Header
Header
Header
EN BREF:
Azeroth RDTA par Coilart
Azeroth RDTA par Coilart

Azeroth RDTA par Coilart

 

Caractéristiques commerciales

  • Sponsor ayant prêté le produit pour la revue: Ne souhaite pas être nommé.
  • Prix du produit testé: 39.90 Euros
  • Catégorie du produit en fonction de son prix de vente: Milieu de gamme (de 36 à 70 euros)
  • Type d’atomiseur: Reconstructible classique
  • Nombre de résistances autorisées: 2
  • Type de résistances: Reconstructibles classiques, Reconstructibles Micro coil, Reconstructibles classiques à contrôle de température, Reconstructibles Micro coil à contrôle de température
  • Type de mèches supportées: Silica, Coton, Fiber Freaks densité 1, Fiber Freaks densité 2, Fiber Freaks Cotton Blend
  • Contenance en millilitres annoncée par le fabriquant: 4

Commentaires du reviewer quant aux caractéristiques commerciales

Après un Mage qui aura eu une certaine résonance chez les amateurs de nuages, CoilART revient avec un Azeroth RDTA qui, comme son nom l’indique, nous arrive de la planète ou se déroule le jeu Warcraft. De bonne augure sans doute mais surtout un fort attrait commercial pour les gamers amoureux de la franchise. Ils sont malins chez CoilART. Le prochain pourrait bien s’appeler Diablo, pourquoi pas ? Ah mince, c’est déjà pris…..

L’Azeroth est un RDTA (Rebuildable Dripping Tank Atomizer), à savoir un atomiseur fonctionnant comme un dripper traditionnel mais, en lieu et place de la cuve généralement en vigueur, le capillaire plonge dans un réservoir profond. Tous ceux qui vapent depuis plus de trois ans l’auraient considéré comme un atomiseur normal mais la multiplication lexicale possède sans doute aussi des avantages commerciaux que nous ignorons. Il ne faut jamais sous-estimer le snobisme des geeks ! “T’as ton new RDTA ? Affirmatif, je l’ai monté en Fused Clapton en gauge 26 autour d’un axe de 3, je dois tilter un peu mais ça envoie du lourd !” . Forcément, ça plante le décor…

La catégorie est déjà bien pourvue en références comme l’Avocado 24, Le Limitless RDTA Plus et plein d’autres produits très intéressants. Bien sur, il reste toujours de la place pour un nouvel arrivant, encore faut-il avoir des spécificités à proposer ou une qualité de rendu, voire un tarif intéressant. CoilART n’arrive pas les mains vides ni sans promesse. Car, au-delà des simples apparences, cet atomiseur recèle des surprises intéressantes que nous allons découvrir ensemble.

coiltech-coil-art-azeroth-pied

Caractéristiques physiques et ressentis qualité

  • Largeur ou Diamètre du produit en mm: 24
  • Longueur ou Hauteur du produit en mm tel qu’il est vendu, mais sans son drip-tip si ce dernier est présent, et sans tenir compte de la longueur de la connexion: 42
  • Poids en grammes du produit tel qu’il est vendu, avec son drip-tip si ce dernier est présent: 46.7
  • Matériels composant le produit: Plaqué Or, Pyrex, Stainless Steel de grade 304, Delrin
  • Type de Form Factor: Kraken
  • Nombre de pièces composant le produit, sans les vis et les rondelles: 7
  • Nombre de filetages: 6
  • Qualité des pas de vis: Bonne
  • Nombre de joints toriques, Drip-Tip exclu: 8
  • Qualité des joints toriques présents: Très bonne
  • Positions des joints toriques: Connexion Drip-Tip, Top Cap – Tank, Bottom Cap – Tank, Autre
  • Contenance en millilitres réellement utilisable: 4
  • Est-ce que globalement vous appréciez la qualité de fabrication de ce produit au regard de son prix? Oui

Note du vapelier quant aux ressentis qualité: 4.1 / 5 4.1 out of 5 stars

Commentaires du reviewer quant aux caractéristiques physiques et ressentis qualité

Esthétiquement, nous ne sommes pas sur un atomiseur qui fait dans l’innovation. Il est vrai que pour les non-initiés, rien ne ressemble à un atomiseur qu’un autre atomiseur. Mais pour nous qui savons faire la différence entre un Kayfun V5 et un piano à queue, et bien l’Azeroth ne nous marquera pas plus en fait. Ayant le même form factor qu’un Avocado à peu de choses près, ce n’est donc pas sur l’aspect extérieur que l’Azeroth entend nous surprendre. Ceci dit, son esthétique est loin d’être sans charme. Je lui trouve pour ma part cette élégance discrète des formes traditionnelles.

