Header
Header
EN BREF:
Chieftain 80W par Wotofo
Chieftain 80W par Wotofo

Chieftain 80W par Wotofo

 

Caractéristiques commerciales

  • Sponsor ayant prêté le produit pour la revue: Ne souhaite pas être nommé.
  • Prix du produit testé: 58.90 Euros
  • Catégorie du produit en fonction de son prix de vente: Milieu de gamme (de 41 à 80 euros)
  • Type de mod: Electronique à puissance variable et contrôle de température
  • Le mod est-il télescopique ? Non
  • Puissance maximale: 80 watts
  • Tension maximale: Non applicable
  • Valeur minimale en Ohms de la résistance pour un démarrage: Inférieure à 0.1

Commentaires du reviewer quant aux caractéristiques commerciales

On connait bien Wotofo, marque chinoise relativement récente, par ses best-sellers en matière de drippers comme le Freakshow, le Sapor ou autre Troll et surtout dernièrement avec des RTA comme le Conqueror ou le Serpent. Le fabricant a su investir l’entrée de gamme des atomiseurs en proposant des machines à vapeur fiables et très correctement finies. 

On connait moins Wotofo comme fabricant de boxs, ce qu’il est aussi pourtant depuis quelques temps. C’est l’occasion d’enfoncer le clou aujourd’hui avec la Chieftain 80W qui arrive bardée de bonnes intentions et de quelques innovations intéressantes sur le papier. 

Positionnée à moins de 59€, la Chieftain tape donc directement dans le créneau des boxs de moyen de gamme, emplacement déjà bien occupé par des références incontournables comme l’Evic Vtwo Mini et autres produits très bien réalisés et ayant une côte d’amour non négligeable chez les vapoteurs.

Proposant 80W, un mode puissance variable, un mode complet de contrôle de température et la possibilité d’utiliser un accu 26650 ou un accu 18650 avec adaptateur fourni, la Chieftain ne se laisse pourtant pas impressionner par la concurrence et compte bien réitérer ici aussi le hold-up magnifiquement réussi sur le monde des atomiseurs.

 

Caractéristiques physiques et ressentis qualité

  • Largeur ou Diamètre du produit en mm : 28.5
  • Longueur ou Hauteur du produit en mm : 92.5
  • Poids du produit en gramme: 197
  • Matériels composant le produit: Alliage d’aluminium
  • Type de Form Factor: Box classique – type VaporShark
  • Style de décoration: Classique
  • Qualité de la décoration: Bonne
  • Le revêtement du mod est-il sensible aux traces de doigts? Non
  • Tous les composants de ce mod vous semble bien assemblés ? Oui
  • Position du bouton fire: Latérale près du top cap
  • Type du bouton fire: Mécanique en métal sur caoutchouc de contact
  • Nombre de boutons composant l’interface, incluant les zones tactiles si ces dernières sont présentes: 2
  • Type des boutons de l’interface utilisateur: Mécanique en métal sur caoutchouc de contact
  • Qualité du ou des boutons interface: Bonne, pas le bouton est très réactif
  • Nombre de pièces composant le produit: 2
  • Nombre de filetages: 1
  • Qualité des pas de vis: Bonne
  • Est-ce que globalement vous appréciez la qualité de fabrication de ce produit au regard de son prix? Oui

Note du vapelier quant aux ressentis qualité: 3.6 / 5 3.6 out of 5 stars

Commentaires du reviewer quant aux caractéristiques physiques et ressentis qualité

Ce n’est pourtant pas côté esthétique que la Chieftain se démarquera en premier lieu. En effet, le fabricant a du estimer que le classique était intemporel et la box ne revêt donc pas d’atours particuliers pour nous séduire. Sans être moche pour autant, elle semble assez commune, pour ne pas dire fade et se contente d’une forme tout à fait conventionnelle qui ne la fait pas ressortir du lot. Ceci pourra plaire à certains, je ne le dénigre pas mais la séduction initiale en pâtit un peu. Soyons francs, nous sommes tous et toutes attirées par les jolies carrosseries peu banales.

