Header
EN BREF:
Amathuba (Gamme Barakka) par Vape Rituals / Vaponaute
Amathuba (Gamme Barakka) par Vape Rituals / Vaponaute

Amathuba (Gamme Barakka) par Vape Rituals / Vaponaute

Caractéristiques du jus testé

  • Sponsor ayant prêté le matériel pour la revue : Vaponaute Paris
  • Prix du conditionnement testé : 21.90 €
  • Quantité : 50 ml
  • Prix au ml : 0.44 €
  • Prix au litre : 440 €
  • Catégorie de jus en fonction du prix au ml précédemment calculé : Entrée de gamme, jusqu’à 0.60 €/ml
  • Dosage en nicotine : 0 mg/ml
  • Proportion de glycérine végétale : 50%

Conditionnement

  • Présence d’une boîte : Non
  • Les matériaux constituant la boite sont-ils recyclables?:
  • Présence d’un sceau d’inviolabilité : Oui
  • Matière du flacon : Plastique souple, utilisable pour le remplissage, si le flacon est équipé d’un embout
  • Equipement du bouchon : Rien
  • Caractéristique de l’embout : Fin
  • Nom du jus présent en gros sur l’étiquette : Oui
  • Affichage des proportions PG/VG en gros sur l’étiquette: Oui
  • Affichage du dosage de nicotine en gros sur l’étiquette : Oui

Note du Vapelier pour le conditionnement: 3.77 / 5 3.8 out of 5 stars

Commentaires quant au conditionnement

Aujourd’hui, c’est Vape Rituals qui occupe le devant de la scène pour notre revue du jour. Cette marque est intimement liée à Vaponaute Paris, célèbre fabricant de liquides d’exception.

Le liquide qui nous concerne se nomme l’Amathuba, qui n’a rien à voir avec un camélidé andin qui ferait de la plongée sous-marine. Le nom, emprunté au zoulou, signifie “chance”, ce qui colle bien avec la gamme Barraka dont il est issu.

Il se présente ici en flacon de 50 ml d’arôme que l’on pourra rallonger de 10 ml de booster si besoin ou de 10 ml de base neutre.

Assemblé sur un ratio de 50/50 de PG/VG, il entre dans la catégorie des fruités frais et vous pourrez également le trouver en 10 ml prêt à vaper pour 5.90 € en 0, 3, 6 et 12 mg/ml. De quoi tester avant de rentrer dans le grand bain du format supérieur ou simplement de profiter de taux de nicotine supérieurs.

Allez, on attaque. Après tout, je sens déjà que ce jus va me porter chance !

Conformités légales, sécuritaires, sanitaires, et religieuses

  • Présence d’une sécurité enfant sur le bouchon : Oui
  • Présence de pictogrammes clairs sur l’étiquette: Oui
  • Présence de marquage en relief pour malvoyant sur l’étiquette : Non
  • 100% des composés du jus sont indiqués sur l’étiquette : Oui
  • Présence d’alcool : Non
  • Présence d’eau distillée : Non
  • Présence d’huiles essentielles : Non
  • Conformité CACHER : Ne sait pas
  • Conformité HALAL : Ne sait pas
  • Indication du nom du laboratoire produisant le jus : Oui
  • Présence des contacts nécessaires pour joindre un service consommateur sur l’étiquette : Oui
  • Présence sur l’étiquette d’un numéro de lot : Oui

Note du Vapelier quant au respect des diverses conformités (hors religieuses): 5 / 5 5 out of 5 stars

Commentaires sur les aspects sécuritaires, légaux, sanitaires et religieux

Zoulou ou pas, on sait travailler en toute transparence chez Vaponaute. Non seulement toutes les exigences de la CLP sont respectées mais largement dépassées puisque les pictogrammes usuels, non obligatoires sur un e-liquide sans nicotine, sont ici présents.

Autre point fort, la marque n’hésite pas à nous prévenir de la présence d’eucalyptol, d’anéthol ou de β-damascenone pour les personnes éventuellement allergiques à une de ces molécules.

Pour les hypocondriaques, ne paniquez pas trop vite. L’eucalyptol est présent à l’état naturel dans, je vous le donne en mille, l’eucalyptus mais aussi dans l’absinthe ou l’armoise. L’anéthol se trouvera dans l’anis ou le fenouil et la β-damascenone dans le raisin. Et le vin ! 🤩

Appréciation du packaging

  • La conception graphique de l’étiquette et le nom du produit sont-ils en accord ? Oui
  • Correspondance globale du packaging avec le nom du produit : Oui
  • L’effort de packaging consenti est en accord avec la catégorie de prix : Oui

Note du Vapelier quant au packaging au regard de la catégorie de jus: 5 / 5 5 out of 5 stars

Commentaires sur le packaging

Le packaging est remarquablement dessiné. Une étiquette avec un aplat rouge bordeaux accueille un sympathique logo évocateur de trèfle à quatre feuilles et le nom du liquide et de la gamme en couleur argent. C’est réussi, très sobre et plein d’élégance.