Au niveau des matériaux, les bonnes surprises commencent à apparaître. Construit en acier 304, un alliage certes assez répandu, le fabricant n’a pas pleuré sur la matière et les épaisseurs des parois sont tout à fait honorables. Même chose pour le pyrex qui sert au réservoir et qui bénéficie de la même qualité. Le haut du top-cap est entièrement en delrin et permet donc une bonne isolation de la chaleur dégagée dans la chambre. Il peut se tourner afin d’occulter ou d’ouvrir les airholes disposés en ouïes de requin sur les flancs de l’acier face aux résistances. 

La taille du pyrex est assez limitée, ce qui va forcément atténuer les risques de casse en cas de chute. En effet, le haut du réservoir, juste sous le plateau est fabriqué dans une pièce d’acier, ce qui permet d’accueillir un orifice de remplissage que l’on dévoile en ôtant le top-cap. 

coiltech-coil-art-azeroth-eclate-2

La grosse différence se situe sur le plateau qui est tout plaqué or, ce qui favorisera la conductivité mais surtout la résistance à la corrosion. Le portique de montage est au format “étau”, c’est à dire que des barres de maintien, vissées sur les plots, compressent les fils résistifs. C’est une alternative crédible aux plateaux de type Velocity, plus répandus. La partie positive est isolé par du PEEK qui tient bien les fortes chaleur. Les vis de serrage sont assez longues pour espérer utiliser des câbles complexes de fort diamètre.

Le pin positif du connecteur 510 est lui-aussi plaqué or et peut se visser ou se dévisser pour vous aider à caler votre atomiseur sur votre mod. C’est quelque chose qui est de plus en plus rare et qui mérite donc d’être souligné.

coiltech-coilart-azeroth-bottom 

La finition est soignée, les ajustages sont précis. Les  filetages sont très sains même si je remarque une certaine difficulté à visser le cercle d’acier qui compresse le pyrex autour du plateau. Mais il y a les quatre trous de plonge dans le plateau et l’interruption du pas est à l’origine de cette  difficulté. Rien de bien grave cependant, on y arrive assez naturellement au bout de deux ou trois manipulations.

Une gravure très “roots” du logo du fabricant trône sur le top-cap et le nom du produit siège sur le cul de l’ato, autour de la connexion. En bref, un bilan plus que positif dans ce chapitre avec une abondance de placage or qui laisse à espérer une réponse assez rapide de l’ato à la sollicitation de votre mod ou tout du moins un résistance accrue à la corrosion.

Caractéristiques fonctionnelles

  • Type de connexion: 510
  • Plot positif réglable ? Oui, au travers d’un réglage par filetage, le montage sera flush dans tous les cas de figure
  • Présence d’une régulation du flux d’air ? Oui, et variable
  • Diamètre en mm maximum de la régulation d’air possible: 54mm²
  • Diamètre minimum en mm de la régulation d’air possible: 0
  • Positionnement de la régulation d’air: Positionnement latérale et profitant aux résistances
  • Type de chambre d’atomisation: Conventionnelle / large
  • Dissipation calorifique du produit: Normale

Commentaires du reviewer quant aux caractéristiques fonctionnelles

Pin 510 réglable par vis. Airflow contrôlable en tournant le haut du top-cap en delrin. Nous avons vu cela et ce sont deux fonctionnalités importantes sur un atomiseur. 