Par contre, un bel effort a été fourni sur la qualité de construction qui en impose pour le segment. Usinage et moulage parfaits, ajustage et finitions de très bon niveau y compris sur les parties intérieures, Wotofo a joué le grand jeu pour fournir une boite dont la qualité perçue se positionne largement au niveau des compétiteurs. Ceci concerne aussi la pose de peinture qui semble de qualité même si ce point particulier se vérifie souvent avec le temps. La box est d’ailleurs disponible en six coloris : gris, bleu, noir, rouge, vert et rouge orangé.

La prise en main est naturelle même si les dimensions sont loin d’être négligeables, en particulier la hauteur. La largeur, par contre, est contenue si l’on considère la possibilité d’utiliser un accu en 26650 : 28.5mm, c’est peu pour cet exercice et ça servira aussi à asseoir de nombreux atomiseurs sur la box. 

Le poids est assez élevé pour la catégorie, 197gr accu 18650 compris à comparer avec les 163gr de l’Evic dans la même configuration d’alimentation. Mais ce n’est pas vraiment gênant, on se situe encore assez loin des poids lourds en la matière. 

Les boutons sont en aluminium et sont impeccablement enchâssés dans leurs logements respectifs. Fonctionnant parfaitement, ils nécessitent cependant une pression assez forte pour être activés, ce qui pourra incommoder ceux qui préfèrent les switchs très directs et souples. Un défaut, objectivement, si l’on considère que la force à imprimer pour la mise à feu est bien supérieure à celle que l’on doit imprimer sur une Hexohm par exemple. On se consolera en constatant que les boutons sont judicieusement placés dans des cavités du châssis, ce qui protège d’un appui involontaire. D’ailleurs, même posée sur une table côté panneau de contrôle, aucun appui intempestif ne se déclenche.

Dans la catégorie des défauts, notons aussi la difficulté à remettre le capot à accu, qui tient par deux aimants, mais qui nécessite d’être positionné bien en face afin de rejoindre son logement. Toute tentative de laisser le magnétisme agir tout seul se soldera immanquablement par un capot de travers. 

La connexion 510, dont le pin est monté sur ressort, est efficace même si elle reste dépourvue de prises d’air pour alimenter votre ato par le bas. Considérant l’appauvrissement constant de l’offre sur ce type de matériel, ce ne me semble plus être un véritable écueil.

Pas d’évent visible mais le marketing nous explique qu’il y en a un caché pour éviter les explosions. Je confirme…. qu’il est fort bien caché. D’ailleurs, je lance un jeu concours : “Trouver l’évent !”. A gagner : ma reconnaissance éternelle.

L’écran est clair et très lisible. Il affleure sur le panneau de contrôle et donc est assez directement exposé en cas de chute. Mais, comme tout vapoteur le sait, une box n’est pas faite pour tomber. Point. 😉

Caractéristiques fonctionnelles

  • Type de chipset utilisé: Propriétaire
  • Type de connexion: 510, Ego – via un adaptateur
  • Plot positif réglable ? Oui, au travers d’un ressort.
  • Système de verrouillage ? Electronique
  • Qualité du système de verrouillage: Bonne, la fonction fait ce pour quoi elle existe
  • Fonctionnalités offertes par le mod: Affichage de la charge des accus, Affichage de la valeur de la résistance, Protection contre les courts circuits provenant de l’atomiseur, Protection contre l’inversion de polarité des accumulateurs, Affichage de la tension de vape en cours, Affichage de la puissance de la vape en cours, Contrôle de température des résistances de l’atomiseur, Supporte la mise à jour de son firmware, Messages de diagnostic clairs
  • Compatibilité accus: 18650, 26650
  • Le mod supporte-t-il le stacking? Non
  • Nombre d’accus supportés: 1
  • Le mod conserve-t-il sa configuration sans accus? Oui
  • Le mod offre-t-il une fonctionnalité de recharge? Aucune fonction de recharge offerte par le mod
  • La fonction de recharge est-elle pass-through? Aucune fonction de recharge offerte par le mod
  • Le mode offre-t-il une fonction Power Bank? Aucune fonction power bank offerte par le mod
  • Le mode offre-t-il d’autres fonctions ? Aucune fonction autre offerte par le mod
  • Présence d’une régulation du flux d’air ? Non, rien n’est prévue pour alimenter un atomiseur par le bas
  • Diamètre maximum en mm de la compatibilité avec un atomiseur: 25
  • Justesse de la puissance de sortie à pleine charge de l’accu: Bonne, il y a une différence infime entre la puissance demandée et la puissance réelle
  • Justesse la tension de sortie à pleine charge de l’accu: Bonne, il y a une différence infime entre la tension demandée et la tension réelle

