux. On va retourner se lover dans le Chesterfield histoire de se mettre dans les meilleures conditions, ambiancer la scène et saturer l’atomiseur. Le “Geny” en vaut-il le détour ? Le saphir chemine sur les sillons d’un 33 tours enfiévré de riffs endiablés, chacun son bouton off et son accalmie salvatrice.

Au premier abord, le rhum se veut puissant, il aura une prédominance du début à la fin de l’expiration. Son aspect vanillé et alcoolisé reste sur la langue. Quand je parle d’alcool, je parle d’arôme, vous m’avez compris. Puis un miel doux mais marqué et légèrement floral vient adoucir ce rhum, palliant son intensité et sucrant la recette. Ce seront les deux acteurs majeurs du Geny Old Fashion.

Des notes de pistache torréfiée et grillée s’unissant à la custard crémeuse se feront ressentir par petites touches, subtilement, additionnées aux autres ingrédients pour atténuer leur sapidité authentique. Je les aurais aimé plus prononcées, plus gourmandes, mais aurait-on basculé vers un liquide trop chargé ? Les aromaticiens en détiennent le secret.

La synthèse est de mise, nous avons affaire à un opus dont le rhum assez puissant et un miel dont l’onctuosité adoucit le spiritueux sont les deux éléments prépondérants de cette recette. L’aspect pistache et custard se veut plus fin, plus discrètement dosé. Leur ajout est semble-t-il présent pour arrondir l’ensemble et donner à cette recette un caractère léger et ciselé dont on dénotera un côté gourmand qui aurait pu être plus présent.

Recommandations de dégustation

  • Puissance recommandée pour un goût optimal: 40 W
  • Type de vapeur obtenue à cette puissance: Dense
  • Type de hit obtenu à cette puissance: Moyen
  • Atomiseur ayant servi pour la revue: Aspire Atlantis Gt
  • Valeur de la résistance de l’atomiseur en question: 0.3 Ω
  • Matériels utilisés avec l’atomiseur: Coton, Mesh

Commentaires et recommandations pour une dégustation optimale

Le 40 W reste salutaire pour apprécier ce Geny Old Fashion. Avec un réglage moins puissant, vous percevrez le rhum et le miel, mais oubliez la pistache et la custard. Il faut un peu de robustesse pour ce liquide en 30/70 de PG/VG. Alors le DL est fortement conseillé, même si un RDL bien ouvert peut faire l’affaire.

Étant élaboré avec finesse, ce liquide peut parfaitement convenir en all-day. On l’associerait aussi bien avec une banane flambée ou un chocolat viennois. Ses notes marquées de rhum et de miel, au-delà de vous embarquer vers les Antilles, pourraient s’avérer fort agréable au cours d’une soirée entre amis, en fin de repas, digérant viandes grillées et charcuterie, étalé sur un bain de soleil réconfortant. Le soleil se pointe, profitons en !

Moments recommandés

  • Moments de la journée recommandés: Apéro, Déjeuner / dîner, Fin de déjeuner / dîner avec un café, Fin de déjeuner / dîner avec un digestif, Tout l’après midi durant les activités de tout un chacun, Début de soirée pour se détendre avec un verre
  • Ce jus peut-il être recommandé comme un all-day vape: Oui

Moyenne globale (hors packaging) du Vapelier pour ce jus: 4.38 / 5 4.4 out of 5 stars

Mon billet d’humeur sur ce jus

Le Geny Old Fashion, typé rhum authentique et miel savoureux, se voulait gourmand avec sa custard et sa pistache. On aurait aimé ces dernières plus marquées, plus incisives, mais comme Boston Shaker Vape fait plus dans l’élégance et le bon goût que dans la grossièreté et l’écœurement, on saluera l’authenticité de ce rhum et la douceur de ce miel et on appréciera les petites notes subtiles de la pistache et de la custard.

Le fabricant strasbourgeois élabore des recettes complexes, mais jamais dans la démesure hasardeuse du haut-le-cœur. Alors le résultat reste probant et savamment structuré. Nul doute que ce liquide plaira aux amateurs de rhum réaliste et de miel “butiné”, et aux gourmets passionnés qui recherchent le raffinement allié à la puissance. Une légèreté qui n’en est pas une, comment l’expliquer ? Passez en dégustation, vous risquez quoi, à part une bonne surprise ?

Pensez à JSV, c’est important.

 

(c) Copyright Le Vapelier S.A.S 2014 – Seule la reproduction intégrale de cet article est autorisée – Toute modification de quelque nature que ce soit est totalement prohibée et transgresse les droits du présent copyright.

Print Friendly, PDF & Email
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom

A propos de l'auteur

Bientôt la cinquantaine, la vape est une passion omniprésente depuis presque 10 ans avec une préférence pour les gourmands et le citron !