Header
Header
EN BREF:
DNA 200 par Vaporshark
DNA 200 par Vaporshark

DNA 200 par Vaporshark

Caractéristiques commerciales

  • Sponsor ayant prêté le produit pour la revue: Vaporshark
  • Prix du produit testé: 199.99 Euros
  • Catégorie du produit en fonction de son prix de vente: Luxe (plus de 120 euros)
  • Type de mod: Electronique à puissance variable et contrôle de température
  • Le mod est-il téléscopique ? Non
  • Puissance maximale: 200 watts
  • Tension maximale: 9
  • Valeur minimale en Ohms de la résistance pour un démarrage: 0.05

Commentaires du reviewer quant aux caractéristiques commerciales

Le chipset Evolv DNA 200 est déjà sur toutes les lèvres depuis quelques temps et suscite un émoi dans la communauté. Comme pourrait-il en être autrement? Le dernier chipset d’un des deux grands fondeurs mondiaux ne peut en effet qu’attirer convoitise, jalousie, rumeurs, joies ou doutes.

Nous en étions restés sur un DNA40 qui avait ému, déçu et enfin contenté ses utilisateurs, au fil de versions diverses et variées qui avaient enfin réussi à stabiliser la fiabilité électronique du produit après une bataille acharnée de plusieurs mois. On imagine qu’Evolv a appris sa leçon et nous livre ici un chipset abouti.

Pour mettre ce chipset en valeur, il fallait un fabricant à la hauteur et, comme d’habitude, Vaporshark s’y colle en nous proposant ce mod DNA 200. Le tarif est élevé dans l’absolu mais pas tant que ça si on considère que pour un prix égal ou supérieur, d’autres fabricants européens nous contentent de 24 ou 40W. Pour ce prix-là, Vaporshark nous offre le chipset, bien sûr, le contrôle de température qui va avec et une flopée d’innovations qui vont sans doute faire la différence et remettre les pendules à l’heure mais aussi une boite nouvelle qui, même si elle ressemble comme deux gouttes d’eau à une … Vaporshark, nous promet une plus grande fiabilité et une finition plus solide.

Bon, à table, le café est chaud, moi aussi et je ne suis pas équipé du contrôle de température …

Vaporshark DNA 200 dos

Caractéristiques physiques et ressentis qualité

  • Largeur ou Diamètre du produit en mms: 49.8
  • Longueur ou Hauteur du produit en mms: 89.2
  • Poids du produit en grammes: 171.3
  • Matériels composant le produit: Aluminium
  • Type de Form Factor: Box classique – type VaporShark
  • Style de décoration: Classique
  • Qualité de la décoration: Bonne
  • Le revêtement du mod est-il sensible aux traces de doigts? Non
  • Tous les composants de ce mod vous semble bien assemblés ? Oui
  • Position du bouton fire: Latérale près du top cap
  • Type du bouton fire: Mécanique en plastique sur caoutchouc de contact
  • Nombre de boutons composant l’interface, incluant les zones tactiles si ces dernières sont présentes: 2
  • Type des boutons de l’interface utilisateur: Mécanique en métal sur caoutchouc de contact
  • Qualité du ou des boutons interface: Excellente j’adore ce bouton en tout point
  • Nombre de pièces composant le produit: 2
  • Nombre de filetages: 1
  • Qualité des pas de vis: Excellente
  • Est-ce que globalement vous appréciez la qualité de fabrication de ce produit au regard de son prix? Oui

Note du vapelier quant aux ressentis qualité: 4.7 / 5 4.7 out of 5 stars

Commentaires du reviewer quant aux caractéristiques physiques et ressentis qualité

Prendre une Vaporshark en main est toujours un mini-événement émotionnel. La renommée de l’objet et son aura réveillent en nous cette âme d’enfant prompte à s’émerveiller devant un nouveau joujou et le passionné qui dormait se réveille d’un seul coup d’adrénaline pour scruter l’objet de sa convoitise.