Les informations sont bien lisibles, inscrites en noir et nous avons même un espace vierge pour inscrire à la main la marque du booster ainsi qu’un double affichage à sept segments nous permettant d’inscrire le taux de nicotine obtenu. C’est bien la première fois que je vois ça et, même si j’ai un doute sur l’utilisation qu’en feront les vapoteurs, c’est suffisamment surprenant pour séduire.

Appréciations sensorielles

  • La couleur et le nom du produit sont-ils en accord ? Oui
  • L’odeur et le nom du produit sont-ils en accord ? Oui
  • Définition de l’odeur : Anisée, Fruitée
  • Définition du goût : Sucré, Anisé, Fruit
  • Le goût et le nom du produit, sont-ils en accord ? Oui
  • Ai-je aimé ce jus?: Non
  • Ce liquide me rappelle : Euh, rien ! 🙄

Note du Vapelier quant à l’expérience sensorielle: 3.75 / 5 3.8 out of 5 stars

Commentaires quant à l’appréciation gustative du jus

L’Amathuba comporte du raisin noir, des baies, de l’eucalyptus et une légère dose d’anis. Si cela vous rappelle un célèbre jus rouge dont je tairais le nom, le Red Astaire, c’est assez normal. On ne peut pas reprocher à un fabricant d’essayer de s’approprier des parts de marché du liquide le plus vendu au monde !

Ceci dit, ce serait assez réducteur car l’Amathuba est très différent en goût. Comme quoi les à-priori n’ont aucune valeur.

Nous avons ici du raisin noir, avec une belle définition aromatique, qui se mêle joyeusement à des baies, myrtilles et cassis à mon avis. L’impact fruité est de bon ton, peu sucré et assez intéressant. Une note anisée vient parfois se rappeler à nos papilles et apporte le peps nécessaire pour sortir du lot.

Par contre, l’eucalyptus est très fortement dosé. J’ai laissé venter le liquide durant 48 heures, suivant les préconisations du fabricant mais, même après ce délai, les feuilles de la plante viennent parasiter le goût fruité qui s’estompe vite, après quelques bouffées, devant la puissance de ce trouble-fête.

Et c’est fort dommage car on sent tout à fait le potentiel dans ce jus et le parti-pris de ne pas proposer un brouet hyper-sucré et farci de E124 comme son illustre modèle. Mais hélas, l’eucalyptus devient vite omniprésent et nous rappelle à des saveurs “médicinales” qui ruinent les efforts fruités de l’Amathuba.

Pour être tout à fait franc, je présume qu’un venting sur un temps plus long aurait l’effet escompté de calmer les ardeurs guerrières de la plante mais, entre nous, qui va attendre une semaine avant de déguster un jus en 2021 ?

A réserver donc aux amateurs d’eucalyptus qui trouveront sans aucun doute leur bonheur ici.

Recommandations de dégustation

  • Puissance recommandée pour un goût optimal : 45 W
  • Type de vapeur obtenue à cette puissance : Normale (type T2)
  • Type de hit obtenue à cette puissance : Moyen
  • Atomiseur ayant servi pour la revue : Artemis
  • Valeur de la résistance de l’atomiseur en question : 0.33 Ω
  • Matériels utilisés avec l’atomiseur: Nichrome, Coton

Commentaires et recommandations pour une dégustation optimale

Apportant un petit peu de fraîcheur dans votre vape, l’Amathuba devrait être vapé en DL sur un atomiseur généreux afin de calmer l’eucalyptus et à une puissance plutôt raisonnable pour respecter les fruits.

Moments recommandés

  • Moments de la journée recommandés: Tout l’après midi durant les activités de tout un chacun
  • Ce jus peut-il être recommandé comme un All Day Vape: Non

Moyenne globale (hors packaging) du Vapelier pour ce jus: 4.17 / 5 4.2 out of 5 stars

Lien vers une revue vidéo ou un blog maintenue par le reviewer auteur de la revue

Mon billet d’humeur sur ce jus

L’Amathuba est typique du jus qu’on aurait adoré aimer. Du raisin noir, des baies, un arrière-goût lointain anisé et une infime dose d’eucalyptus pour rafraîchir le tout, la promesse était belle.

La recette pèche par un excès notable d’eucalyptus qui vient cannibaliser les autres saveurs qu’on devine plus intéressantes et c’est fort dommage.

Néanmoins, en égard à la qualité des composants, à la présentation et la sécurité sans faille et au potentiel que l’on imagine, la potion de la chance obtient un 4.17 loin d’être ridicule. On se surprend à espérer une V2 plus calme, plus douce, pour l’été prochain.

Un carré d’as pour battre la couleur de la référence d’outre-manche, ce serait parfait !

(c) Copyright Le Vapelier S.A.S 2014 – Seule la reproduction intégrale de cet article est autorisée – Toute modification de quelque nature que ce soit est totalement prohibée et transgresse les droits du présent copyright.

Print Friendly, PDF & Email
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom

A propos de l'auteur

56 ans, 32 ans de clopes, 10 ans de vape et plus heureux que jamais! J'habite en Gironde, j'ai trois enfants dont je suis gaga, bientôt quatre et j'aime le poulet rôti, le Pessac-Léognan, les bons e-liquides et je suis un geek de la vape qui s'assume!