Note du Vapelier quant aux caractéristiques fonctionnelles: 3.3 / 5 3.3 out of 5 stars

Commentaires du reviewer quant aux caractéristiques fonctionnelles

Parlons d’abord de ce qui fâche, nous aurons ensuite le loisir de nous détendre avec les bons points de la Chieftain.

Il y a un port micro-USB en bas du panneau de contrôle. Il ne sert pas à recharger les accus. Bon, ceci est déjà dommage, surtout si vous devez voyager, même s’il est vrai qu’un chargeur externe garantit une pérennité accrue des accus. Mais enfin, ça dépanne parfois… Donc, on peut en déduire que le port micro-USB sert alors à updater le firmware. Bingo, c’est ça ! Dés qu’un câble USB (fourni) pointe le bout de son nez, le mod se met au garde à vous en affichant UPDATE ainsi que l’url du constructeur du chipset ou vous devez vous connecter pour ce faire : www.reekbox.com.

Parfait. Je me connecte donc sur un site aussi désert qu’une salle de cinéma lors d’une rétrospective sur Max Pecas et je télécharge l’application nécessaire pour updater le firmware et même changer le logo d’accueil. Génial !

Je vous passe les détails. Il suffit de comprendre que : d’un, il n’y a pas (encore ?) d’update et que de deux, l’application ne reconnait pas la box. Ce qui limite donc drastiquement l’intérêt de cette possibilité et par voie de conséquence l’intérêt de la présence d’une prise micro-USB… A moins qu’il ne s’agisse du fameux évent “caché” ?

Pour le reste, la Chiefain arrive avec de bien belles ambitions et une flopée de modes différents :

  • Le mode POWER : puissance variable traditionnelle, allant de 5 à 80W sur une échelle de résistances comprises entre 0.09 et 3Ω.
  • Le mode OUT DIY : qui permet d’influer sur la courbe de montée du signal en réglant une puissance différente par créneau d’une demi-seconde. Utile pour booster un clapton ou pour calmer les dry-hits sur un résistif ordinaire.
  • Le mode C : un contrôle de température en degrés Celsius, entre 100 et 300° sur une échelle de 0.03 à 1Ω qui donne ensuite accès au choix du résistif : Ni200, titane ou SS316 et même un mode TCR vous permettant d’implémenter vote propre résistif.
  • Le mode F : le même mais en Fahrenheit.
  • Le mode Joule: un mode automatique qui détermine la puissance et la température en fonction de différents paramètres : votre façon de vaper et la valeur de la résistance …

 

Autant dire qu’on a donc un choix assez large. De même, l’ergonomie est assez bien pensée et le chipset Reekbox V1.2 de Sundeu risque de faire des petits dans un proche avenir. Petit tour d’horizon non exhaustif des manipulations :

  • Appui sur [+] et [-] simultané : bloque/débloque les boutons [+] et [-].
  • Appui sur [+] et switch : entrée dans le menu de sélection des modes. Une fois arrivé, on fait passer les divers modes par les boutons [+] et [-] et on valide par le switch. Ensuite, on passe automatiquement au sous-menu correspondant au mode. Ici, c’est toujours aussi simple, on incrémente/ décrémente les valeurs par [+] et [-] et on valide par le switch.
  • Appui sur [-] et switch : inversion du sens de l’écran.