Il nous reste donc à bien observer le plateau joliment doré de l’Azeroth. Le plateau lui-même figue une croix vu d’en haut. Au centre repose le portique étau, composé d’un pôle négatif et d’un pôle positif. Deux vis en métal chromé par pôle maintiennent une petite barre de métal plaquée or. Lorsqu’on les dévisse, il y a donc un espace entre les barres et les plots eux-mêmes. C’est là que vous allez insérer les pattes de vos coils qui seront au nombre de deux. Et lorsque vous aurez installé les deux coils, donc les quatre pattes, vous n’aurez plus qu’ à resserrer les vis afin d’aplatir les extrémités du résistifs.

coiltech-coil-art-azeroth-deck-2

Ceci semble plus complexe que l’utilisation d’un Velocity. Ce n’est pas faux. Mais pour autant, ça reste bien plus facile à mettre en oeuvre qu’un plateau trois points. Il suffit de positionner les coils touchant le portique. de serrer les vis et ensuite, de tirer sur les coils à l’aide de votre gabarit afin de les éloigner du centre tout en les resserrant. C’est assez simple à manipuler en fin de compte. Bien sur, le principe n’est pas nouveau mais il est assez rarement utilisé pour qu’on fasse l’effort de s’attarder un peu dessus.

Il y a quatre trous de plonge sur la base du plateau qui servent donc à introduire le capillaire choisi dans le réservoir. Aucun problème ici, c’est plutôt aisé et, avec l’outil adapté, un tournevis plat en ce qui me concerne, on arrive à bien enfoncer le coton, en l’occurrence pour moi la Fiber Freaks D1 que j’utilise en général pour ce type d’ato. Il y a deux écoles. Vous pouvez “plonger” des mèches de coton assez courtes afin d’améliorer la capillarité mais ça vous obligera à tilter (retourner l’atomiseur) en fin de réservoir pour ré-alimenter les extrémités du coton. Vous pouvez aussi plonger des mèches longues, qui atteignent le fond du réservoir. La capillarité peut être un peu contrariée du fait de la distance à parcourir mais c’est un phénomène marginal, plus théorique que réel. J’utilise justement de la FF D1 pour que la capacité de transport du liquide quasi exceptionnelle de cette fibre puisse compenser cela.

Pour remplir l’Azeroth, il suffit d’ôter le top-cap et on a de suite accès à un large orifice qui permet de rentrer n’importe quel outil de remplissage. C’est facile, pas nouveau non plus, mais l’accumulation de bons points hérités de précédentes références est justement ce qui fait de cet ato un bon ato… 

Caractéristiques Drip-Tip

  • Type de fixation du drip-tip: Propriétaire mais passage au 510 au travers d’un adaptateur fourni
  • Présence d’un Drip-Tip ? Oui, le vapoteur peut immédiatement utiliser le produit
  • Longueur et type du drip-tip présent: Court
  • Qualité du drip-tip présent: Très bonne

Commentaires du reviewer quant au Drip-Tip

L’Azeroth est livré avec une belle dose de spares dont deux drip-tips différents. Le premier, typé nuages, fait 12mm de diamètre interne et le second, typé saveur, 8mm. Les deux sont en delrin, agréables en bouche et plutôt courts. 

Si malgré tout vous n’êtes pas convaincus, il vous reste à poser l’adaptateur 510 fourni et vous pourrez utiliser votre drip-tip favori. 

On peut donc dire que tous les choix sont permis.

Appréciations du conditionnement

  • Présence d’une boîte accompagnant le produit: Oui
  • Diriez-vous que le packaging est à la hauteur du prix du produit ? Oui
  • Présence d’un manuel utilisateur ? Non
  • Le manuel est-il compréhensible pour un non anglophone ? Non
  • Le manuel explique-t-il TOUTES les fonctionnalités ? Non

Note du Vapelier quant au conditionnement: 2 / 5 2 out of 5 stars

Commentaires du reviewer quant au conditionnement

Une petite boite de carton noir, dont le haut est transparent et accueille le logo du fabricant, met à notre disposition :

  • L’atomiseur lui-même.
  • Deux drip-tips et un adaptateur drip-tip 510.
  • Une bague en silicone pour protéger votre pyrex
  • Un pyrex de rechange
  •  Un tournevis noir à empreinte cruci.
  • Un sachet contenant le double de tous les joints, 4 vis de rechanges et deux barres de maintien de rechange. 

 coiltech-coil-art-azeroth-pack

Ok, en guise de notice, vous aurez droit à un papier rond montrant un schéma de l’ato. C’est pas Byzance mais, pour une fois, je ne vais pas m’emporter , considérant que le packaging est largement pourvu pour le tarif demandé.