Objectivement, la douceur du revêtement est incomparable et même assez sensuelle, avec un toucher de peau de pèche qui à lui tout seul vaut la prise en main. Mais ce qui surprend ici est la légèreté du mod. Nous ne sommes pas du tout sur les mêmes bases de poids que la rDNA 40. L’explication tient à l’utilisation d’un alliage d’aluminium 6031, qui contient une proportion de magnésium et de silicium et qui est obtenu par corroyage (martèlement). Cet alliage a la réputation d’être solide et léger, ce que démontre de belle façon un petit comparatif de poids:

DNA 200 : 171.3 gr
rDNA 40 : 210 gr

Vaporshark DNA200 vs DNA40Les jeux sont faits ….

Il existe cependant une inconnue que les possesseurs de rDNA 40 connaissent hélas bien: quid de la fiabilité du revêtement après quelques jours ou quelques semaines ? En effet, beaucoup d’utilisateurs furent déçus de la piètre tenue dans le temps du revêtement précédent et avaient dû se résoudre à se procurer un skin en silicone pour éviter de ruiner leur précieux mod. Ce qui était un comble puisqu’on passait alors d’un toucher velours à un toucher silicone … Beark. Vaper avec préservatif ne protège de rien mais par contre, niveau sensations, ce fut la catastrophe puisqu’on perdait ce qui faisait justement l’intérêt de cette finition: le toucher …

Vaporshark nous assure que le revêtement de la DNA 200 tiendra beaucoup mieux et nous démontre que le mod a nécessité trois applications différentes pour obtenir la fameuse “Vaporshark’s Touch” avec la fiabilité qui va avec :

Nous avons d’abord une anodisation noire à même l’alu pour assurer une meilleure résistance à la rayure, à la chaleur et à la corrosion.
Ensuite, le fabricant a enduit l’objet d’une couche de peinture noire.
Puis, Vaporshark a apposé un léger revêtement caoutchouté qui crée cette fameuse émotion tactile.

A l’usage, il faudra bien entendu rester vigilant car, même si le processus développé par le fabricant a l’air complet, l’utilisation au quotidien reste la seule expérience valable pour jauger du résultat. Je note tout de même que j’ai vissé mon Taïfun Gt dessus relativement serré, que celui-ci est légèrement entamé au niveau de la base et qu’il a tendance à faire des sillons sur les mods un peu fragiles. Ici, rien de tel, pour l’instant le revêtement est resté vierge. (Désolé Spoke, mais si on ne crash-teste pas au Vapelier, qui le fera ??? 😉 )

La trappe d’accès aux accus est facile à ôter et ne risque pas de tomber toute seule. Elle est aimantée sur le haut et clipsée sur le bas. Un gage qualitatif supplémentaire.

Le connecteur 510 semble lui-aussi de bonne qualité, il est judicieusement posé face aux tranchées dans le caoutchouc qui permettent l’arrivée d’air pour les atos prenant leur air par la connexion.

Bref, un excellent bilan qualité qu’il faudra bien entendu vérifier quand le mod sera confronté aux vicissitudes du temps.

Vaporshark DNA 200 boutons

Caractéristiques fonctionnelles

  • Type de chipset utilisé: DNA
  • Type de connexion: 510,Ego – via un adaptateur
  • Plot positif réglable ? Oui, au travers d’un ressort.
  • Système de verrouillage ? Mécanique
  • Qualité du système de verrouillage: Excellente, l’approche choisie est très pratique
  • Fonctionnalités offertes par le mod: Affichage de la charge des accus,Affichage de la valeur de la résistance,Protection contre les courts circuits provenant de l’atomiseur,Affichage de la tension de vape en cours,Affichage de la puissance de la vape en cours,Protection variable contre la surchauffe des résistances de l’atomiseur,Contrôle de température des résistances de l’atomiseur,Supporte la mise à jour de son firmware,Messages de diagnostic clairs,Indicateurs lumineux de fonctionnement
  • Compatibilité accus: Accus propriétaires
  • Le mod supporte-t-il le stacking? Non
  • Nombre d’accus supportés: Les accus sont propriétaires / Non applicable
  • Le mod conserve-t-il sa configuration sans accus? Non applicable
  • Le mod offre-t-il une fonctionnalité de recharge? Fonction recharge possible via Micro-USB
  • La fonction de recharge est-elle pass-through? Oui
  • Le mode offre-t-il une fonction Power Bank? Aucune fonction power bank offerte par le mod
  • Le mode offre-t-il d’autres fonctions ? Aucune fonction autre offerte par le mod
  • Présence d’une régulation du flux d’air ? Oui
  • Diamètre maximum en mms de la compatibilité avec un atomiseur: 20
  • Justesse de la puissance de sortie à pleine charge de l’accu: Excellente, il n’y a pas de différence entre la puissance demandée et la puissance réelle
  • Justesse la tension de sortie à pleine charge de l’accu: Excellente, il n’y a pas de différence entre la tension demandée et la tension réelle