 

Notons que l’ensemble des protections conventionnelles ont été implémentées : inversion de polarité des accus et tout le toutim mais aussi, et c’est assez nouveau et gonflé, une détection des dry-hits qui fait que la puissance baisse dés l’instant ou le système considère que le coil n’est plus assez alimenté par le liquide. Étonnant principe que je n’arrive pas à expliquer mais qui fonctionne en pratique. J’ai employé un atomiseur dont la limite haute en puissance du montage est à 38W environ, je l’ai testé à 60W et je n’ai pas eu de dry-hit !!!?!! Même si ce principe engendre des répercussions que nous verrons plus bas, il s’agit de quelque chose d’intéressant qui devrait inciter les constructeurs à plancher dessus. Attention cependant, cela n’évite pas un goût de chaud à partir d’une certaine amplitude de puissance mais pas de dry-hit.

Appréciations du conditionnement

  • Présence d’une boîte accompagnant le produit: Oui
  • Diriez-vous que le packaging est à la hauteur du prix du produit ? Oui
  • Présence d’un manuel utilisateur ? Oui
  • Le manuel est-il compréhensible pour un non anglophone ? Non
  • Le manuel explique-t-il TOUTES les fonctionnalités ? Non

Note du Vapelier quant au conditionnement: 3 / 5 3 out of 5 stars

Commentaires du reviewer quant au conditionnement

Le conditionnement est étonnant en ce sens qu’il est bien grand pour une box de cette taille.

Le carton dur surdimensionné accueille la box, un câble USB de section plate pour l’instant inutilisable et une notice en anglais plutôt sommaire sur laquelle j’aurais bien aimé trouver des explications sur l’update du firmware plutôt qu’une page entière sur les précautions d’emploi et la garantie qui aurait pu prendre cinq lignes en bas de page plutôt que d’investir la moitié de la notice…

Appréciations en utilisation

  • Facilités de transport avec l’atomiseur de test: Ok pour une poche latérale de Jean (pas d’inconfort)
  • Facilités de démontage et de nettoyage: Facile, même debout dans la rue, avec un simple Kleenex
  • Facilités de changement des accus: Facile, même debout dans la rue
  • Le mod a-t-il chauffé ? Non
  • Il y-a-t il eu des comportements erratiques au bout d’une journée d’utilisation? Non
  • Description des situations au sein desquelles le produit a connu des comportements erratiques

Note du Vapelier en termes de facilité d’utilisation: 5 / 5 5 out of 5 stars

Commentaires du reviewer quant à l’utilisation du produit

L’enfer est pavé, semble-t’il, de bonnes intentions… Sans aller jusque là, la Chieftain, en désirant offrir des fonctionnalités nombreuses et/ou inédites, souffle tantôt le chaud et tantôt le froid en utilisation.

Le mode contrôle de température se comporte de belle façon. Sans aller jusqu’à concurrencer Yihie ou même Joyetech dans le domaine, le mode est tout à fait efficient et permet aux amateurs de vaper safe sans aucune déconvenue.

Le mode automatique Joule est bien pensé. La température envoyée sera un peu chaude pour certains liquides mais l’automatisation est à ce prix et fonctionne correctement, sans reproche particulier. On pourra toujours trouver ce mode un peu gadget ou pas très geek. Ce n’est pas faux. Mais il  a le mérite d’exister et de fonctionner.

Le mode Out Diy fonctionne lui aussi. Même s’il est un peu fastidieux à programmer, mais pas plus que d’autres boxs équipé du même dispositif, il permet de gérer au mieux la montée du signal. Dommage tout de même que seules les trois premières secondes soient paramétrables car ensuite, la programmation boucle et ça devient moins intéressant.

Le mode puissance variable est, hélas, le parent pauvre de la configuration fonctionnelle. Et quand on sait qu’il s’agit à l’heure actuelle du mode le plus usité, c’est franchement dommage. Latence exagérée entre la mise à feu et la chauffe du coil, impression d’une puissance moindre que celle demandée (en comparaison effective avec d’autres mods), impression d’instabilité du signal sur de longues puffs… les défauts sont assez évidents et le rendu de vape dans ce mode en pâtit. 