Appréciations en utilisation

  • Facilités de transport avec le mod de la configuration de test: Ok pour une poche externe de veste (pas de déformations)
  • Facilités de démontage et de nettoyage: Facile, même debout dans la rue, avec un simple mouchoir en papier
  • Facilités de remplissage: Facile, même debout dans la rue
  • Facilités de changement des résistances: Facile mais nécessite un espace de travail pour ne rien perdre
  • Est-il possible d’utiliser ce produit tout au long de la journée en l’accompagnant de plusieurs fioles de EJuice ? Oui, parfaitement
  • Y a-t-il eu des fuites au bout d’une journée d’utilisation? Non
  • En cas de fuites durant les tests, descriptions des situations au sein desquelles elles se produisent:

Note du Vapelier quant aux facilités d’usage: 4 / 5 4 out of 5 stars

Commentaires du reviewer quant à l’utilisation du produit

Le montage, une fois le cap de l’apprentissage passé, ne posera aucun problème. Le remplissage est enfantin. Le réglage de l’airflow est fait en deux secondes. La capillarité est bonne, l’ato chauffe assez peu. Pas de fuites à l’usage… Nous sommes sur un atomiseur baroudeur qui ne demande que peu de soins pour être parfaitement fonctionnel et qui se permet le luxe de marcher du feu de Dieu.

Le rendu est très charnu et l’Azeroth s’impose comme un challenger de tout premier plan dans la catégorie nuage. Acceptant sans broncher les montages les plus bas et mécaniquement contraignants, il possède une réactivité insoupçonnée et la conception du plateau ou l’utilisation de plaqué or, je l’ignore, fait en sorte d’estomper un peu les effets diesels des montages complexes. 

On obtient ainsi une loco à vapeur qui démarre au quart de tour et qui génère des nuages de premier plan. Au niveau des saveurs, on se situe dans le segment moyen/plus. Ce n’est sans doute pas le must du must mais il existe bien pire et les arômes, même noyés dans l’apport d’air très important, arrivent à être discernables et bénéficient d’une assez bonne précision.

coiltech-coilart-azeroth-eclate-1

Recommandations d’utilisation

  • Avec quel type de mod est-il conseillé d’utiliser ce produit ? Electronique ET Mécanique
  • Avec quel modèle de mod est-il conseillé d’utiliser ce produit ? Un mod accueillant les diamètres de 24mm et plutôt puissant
  • Avec quel type de EJuice est-il conseillé d’utiliser ce produit ? Tous les liquides sans problème
  • Description de la configuration de test utilisée: Tesla Invader 3, Liquides en 100%VG
  • Description de la configuration idéale avec ce produit: Un électro-méca semble parfait pour ça !

le produit a-il été aimé par le reviewer: Oui

Moyenne globale du Vapelier pour ce produit: 4.4 / 5 4.4 out of 5 stars

Lien vers une revue vidéo ou un blog maintenue par le reviewer auteur de la revue

 

Le billet d’humeur du reviewer

L’Azeroth est donc un atomiseur volontaire, bien construit et se plante comme un excellent challenger dans la catégorie RDTA.

Plutôt typé “clouds”, il reste néanmoins pourvoyeur de saveurs assez précises et réserve donc, comme je vous l’avais promis, de belles surprises comme le placage or du plateau et du pin 510, le portique en étau, une construction au-dessus de tout soupçon et une réactivité qui donnera du punch à tous vos montages.

Du reste , son esthétique passe-partout fait en sorte qu’il ne lasse pas l’œil et la qualité de sa finition finit de nous convaincre.

Alors, tous sur Warcraft Air et en route pour Azeroth !

coiltech-coil-art-azeroth-deck-1

(c) Copyright Le Vapelier S.A.S 2014 – Seule la reproduction intégrale de cet article est autorisée – Toute modification de quelque nature que ce soit est totalement prohibée et transgresse les droits du présent copyright.

Print Friendly, PDF & Email
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom

A propos de l'auteur

53 ans, 32 ans de clopes, 7 ans de vape et plus heureux que jamais! J'habite en Gironde, j'ai trois enfants dont je suis gaga et j'aime le poulet rôti, le Pessac-Léognan, les bons e-liquides et je suis un geek de la vape qui s'assume!