Note du Vapelier quant aux caractéristiques fonctionnelles: 5 / 5 5 out of 5 stars

Commentaires du reviewer quant aux caractéristiques fonctionnelles

Les fonctionnalités du DNA 200 fleurissent comme les boutons sur un visage adolescent. Si bien qu’il est difficile de savoir par ou commencer.

Bon, réglons une fois pour toute le problème des sécurités. Il vous suffit de savoir que le seul fléau contre lequel le Vaporshark n’est pas protégé est une éventuelle hausse du dollar. Pour le reste, à part le tester dans de l’acide sulfurique avec une batterie de Peugeot 204, je ne vois pas. Tout y est, ce n’est pas plus compliqué.

Le connecteur 510 est sis sur un ressort assez tendu, ce qui assurera une “flush attitude” à tous vos atos mais aussi une meilleure tenue dans le temps. Il ne bouge pas latéralement et semble correctement isolé en cas de fuites.

Vaporshark DNA 200 dessus

Concernant l’énergie, le mod est motorisé par trois cellules Lithium Polymère de marque Fullymax (30C) de 900mAh chacune (http://www.fullymax.com/en), ce qui nous fait un bon 2700mAh si je ne m’abuse. Mais la véritable révolution est ailleurs. En effet, on peut changer facilement ces accus !!! Il fallait y penser et Vaporshark l’a fait. L’ensemble est disponible chez Evolv à environ 20$ et sans doute ailleurs pour moins cher. Attention cependant, le changement d’accu est assez simple mais nécessite une concentration particulière pour ne pas arracher en même temps les fils qui joignent l’équipage à l’électronique. Le bloc accu se détache en tirant par le haut et se déplie gentiment (doucement ……) pour sortir. A ce moment-là, on dé-clipse les différentes broches, on remplace le bloc par un neuf et on remet le tout en place de la même façon dont on a procédé pour l’extraction.

Vaporshark DNA 200 intérieur

Respirez, cela ne vous arrivera pas tous les jours mais il est bon de savoir que cette fonctionnalité a été pensée des le départ afin de donner à ce mod le maximum de vie possible. C’est sans doute moins simple que de changer un simple 18650 mais au moins, vous n’aurez jamais aucun problème d’accu dont les spécifications techniques ne correspondent pas à la demande énergétique du mod.

Pour charger le DNA 200, la box est simplement équipée d’une connexion micro USB qui va véhiculer jusqu’à 2A par heure de courant au lieu des 1A couramment usités pour charger votre mod dans un temps record. C’est encore une possibilité assez rare dans le haut de gamme pourtant ça évite bien des angoisses existentielles quand on est en déplacement et que vous n’avez qu’un seul mod.

Comme son nom l’indique, c’est bien 200W que vous aurez sous la main pour utiliser votre mod dans tous les types de vape possibles. Pouvant encaisser jusqu’à 0.02Ω et délivrant de 1 à 200W avec une intensité maximale de 50A (55A en crête ponctuelle), autant dire que rien ne lui fait peur ! De la vape tranquille en genesis monté en 3Ω jusqu’au power-vaping en clapton/tiger/parallel coil en 0.1Ω, il ne bronche pas et accueille tous vos atos avec un sourire limite narquois. Les courbes ci-dessous vous indiqueront les performances à attendre en fonction du fil utilisé et de la résistance.