Il me semble que la protection contre les dry-hits, même si ça ne remet pas en cause le concept, est la cause de tous ces maux et qu’un meilleur réglage serait nécessaire dans l’avenir. Ou, du moins, la possibilité pour l’utilisateur de le débrayer afin de profiter d’une vape non contrariée en mode puissance variable. Pour cela, il serait bien que le constructeur communique plus avant sur cette technologie et surtout sur les possibilités d’upgrade du chipset qui seront, à mon avis, nécessaires, quitte à refondre l’application faite pour qui, pour l’instant, ne permet même pas de jouer à Pong.

On dit souvent que : “Qui peut le plus peut le moins” et, parfois, ce n’est simplement pas possible.

Recommandations d’utilisation

  • Type d’accus utilisés durant les tests: 18650
  • Nombre d’accus utilisés durant les tests: Les accus sont propriétaires / Non applicable
  • Avec quel type de d’atomiseur est-il conseillé d’utiliser ce produit ? Dripper, A fibre classique, En montage sub-ohms, Reconstructible de type Genesis
  • Avec quel modèle d’atomiseur est-il conseillé d’utiliser ce produit ? Tout atomiseur de diamètre inférieur ou égal à 25mm
  • Description de la configuration de test utilisée: Taïgun GT3, Vapor Giant Mini V3, Psywar Beast
  • Description de la configuration idéale avec ce produit: Un Serpent de chez Wotofo

le produit a-il été aimé par le reviewer: Bof, ce n’est pas l’engouement

Moyenne globale du Vapelier pour ce produit: 3.6 / 5 3.6 out of 5 stars

Lien vers une revue vidéo ou un blog maintenue par le reviewer auteur de la revue

 

Le billet d’humeur du reviewer

Le bilan final est donc plutôt contrasté. 

Si on ne peut que saluer la prise de risque de Wotofo en proposant un matériel, dans un segment déjà bien encombré, se distinguant par des innovations prometteuses, il est hélas nécessaire de tempérer cet enthousiasme par le simple constat que la réalité n’est pas au niveau des ambitions affichées. 

Tous les concepts développés par le constructeur dans la Chieftain seront certainement des technologies qui feront évoluer la vape dans le bons sens, je n’ai pas de doute là-dessus. Mais elles ne sont pas encore parfaitement abouties et nécessiteront des développements supplémentaires pour convaincre au-delà de la théorie, plutôt alléchante.

Le mode contrôle de température est complet et fonctionne bien. Le mode Joule est intéressant et mérite d’être perfectionné un peu pour être tout à fait crédible. Le module Out Diy, plus conventionnel aujourd’hui, n’est pas au point car il ne s’étale pas sur la longueur du cut-off de 12 secondes et reboucle donc, ce qui en diminue l’intérêt. Le principe de la protection anti dry-hits est extrêmement prometteur dans le sens d’une vape saine et on ne peut que souhaiter que le fondeur arrive à ses fins dans une prochaine version.

Mais, il y a le test ultime de l’utilisation quotidienne, qui est le seul qui peut convaincre l’utilisateur et le rendu de vape en puissance variable est par trop contrarié par les différentes protections pour convaincre. Ceci n’obère cependant aucunement les chances de Wotofo et de Sundeu de nous surprendre avec un update ou une version différente tout à fait aboutie qui pourrait bien changer les règles du jeu si elle voit le jour.

(c) Copyright Le Vapelier S.A.S 2014 – Seule la reproduction intégrale de cet article est autorisée – Toute modification de quelque nature que ce soit est totalement prohibée et transgresse les droits du présent copyright.

Print Friendly, PDF & Email
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom

A propos de l'auteur

54 ans, 32 ans de clopes, 8 ans de vape et plus heureux que jamais! J'habite en Gironde, j'ai trois enfants dont je suis gaga et j'aime le poulet rôti, le Pessac-Léognan, les bons e-liquides et je suis un geek de la vape qui s'assume!