vaporshark dna 200 diagrams

Bien entendu, Vaporshark étant un des pionniers du contrôle de température, le mod en est aussi capable et bien mieux que le rDNA 40. Les errances du passé semblant appartenir… au passé justement. Donc, à vous le NI200 pour bénéficier de cette fonctionnalité qui, si elle ne me séduit toujours pas et ce, quel que soit le mod, saura en tout cas plaire aux fans pour une vape chaude, tiède ou glaciale. La Vaporshark peut aller jusqu’à 300° C, ce qui est très (trop) largement suffisant compte-tenu de la limite que je vous conseille à 280°C qui est la température ou la Glycérine Végétale se décompose et produit de l’acroléine. Par contre, le fabricant reste évasif sur le Titane qui n’est à priori pas accepté. Ce qui m’arrange personnellement car je pense que le NI200 est un fil plus sain à l’utilisation et que je n’ai pas confiance en l’oxydation du titane. Bien sur, il ne s’agit là que d’un avis personnel basé sur des lectures et je laisse le soin à d’éventuelles futures études de faire la part des choses.

Le logiciel de contrôle et de mises à jour du firmware

Dans la longue liste des fonctionnalités de la DNA 200, il y a bien sur le logiciel Escribe, téléchargeable ICI (ainsi que les modes d’emploi et toute la documentation disponible sur le chipset) qui va vous permettre de visualiser l’ensemble des paramètres et d’influer sur le comportement de votre mod en créant des profils utilisateurs différents pour mieux correspondre à vos atos préférés.

Parlons donc un peu de ce logiciel…et annonçons tout de suite à tous les vapoteurs fans de la marque à la pomme, qu’il n’existe pas encore d’application dédiée à leur plateforme favorite. D’après toutes les informations que nous avons pu croiser sur le sujet, la roadmap EVOLV ne prévoit une application IOS qu’à partir du début de l’année 2016. Aussi si vous ne disposez pas de virtualisation PC sur votre mac, et que celui-ci est votre seule machine, il vous faudra vous rapprocher d’un ami qui possède un PC sous Windows 7 et au delà.

Avant tout sachez que Escribe s’auto-suffit à lui même. Une fois en place et la box connectée à votre pc, le soft est capable de télécharger toutes ses mises à jours Escribe, mais aussi toutes les mises à jour du FIRMWARE de votre box en fonction de la version qu’embarque cette dernière. Pour ceux qui se demandent ce qu’est un firmware, c’est un le nom générique donné à tout logiciel embarqué et exécuté par un composant, en l’occurence ici le DNA 200D. Ce dernier pilote les fonctionnalités, ainsi que l’interface de la box.

L’installation du logiciel est conforme aux canons du genre sous windows….soit la valse des next (oui le logiciel n’est pas encore Francisé) et ne pose aucun soucis particulier, si ce n’est une vraie latence quant à l’installation du pilote de périphérique USB (le driver en anglais) il vous faudra vous armer de patience (ce fût le cas pour moi 7 bonnes minutes) avant de le voir vous annoncer qu’il est correctement configuré et installé.

Ceci fait il vous faudra lancer EScribe qui sera présent sur votre bureau au travers de l’icône: Icone Escribe

la fenêtre de l’application s’ouvrira alors !

Escribe

La première chose à faire sera de vérifier (c’est validé par défaut, mais vérifiez tout de même) que les options de recherche de mises à jour sont cochées.
Pour cela il vous faudra repérer la barre de menu classique:

Escribe menu classique

et cliquer sur Options, le premier choix devrait être coché…ne le décochez que si vous ne souhaitez pas que l’application recherche automatiquement des mises à jour (ce qui serait dommage…)

Configuration de l'option de vérification des mises à jour

Le bouton d’aide vous permettra d’accèder aux diverses ressources disponibles sur le net, y compris à un simulateur de prise en main du logiciel Escribe, et des forums…Le tout est complété par le classique About (à propos de) qui vous donnera le numéro de version du logiciel utilisé:
Help-About EScrive

Connectez maintenant la box et si tout s’est bien passé vous devriez entendre le petit son de connexion des périphériques USB windows, mais aussi et surtout le nom de votre box apparait dans la section des boutons d’accès rapides au dessous du menu classique:

Escribe bouttons d'acces rapides

Tout à droite, on voit “Evolv DNA 200 connected on USB”…ouf ! tout va bien !

Profitons en pour rapidement parler de ces boutons.

Connect and Download settings Il permet de connecter la box (si vous l’avez déconnectée depuis le bouton Disconnect) et de télécharger la configuration de cette denière.

Upload to device settings vous permettra de télécharger au sein de la box, une configuration particulière au travers de la gestion des profils, ou autres (nous allons voir ça plus bas).

device monitor Lance une application de surveillance en temps réel du comportement de la box, il vous suffira dès lors de cocher les informations que vous souhaitez surveiller en temps réel en les cochant (à gauche de la fenêtre de l’application en question)…C’est très pratique pour “voir” et surveiller un comportement précis, sur base de la mise en place d’une nouvelle configuration, et ce en usage de la box.
Device monitor application

Bouton de la box ce bouton, enfin, vous permettra de choisir à la volée et sans les débrancher, LA box équipée d’un DNA 200D sur laquelle vous souhaitez travailler…Oui vous avez bien compris, le logiciel permet de gérer le cas ou vous auriez PLUSIEURS box DNA200D connectées simultanément sur votre pc…

Sous les boutons d’accès rapide, se trouvent les onglets, cinq pour etre exact:
Les onglets

C’est là que les choses VRAIMENT intéressantes se passent…aussi examinons les un par un.

L’onglet général est là pour nous donner les informations de base sur la box connectée
Onglet général

Un clic sur le bouton Get information nous renseignera sur le fabriquant de la box, ainsi que sur la date de la dernière mise à jour
Resultat Get information

Toujours depuis le même onglet, nous disposons de HUIT profils, qui correspondent à des réglages spécifiques possibles par atomiseurs (donc HUIT atomiseurs pré-réglés au maximum)
Les profils

Pour chaque profil il est possible via le bouton Atomizer Analyser d’avoir une analyse temps réel de l’ato actuellement sur la box, ainsi dans mon cas, avec mon Nautilus:
résultat de l'analyse de l'ato

Les valeurs varient un peu à l’affichage de cette fenêtre…une trop grande variance indique immanquablement un problème de connexion, ou de coiling (court circuit ou fuite électrique).

Chaque profil permet d’assigner un nom (pour une meilleure facilité d’usage utilisateur), mais aussi et surtout un écran personnalisé à la connexion de l’ato pour lequel le profil est dédié (nous allons voir ce principe de personnalisation sur l’onglet theme un peu plus bas). Il est aussi possible de choisir la puissance souhaitée et/ou la température, ainsi que l’unité de mesure et d’affichage de cette dernière.

En matière de gestion de température la partie la plus intéressante est sans conteste:
Paramètrage température profil

Le premier champ “Coil Matérial” permet de travailler avec du Nickel 200 dont les comportements sont préchargés dans le logiciel, ou de contruire un profil de résistif personnalisé, pour lequel il vous faudra télécharger au sein les diverses données de comportement à différentes témpératures (ce qui est essentiel pour un bon contrôle de cette dernière par la box).

Le second champ “Preheat power”, ou puissance de préchauffe, demande à la box de monter à 200 W (par défaut ou la puissance souhaitée), avec une agressivité allant de 1 à 5 (le punch) et pour une durée de préchauffe de 1 seconde par défaut ou plus en fonction de vos désirs.
Un grand reviewer américain, célèbre pour sa barbe et son débit de parole, préconise lui de descendre les 200 W de préchauffe à 150 voire moins, car selon lui, le rendu est sinon trop chaud à son goût.
Si vous êtes comme lui, cela implique qu’une connexion de votre box à votre pc est obligatoire, car ces 200W de préchauffe ne sont pas modifiables depuis la box elle même.

Attaquons nous maintenant à l’onglet Theme
Onglet thème 

Ce dernier permet de personnaliser tous les affichages de messages donnés par la box. La seule condition pour se faire, respecter la taille 128 pixels de large pour 32 de hauteur.
C’est aussi le seul moyen de totalement franciser la box, ou tout simplement d’insérer votre logo à l’allumage de cette dernière 🙂

L’onglet Screen quant à lui
Onglet Screen

permet une personnalisation de l’écran et des diverses informations que ce dernier affichera pendant la vape (sans compter son orientation).
Gadget suprême, il est même possible de demander à la box d’afficher la température de la pièce ou vous trouvez…mais je vous laisse chercher 🙂

Nous nous arrêterons ici pour cette partie logicielle. Pour information P Busardo lui a consacré deux vidéos d’une heure ! mais nous souhaitions vous aider à prendre ce dernier en main, au travers de cette introduction rapide.

Quoi que vous fassiez, n’oubliez pas de sauvegarder vos paramètres avant de vous lancer, de la sorte si vous vous perdez, il vous sera toujours possible de les recharger.

Appréciations du conditionnement

  • Présence d’une boîte accompagnant le produit: Oui
  • Diriez-vous que le packaging est à la hauteur du prix du produit ? On se moque de nous !
  • Présence d’un manuel utilisateur ? Non
  • Le manuel est-il compréhensible pour un non anglophone ? Non
  • Le manuel explique-t-il TOUTES les fonctionnalités ? Non

Note du Vapelier quant au conditionnement: 0.5 / 5 0.5 out of 5 stars

Commentaires du reviewer quant au conditionnement

Le packaging est une vaste plaisanterie.

Nous avons une boite plastique très Innokienne qui contient le mod et un câble USB/micro USB. Et basta ! La totalité de la notice figure à même la boite (c’est d’un pratique !) et vous explique uniquement comment on appuie sur tel ou tel bouton pour obtenir tel résultat en anglais bien entendu … 

A savoir:

5 clics sur le switch: on locke et on délocke.
1 clic sur le “-” : ça baisse la puissance.
1 clic sur le “+” : ça monte la puissance.
1 clic sur la prise USB : ben ça fait rien, forcément …

Une fois le mod locké, on appuie sur “+” et “-” en même temps pour passer en mode contrôle de température et régler cette température, en Fahrenheit ou en Celsius (300° C maximum).

Pour repasser en mode puissance variable, on locke le mod et on appuie simultanément sur le switch et le “-” et on choisit “normal mode”. Il existe aussi un “Stealth Mode” qui permet de désactiver l’écran afin d’économiser de l’énergie.

Vaporshark DNA 200 écran

Appréciations en utilisation

  • Facilités de transport avec l’atomiseur de test: Ok pour une poche intérieure de veste (pas de déformations)
  • Facilités de démontage et de nettoyage: Super simple, même en aveugle dans le noir !
  • Facilités de changement des accus: Difficile car nécessite plusieurs manipulations
  • Le mod a-t-il chauffé ? Non
  • Il y-a-t il eu des comportements erratiques au bout d’une journée d’utilisation? Non
  • Description des situations au sein desquelles le produit a connu des comportements erratiques

Note du Vapelier en termes de facilité d’utilisation: 4.3 / 5 4.3 out of 5 stars

Commentaires du reviewer quant à l’utilisation du produit

La Vaporshark est simple d’utilisation et ergonomique. Testée sur deux jours pleins et sans vouloir préjuger d’éventuelles avaries qui pourraient advenir sur un temps plus long, elle m’a comblé par sa facilité de mise en œuvre mais aussi et surtout par sa polyvalence.

Un petit délire en 100W avec un gros dripper ? Ne bougez pas, j’arrive !!!! Une petite vape pépère à 17W pour la dégustation de mon jus favori sur un Nectar fraîchement coilé ? La DNA200 répond présent ! Un allday dans un clearo sans problèmes de mise en œuvre, elle répond encore “Vas-y envoie !”. C’est bien simple, dans tous les secteurs, elle se comporte royalement et remporte tous les suffrages, du moins les miens. Facile, fiable et stable, un mod du quotidien qui permet d’éviter largement de s’encombrer de multiples tubes et chargeurs et accus. La légèreté comme un gros plus pour qui se trimbale avec durant sa journée de travail.

Esthétiquement, puisqu’il me semble important d’en parler, la DNA 200 a bien la génétique de la famille Vaporshark et ressemble à la rDNA 40 comme le chapeau d’un cardinal vu d’avion à un Smarties. Légèrement plus haute, légèrement plus large mais beaucoup moins lourde, elle évoque de plus en plus le fameux monolithe glissant dans le vide intersidéral sur la musique de Strauss dans 2001, l’Odyssée de l’espace. Elle est belle, d’une sobriété monacale et son noir mat profond impressionne. Ce n’est pas une box flashy pour rire entre potes mais un morceau d’alu noir qui en impose silencieusement par sa singularité. Ne cherchez pas ici des pleins et des déliés, nous sommes au royaume où le plus court chemin d’un point à un autre est la ligne droite.

Vaporshark DNA 200 nom

Des défauts ? Oui, bien entendu. Du moins, j’en saisis un au passage. J’ai trouvé l’autonomie plus faible que celle à laquelle je m’attendais. Bien sur, je ne l’ai pas ménagée et j’ai bien du parcourir la totalité de l’échelle de puissance, jusqu’en 200W avec le contrôle de température. Mais tout de même, j’ai trouvé que l’autonomie restait un peu juste. Par contre, la jauge de batterie m’a semblé mieux étalonnée que sur les modèles précédents.

Sinon, rien à redire. Le switch, empruntée à la rDNA 40 est toujours au top, doux et précis à la fois. Les boutons d’incrémentation et de décrémentation sont juste parfaits et tombent sous le bon doigt. Une perle en somme.

Recommandations d’utilisation

  • Type d’accus utilisés durant les tests: Les accus sont propriétaires sur ce mod
  • Nombre d’accus utilisés durant les tests: Les accus sont propriétaires / Non applicable
  • Avec quel type de d’atomiseur est-il conseillé d’utiliser ce produit ? Dripper,A fibre classique – résistance sup ou égale à 1.7 Ohms,A fibre résistance basse inf ou égale à 1.5 ohms,En montage sub-ohms,Reconstructible de type Genesis montage metal mesh,Reconstructible de type Genesis montage mèche métal
  • Avec quel modèle d’atomiseur est-il conseillé d’utiliser ce produit ? Tout atomiseur est le bienvenu sur ce mod.
  • Description de la configuration de test utilisée: Taïfun GT, Joyetech Ego One Mega NI200, Subtank, Mutation V4, DID
  • Description de la configuration idéale avec ce produit: Tout ato équipé d’une connexion 510 et inférieur ou égal à 23mm de diamètre

le produit a-il été aimé par le reviewer: Oui

Moyenne globale du Vapelier pour ce produit: 4.8 / 5 4.8 out of 5 stars

Lien vers une revue vidéo ou un blog maintenue par le reviewer auteur de la revue

Le billet d’humeur du reviewer

Vaporshark nous bluffe avec sa DNA 200.

Nous en attendions beaucoup, nous sommes servis ! Entre l’amélioration visible du revêtement, un contrôle de température enfin efficient et une polyvalence encore jamais atteinte avant, le chipset d’Evolv a trouvé un écrin à sa démesure.

Cette box sait tout faire et bien faire. Le prix pourra sembler élevé et l’autonomie aurait pu être supérieure mais ces considérations ne peuvent éclipser le fait clair que ce mod est certainement le plus abouti et le plus ambitieux de la galaxie des mods électro.

La partie logicielle, si elle peut paraître complexe et/ou inutile saura séduire les plus exigeants d’entre les vapoteurs qui désirent créer des profils en fonction des atos qu’ils utilisent.

Mais si on n’en devait retenir qu’une seule chose, c’est cette exceptionnelle capacité à produire un rendu savoureux et cohérent à toutes les puissances et dans toutes les configurations imaginables.

Un gros, un ENORME coup de cœur ! et un Top Mod plus que mérité !

top_mods

(c) Copyright Le Vapelier S.A.S 2014 – Seule la reproduction intégrale de cet article est autorisée – Toute modification de quelque nature que ce soit est totalement prohibée et transgresse les droits du présent copyright.

Print Friendly, PDF & Email
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom

A propos de l'auteur

54 ans, 32 ans de clopes, 8 ans de vape et plus heureux que jamais! J'habite en Gironde, j'ai trois enfants dont je suis gaga et j'aime le poulet rôti, le Pessac-Léognan, les bons e-liquides et je suis un geek de la vape qui s'assume!